©HBO

Pourquoi cette fan fiction gay autour des One Direction dans Euphoria dérange

Remets-toi Louis.

Le très réussi teen drama de HBO, Euphoria, n’en finit pas de défrayer la chronique. Critiquée ou acclamée pour son exploration sans concession de la sexualité adolescente, de la dépression ou du rapport des jeunes aux drogues, la série de Sam Levinson s’est récemment mis à dos quelques fans des One Direction, ainsi que l’un de ses membres, Louis Tomlinson. 

Dans l’épisode diffusé dimanche 30 juin dernier, intitulé "Made You Look", l’un des personnages, Kat (incarnée par Barbie Ferreira), écrit en secret des fan fictions sur Internet. Dans ces histoires, les fans mettent en scène l’objet de leur obsession, qui peut être un personnage fictif (d’un film, d’une série, d’un roman…) ou réel (une pop star…). Dans le show de HBO, Kat perce dans le milieu des fanfic avec une nouvelle intitulée The First Night, qui met en scène deux membres du groupe One Direction, Harry Styles et Louis Tomlinson. 

Publicité

Pour illustrer cette séquence de façon marquante, Sam Levinson a opté pour un passage façon manga (clin d'oeil au genre à part entière des mangas érotiques) , dans lequel Harry et Louis entretiennent une relation romantique. Et comme Euphoria se permet tout, juste avant un concert, pour aider Louis à se calmer, la scène nous montre Harry sur le point de lui faire une fellation. Avant d’envoyer les deux hommes dans un univers cosmique pour un petit 69. 

Alors que l’actrice Barbie Ferreira s’amusait de cette scène sur son compte Instagram, ce passage gentiment provoc' a ému autant les principaux intéressés que certains de leurs fans, outrés. Ce qui en dit long sur leur ouverture d’esprit… Au lieu de relativiser et de prendre cela avec humour, Louis Tomlinson a tweeté bien sérieusement, répondant à un fan qu’il n’a jamais approuvé cette scène.  

Publicité

I can categorically say that I was not contacted nor did I approve it.

— Louis Tomlinson (@Louis_Tomlinson) 1 juillet 2019

Publicité

"Je vais juste me calmer et espérer que pour une raison quelconque, ils ont approuvé cette scène avant sa diffusion. Harry a l’air assez pote avec les gens impliqués dans la série mais on devine que Louis ne va pas aimer ça." 

"Je peux dire catégoriquement que je n’ai pas été contacté et je n’ai rien approuvé."

Alors, que se passe-t-il avec cette scène ? Les Directioners seraient-ils homophobes ? C’est un peu plus compliqué que cela, même si on a du mal à imaginer tout ce petit monde aussi choqué si cette séquence avait été hétéro… Toujours est-il que cette storyline s’appuie sur la vraie vie : elle vient déterrer une vieille conspiration chez certains Directioners, qui étaient persuadés que Harry Styles et Louis Tomlinson étaient secrètement en couple pendant leurs années 1D.

Des milliers de discussions et autres fan fictions (au demeurant moins explicites que la séquence de HBO) ont vu le jour sur ce thème, et chaque interaction entre les deux hommes fut scrutée à l’époque. Louis Tomlinson semble avoir souffert de cette culture du ship, présente dès les débuts du groupe. Du côté des auteur·e·s de fan fictions, il existe aussi une sorte de code éthique complètement laissé de côté par la série : on ne fait pas n’importe quoi avec des personnes réelles, du genre imaginer des scènes de sexe explicites. 

Publicité

© HBO

Artistiquement, cette scène a complètement sa place dans Euphoria : elle permet de mieux comprendre le monde de Kat, jeune femme en pleine quête identitaire. Victime de grossophobie IRL, isolée, elle se façonne une identité badass sur Internet, que ce soit à travers ses fan fictions qui la rendent ultrapopulaire online, ou plus tard son exploration de l’univers des camgirls, dans lequel elle reprend le pouvoir sur son corps et explore une sexualité (gentiment) BDSM.

Si cette séquence de fan fiction choque autant fans que stars concernées, c’est aussi qu’Euphoria décortique à travers elle le jeu de dupe entre les fans et l’objet de leur affection : au-delà de l’amour de la musique pop, la popularité des One D repose, comme tout groupe d'ado, a fortiori un boys band, sur une bonne dose de voyeurisme et de fantasmes, notamment sexuels.

Les principaux intéressés le savent, les fans aussi, seulement chacun s’applique habituellement à jouer sa partition dans un cadre imposé, celui de la bienséance et d’une forme de respect. On se touche en pensant à Harry ou Louis dans la pénombre de sa chambre d’ado. On shipe publiquement, mais de façon édulcorée. Quant aux chanteurs, ils travaillent "leur musique" et prennent un air gêné devant les foules désirantes qui les attendent fébrilement à chaque concert. Euphoria explose cette jolie bulle avec talent dans cette scène transgressive, qui restera dans les annales, sans mauvais jeu de mots.

En France, Euphoria est diffusée sur OCS. 

Par Marion Olité, publié le 03/07/2019

Copié

Pour vous :