Ⓒ Warner Bros. Animation / Cartoon Network / Marvel Entertainment

De Batman à X-Men: Evolution, la puissance de F3X en 6 séries cultes

Si tu n'as pas connu les dimanches matins devant France 3 au début des années 2000, t'as raté un monument de la télé. Rien que ça.

"F3X, le choc des héros", clamait une voix masculine non identifiée les dimanches matin sur France 3. Après une présentation (un temps assurée par Bugs Bunny himself), s’enchaînaient quelques heures de programmes animés de haute qualité. En soi, ce créneau jeunesse, dont beaucoup de millennials doivent se souvenir, représentait un eldorado pour les amateurs·trices de super-héros et autres dessins animés d’action. Dans un élan de nostalgie pure, on a pris l’initiative de revenir sur les six séries cultes que l’émission F3X nous aura permis de découvrir, de 2001 à 2008.

Batman, la série animée (1992-1995)

Publicité

Quand on évoque le Chevalier noir, beaucoup pensent à Christian Bale, Michael Keaton ou encore Ben Affleck, soit les acteurs qui ont eu le privilège de l’incarner au cinéma. Mais les puristes savent que l’incorruptible Batman a marqué les esprits sur la petite lucarne grâce à plusieurs séries animées, dont sa principale sobrement intitulée… Batman, la série animée. Avec une esthétique qui mise beaucoup sur les jeux d’ombres, cette série revisitait tous les éléments qui ont fait le succès de Bruce Wayne et son alter ego taciturne. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut débourser quelques écus pour investir dans l’intégrale remasterisée, disponible en Blu-ray depuis l’an passé.

X-Men: Evolution (2000-2003)

Des mutants rejetés par la société trouvent refuge dans une académie conçue spécialement pour eux afin qu’ils puissent développer leurs capacités. Tel est le pitch des nombreuses itérations de l’univers X-Men, que beaucoup de cinéphiles connaissent sur le bout des doigts. Pour autant, grâce à F3X, on a pu voir Cyclope, Tornade, Wolverine et toute leur team de super-héros marginaux dans X-Men: Evolution. En plus d’intrigues stand-alone qui fonctionnaient très bien, la série osait déployer des arcs narratifs plus creusés qui faisaient honneur aux histoires des comics de Marvel. Avec un peu de chance, on pourra retrouver tous les épisodes sur Disney+ dans les prochaines années.

Publicité

Static Choc (2000-2004)

Pourtant issu de l’écurie DC, Static est un super-héros méconnu qui gagnerait à être apprécié à sa juste valeur. En tout cas, on kiffait bien lorgner de près ses tribulations chaque dimanche. Sa petite histoire ? Static (ou Virgil, de son vrai prénom) est un jeune Afro-Américain impliqué contre son gré dans une guerre des gangs qui fait des ravages dans son voisinage. Durant une course-poursuite, des barils contenant un gaz s’ouvrent sur son chemin et lui confèrent des aptitudes surprenantes. Le hic, c’est que des malfrats ont aussi été en contact avec ce produit chimique et Virgil, ou Static lorsqu’il enfile son costume bleu et jaune, se donne pour mission de les capturer et de faire régner l’ordre sur sa ville. On n’y prêtait que peu attention à l’époque, mais Static Choc est un dessin animé étonnamment "woke" avec des choses à dire sur les tensions raciales aux US.

La Ligue des justiciers (2001-2006)

Publicité

En soi, inutile d’expliquer ce qu’est la Ligue des justiciers tellement ce groupe de super-héros en collants est mainstream. Dans sa version cartoon, laquelle aura tout de même perduré durant quatre saisons efficaces, les plus grandes figures (et parfois d’autres moins connues) de DC s’entraidaient pour terrasser des ennemis comme le Joker, Lex Luthor ou encore Darkseid. Contrairement à X-Men: Evolution qui misait sur une véritable évolution au fil des saisons, La Ligue des justiciers se composait surtout d’épisodes stand-alone ou de petits arcs narratifs. Niveau design, la série animée a une héritière qui fonctionne plutôt bien : Young Justice, plus mature et proposée sur DC Universe de l’autre côté de l’Atlantique.

Samouraï Jack (2001-2017)

Pour le coup, Samouraï Jack est peut-être l’une des rares productions diffusées dans F3X qui ne comprenne pas de super-héros DC ou Marvel. Au lieu de ça, on est ici invités à suivre le périple de Jack, un samouraï bien badass qui s’est fixé un objectif : terrasser Aku, un démon surpuissant. Mais alors qu’ils s’affrontent, Jack est malencontreusement envoyé dans un futur lointain… et terrifiant. Il s’agit d’un avenir où Aku contrôle le monde et Jack devra alors faire son possible pour faire machine arrière et altérer le cours des choses. Portée par une animation épurée mais percutante, Samouraï Jack est devenue un œuvre culte de la pop culture, qui a d’ailleurs eu le droit à une saison 5 miraculeuse en 2017. Et, qui sait, peut-être un long-métrage un jour ?

Publicité

Teen Titans (2003-2006)

Dans la mémoire collective, Robin est perçu comme l’acolyte de Batman, rien de plus. Et pourtant, les vrais savent que ce premier est lui-même le leader de sa propre équipe de justiciers hétéroclites, comme ce fut le cas durant les cinq saisons des Teen Titans. Épaulé par Cyborg, Changelin, Starfire ou encore Raven, notre cher Robin veille au grain, s’assurant à chaque épisode que leur ville est en sécurité. A priori un dessin animé classique de super-héros, Teen Titans s’est tout de même démarqué grâce au soin apporté à ses personnages, tous attachants, et à leurs relations. Si on ne s’opposerait pas à un revival en bonne et due forme, il est toujours possible de se rabattre sur Titans, qui est plus ou moins la version en live action de leurs aventures (en beaucoup, beaucoup plus dark) et qui est dispo sur Netflix.

Par Florian Ques, publié le 27/09/2019

Copié

Pour vous :