AccueilPop culture

Vidéo : saviez-vous qu'avant de devenir une série culte, Buffy a été un film kitsch ?

Publié le

par Marion Olité

©20th Century Fox

La tueuse de vampires a connu une première vie sur grand écran au début des années 1990.

On est 1992. Joss Whedon a vendu son scénario à Sandollar, la maison de production de la chanteuse Dolly Parton. Oui, la chanteuse de country ! La réalisatrice Fran Rubel Kuzui est séduite par l’histoire de cette pom-pom girl californienne qui doit sauver le monde des vampires. Elle voit le film comme un croisement entre Sailor Moon et les films d’arts martiaux de John Woo.

Kristy Swanson obtient le rôle, avec à ses côtés Luke Perry, au top de sa popularité grâce à Beverly Hills. Dans le film, il se prénomme… Pike. Non, pas Spike, le blondinet adoré de la série. Pike.

Ce nanar en puissance est rempli de guests improbables : Donald Sutherland, Hilary Swank bien avant son Oscar ou encore… Ben Affleck. Il y a aussi Seth Green, le seul acteur du film à rejoindre plus tard la série dans le rôle du loup-garou Oz.

Passent encore les effets spéciaux super kitsch, mais le script de Joss Whedon a été vidé de sa substance. Dépité par le ton très léger, voire carrément idiot que prend le film, il quitte sa position de consultant créatif.

Le 10 mars 1997, Buffy ressuscite en série. Cette fois, Joss Whedon détient le contrôle absolu de sa création. La blonde au pieu pointu, incarnée par Sarah Michelle Gellar, SMG pour les intimes, devient un modèle d’empowerment et une figure incontournable de la pop culture.