AccueilPop culture

Le docu-série Men in Kilts transporte les fans d’Outlander en Écosse

Publié le

par Marine Pérot

© Téva

Enfilez votre tartan préféré et sortez le whisky, on part en Écosse !

Les fans d’Outlander sont gâté·e·s avec la diffusion de Men in Kilts : Sur les traces d’Outlander, depuis le début du mois de septembre sur Téva. Alors que la chaîne vient de commencer à diffuser la série inspirée des romans de Diana Gabaldon, elle propose aussi d’embarquer ses spectateur·rice·s dans un road-trip aux quatre coins de l’Écosse, avec deux des acteurs du show.

Men in Kilts, c’est d’abord un projet de Graham McTavish et Sam Heughan, respectivement Dougal MacKenzie et James Fraser dans Outlander. Les deux acteurs se sont rencontrés sur le tournage de la série. Tous deux écossais, avides de grands espaces, et curieux de redécouvrir leur pays, ils se sont liés d’amitié. C’est de là qu’est née l’idée de Men in Kilts, un projet qui devait d’abord être un podcast, avant de se transformer en série documentaire accompagnée d’un livre, baptisé Clanlands et sorti à l’automne dernier outre-Manche (pour l’instant indisponible en édition française).

Désireux de partager leur amour pour leur patrie et de faire découvrir au grand public les secrets de l’Écosse, McTavish et Heughan se sont lancés en camping-car sur les routes des Lowlands et Highlands, tels deux explorateurs du dimanche.

Un voyage sur fond d’Outlander

© Starz

Le résultat de ce road-trip est une saison de huit épisodes assemblés autour de thématiques précises, comme la gastronomie, la danse et la musique, les superstitions et, bien sûr, les clans. D’Édimbourg à l’île de Skye, en passant par le domaine du véritable clan Fraser et le Loch Ness, Heughan et McTavish parcourent l’Écosse de long en large avec bonne humeur et humour. L’alchimie entre les deux amis donne presque au spectateur l’impression de les connaître depuis toujours, et rend le visionnage de cette série documentaire d’autant plus agréable.

Les épisodes sont parsemés de références à Outlander et font, pour certains, la part belle à des lieux emblématiques de l’univers de la série, tout en permettant aux fans de découvrir quelques éléments des coulisses. Mais si Men in Kilts contient quelques spoilers sur Outlander pour les spectateur·rice·s qui n’auraient pas vu la série, le programme ravira autant les profanes que les fans de Claire et Jamie les plus aguerris.

Un road-trip en quatrième vitesse

© Starz

Le plus gros défaut de Men in Kilts, c’est son rythme. Les épisodes, d’une trentaine de minutes chacun, enchaînent les lieux et les activités, passant du nord au sud ou de l’est à l’ouest de l’Écosse en moins de temps qu’il n’en faut pour cligner des yeux. Au final, ce road-trip donne plus l’impression d’être une course qu’autre chose, et on peine à pleinement en profiter tant on voudrait que l’expérience perdure.

Ceux qui ont lu Clanlands constateront que McTavish et Heughan ont passé bien plus de temps à explorer l’Écosse qu’il paraît à l’écran, et il ne fait aucun doute que le duo a de nombreux autres aspects du pays à nous faire découvrir. Ces deux-là n’en ont pas fini avec leur terre natale, et sortiront un nouveau guide sur l’Écosse cet automne, intitulé The Clanlands Almanac. Il n’y a plus qu’à espérer que cela présage une deuxième saison pour Men in Kilts, car après près de deux ans de pandémie, il fait bon voyager, même par procuration.

Men in Kilts est disponible sur Téva depuis le 5 septembre.

À voir aussi sur biiinge :