©Netflix

Jon Bernthal rencontre Titus dans un épisode de Kimmy Schmidt bourré d'easter eggs à Daredevil

Vous avez dit méta ? 

©Netflix

Netflix a mis en ligne vendredi 25 janvier les six derniers épisodes de la série Unbreakable Kimmy Schmidt. C'est le coeur à la fois léger et triste que nous nous sommes attelés à son visionnage. Et pour clore en beauté ce bonbon acidulé créée par Tina Fey, les guests se bousculent au portillon pour des références plus méta tu meurs.

Publicité

Il faut dire que Kimmy Schmidt est passée maître dans l'art des références pop culture. Souvenez-vous de ce délicieux épisode qui rendait hommage à Dawson d'une façon aussi drôle que créative. Cette fois, la série Netflix a enchaîné les clins d'oeil... à une autre série Netflix, on pourrait même dire deux, avec la venue de l'acteur Jon Bernthal, qui s'est taillé une réputation de gros dur depuis qu'il a enfilé le tee-shirt tête de mort et l'arsenal militaire du Punisher, dans la saison 2 de Daredevil. Il a ensuite pu développer ce personnage de Frank Castle dans les deux saisons du Punisher. 

Où Titus fait craquer le Punisher 

©Netflix

En attendant de connaître le sort de sa série - qui a malheureusement toutes les chances de se voir annulée comme Daredevil avant lui depuis que Disney veut récupérer ses justiciers pour sa plateforme -Jon Bernthal s'est payé une apparition improbable dans l'épisode 7 de la saison 4 de Kimmy Schmidt, "Kimmy Fights a Fire Monster!". C'est notre Titus national qui croise le chemin de l'acteur. Et depuis qu'il a joué le portier dans la dernière saison de Daredevil (les fans apprécieront et verseront à nouveau une larme en pensant à son injuste annulation), Titus a légèrement pris la grosse tête (oui, encore plus qu'avant, c'était possible apparemment). Il flashe sur Jon Bernthal dans une station service, ce dernier se faisant passer pour un fan énamouré. Les deux commencent alors à flirter, car comme chacun sait, Titus aime les hommes. Et c'est assez savoureux de découvrir l'acteur dans ce contexte, qui un peu Mister virilité traditionnelle de Netflix depuis qu'il a endossé le rôle du Punisher. Surtout qu'il s'avère vraiment convaincant dans cette partition en contre-emploi, qui singe le genre de la comédie romantique. Twitter l'a d'ailleurs remarqué. 

Publicité

Publicité

Un peu plus tard, Titus apprend, décontenancé, que ce beau mec n'est pas un fan (chocking!) mais un détective privé engagé pour trouver des choses compromettantes. Finalement, l'histoire se termine par un monologue hilarant, où Bernthal explique qu'il a subi les pires atrocités aux mains du Hezbollah, qu'il s'est cassé les deux jambes en s'enfuyant en traînant son BFF sur 50 kilomètres, bref, c'est un sacré warrior. Mais supporter Titus pendant tout un dîner, il ne peut pas. Chacun a ses limites. Et clairement, le Punisher a atteint les siennes. 

©Netflix

Les six derniers épisodes de Kimmy Schmidt sont disponibles sur Netflix. 

Publicité

Par Marion Olité, publié le 29/01/2019

Copié

Pour vous :