Ⓒ HBO

En écoute : la playlist hip-hop enivrante d'Euphoria

Avec des artistes comme Lil Wayne et Jorja Smith pour sa bande-son, la dernière pépite de HBO envoie du lourd.

Impossible de le nier, HBO sait faire parler d’elle. Ces dernières semaines, la chaîne câblée états-unienne a prouvé qu’elle restait un gage de qualité : après le clap final controversé de Game of Thrones, ce fut la success-story imprévisible de Chernobyl qui redora son blason. Un temps jugé superflue, la saison 2 de Big Little Lies fait allègrement le taf semaine après semaine. Et puis il y a sa petite dernière, j’ai nommé Euphoriaqui a toutes les cartes en main pour s’ériger comme le Skins de la génération Z.

Un peu à l’instar de son aînée, Euphoria décortique les affres d’une adolescence hyperconnectée, régie par le sexe, les drogues et les diktats des réseaux sociaux. Zéro tabou, zéro limite, tel est le mot d’ordre donné par Sam Levinson (Assassination Nation), le monsieur aux commandes. Et si le tout premier teen show de HBO génère un buzz appréciable – notamment par une scène de vestiaires comprenant un nombre assez conséquent de phallus à l’air libre OKLM –, une parenthèse s’impose pour faire l’éloge de sa bande-son jusqu’ici irréprochable.

Publicité

En trois épisodes et pas un de plus, la série a déjà dégainé l’artillerie lourde, proposant du Drake en scène d’ouverture pour mieux enchaîner avec du Blood Orange ou encore du Jorja Smith les minutes suivantes. Et bien qu’elle s’autorise quelques écarts pop via des titres d’Agnes Obel et Sasha Sloan, la BO méticuleuse d’Euphoria prend des airs de lettre d’amour au hip-hop.

Lil Wayne, Migos, Kid Cudi… Tout ça seulement dans le pilote, c’est dire si Euphoria donne le paquet. L’omniprésence de titres hip-hop pour la série paraît comme une évidence, ce genre musical étant l’un des plus populaires chez les teenagers et ce constat est d’autant plus avéré aux States. La plupart des titres sélectionnés sont utilisés de façon assurément calculée, comme le tube "I Know There’s Gonna Be (Good Times)" de Jamie XX, entendu lors d’une scène de fête désinhibée où la fameuse poudre blanche est l’invitée d’honneur.

Publicité

Cela dit, si Euphoria fait la part belle au hip-hop, c’est peut-être aussi parce qu’un certain Aubrey Graham – Drake, pardon – est à la production. Ou éventuellement parce que Labrinth a signé une myriade de morceaux originaux juste pour la série. En effet, après un dîner avec Sam Levinson, le chanteur-compositeur britannique a accepté de se charger de la musique d’Euphoria.

Une alliance fondée sur la collaboration qui s’est montrée fructueuse, comme l’affirme Labrinth auprès de Variety :

Publicité

"Il y a un titre appelé 'Still Don’t Know My Name' que j’ai littéralement fait quand Sam [Levinson, le showrunner de la série, ndlr] a commencé à m’expliquer ses idées pour les personnages. Je me souviens de Kat, l’un des persos principaux de la série, qui est un peu geek mais une geek très intelligente.

Je voulais faire un morceau qui exprimait presque cette énergie d’être le marginal, le geek que personne ne kiffe mais qui est quand même un peu cool. Beaucoup d’histoires [issues de la série, ndlr] m’ont donné des idées pour les morceaux."

Et non, bien qu’on mettrait notre main à couper que la toute première chanson utilisée dans le trailer d’Euphoria est de Labrinth, impossible de la trouver où que ce soit. En attendant, il n’y a plus qu’à écouter et réécouter les tubes triés sur le volet de cette BO juste bluffante, regroupés dans la playlist Spotify ci-dessous pour le plus grand plaisir de vos tympans.

Publicité

En France, la première saison d’Euphoria est diffusée tous les lundis soir sur OCS City.

Par Florian Ques, publié le 01/07/2019

Pour vous :