© HBO

Toutes les références de l’épisode "Winterfell" au pilote de Game of Thrones

Un épisode plutôt calme mais bourré de clins d'œil aux premiers pas des Stark dans la série. Attention, spoilers.

Plutôt que de nous plonger directement dans l’enfer de la guerre contre l’armée des morts, la saison 8 de Game of Thrones a fait le choix d’un season premiere composé de retrouvailles, de révélations et surtout de réminiscences au pilote de la série. Un épisode sous le signe de la nostalgie, peu généreux en action mais riche en émotions. Si certaines ne vous ont pas sauté au visage, Biiinge vous propose de (re)découvrir les références de "Winterfell" au tout premier épisode de la série.

Avant toute chose, notons que le tout premier épisode de Game of Thrones s’intitule "Winter Is Coming", qui est la devise de la maison Stark. "Winterfell", qui est le nom du season premiere de la saison 8, fait quant à lui référence à la demeure de Ned et ses enfants, dernier bastion avant l’arrivée des Marcheurs blancs.

Publicité

Or, dans leur sens premier, les deux titres se répondent : l’hiver menaçait d’arriver dans la première saison, tandis qu’il est bien là dans la saison 8 ("winter fell", qu’on pourrait traduire par l’hiver est tombé). On remarque d’ailleurs que les grandes plaines herbeuses du Nord sont désormais recouvertes d’une neige compacte, celle qui accompagne la marche funèbre de l’armée des morts.

Le cortège de Robert Baratheon arrive à Winterfell dans le pilote. (© HBO)

L’armée de Daenerys approche de la cité des Stark dans l’épisode "Winterfell". (© HBO)

Publicité

L’épisode "Winterfell" débute sur un jeune garçon de Winter Town, qui tente de se frayer un chemin parmi la foule afin de se placer en hauteur pour assister à l’arrivée des Immaculés et leur reine. La scène est en réalité un clin d’œil à Bran et Arya, qui partageaient le même désir dans le pilote en attendant le roi Robert Baratheon et sa troupe. La jeune Stark laisse d’ailleurs sa place à l’enfant dans la foule, comme une forme de passage de témoin.

Bran sur les remparts de Winterfell dans le pilote. (© HBO)

L’enfant sur les branches d’un arbre dans l’épisode "Winterfell". (© HBO)

Publicité

L’arrivée de Jon et Daenerys à Winterfell se déroule sur la même musique qui accompagnait le cortège du roi Robert Baratheon. Il s’agit d’une création sonore de l’inénarrable Ramin Djawadi, compositeur de Game of Thrones depuis la première saison, "The King’s Arrival", thème épique consacré à l’ancien seigneur des Sept Couronnes.

© HBO

Publicité

Quand Daenerys pénètre dans la cour de Winterfell, ses habitants lui accordent un accueil glacial. La scène est en décalage avec l’arrivée de Robert Baratheon dans "Winter Is Coming", où Ned et sa cour s’agenouillaient devant leur roi. Sansa prononce ensuite ces mots à la Mère des dragons : "Winterfell is yours, your Grace". C’est exactement la même phrase qu’avait lancée Ned à son vieil ami dans le pilote. Sauf que l’amitié a bien évidemment laissé place à la méfiance voire l’animosité entre les deux femmes.

Juste avant cette réplique, Daenerys fait preuve de courtoisie et dit à Sansa que "le Nord est magnifique, tout comme sa dame". Le compliment passe mal auprès de la Stark. Pourtant, celle-ci avait autrefois accepté cet éloge, alors que Cersei lui adressait des paroles similaires lors du banquet dans le pilote.

Sansa et Cersei dans la saison 1. (© HBO)

Sansa et Daenerys dans la saison 8. (© HBO)

Tout au long de l’épisode, Jon se déplace dans l’ombre de son père, ou plutôt père adoptif, Ned Stark. On le voit d’abord près du barral (ces arbres sacrés avec des visages gravés dans le tronc) ancestral de la maison Stark, où il retrouve Arya. Là encore, la séquence est pleine de clins d’œil, qui tournent notamment autour de son épée Aiguille, offerte par Jon au cours de sa jeunesse.

Celui dont le nom véritable est Aegon Targaryen sixième du nom se rend ensuite dans les cryptes de Winterfell, où il apprend justement de la bouche de Sam la véritable identité de ses parents. Alors que Robert et Ned venaient visiter la sépulture de Lyanna Stark, Jon est descendu pour se recueillir sur celle de son père adoptif. Et sa présence, même à travers une sculpture, est loin d’être due au hasard.

Pour rappel, les derniers mots prononcés par Ned à son pseudo-fils bâtard (nous trichons un peu car le dialogue survient dans l’épisode 2 de la saison 1) sont : "La prochaine fois que nous nous reverrons, nous parlerons de ta mère, c’est promis." Même si Jon découvre la vérité par l’intermédiaire de Sam, son mentor était finalement là pour l’accompagner et l’aider à accepter cette vérité complexe. On se rappelle aussi que Robert profite du passage dans la crypte pour demander à Ned de devenir sa Main, tout comme Sam choisit ce lieu pour expliquer à Jon qu’il est le roi légitime des Sept Couronnes.

Ned et Robert dans la crypte de Winterfell en saison 1. (© HBO)

Jon dans la crypte de Winterfell en saison 8. (© HBO)

Bien que le roi de la Nuit et les Marcheurs blancs soient absents du season premiere de la saison 8, ils laissent sur leur chemin des traces de leur extermination humaine. Ned Omble, seigneur de la demeure d’Âtre-lès-Confins, et ses sujets en ont fait les frais. Le jeune allié de Winterfell a fini empalé sur le mur de son château, transformé en zombie par le leader de l’armée des morts.

La mort de Ned Omble nous évoque les toutes premières minutes du pilote de Game of Thrones, alors que trois Gardes de la nuit partent en patrouille au-delà du Mur. Ils tombent sur des cadavres, qui forment une spirale macabre tout comme celle sur le mur d’Âtre-lès-Confins, avant de croiser une jeune fille aux yeux bleus, qui a été transformée en spectre. Le roi de la Nuit nous a prévenus depuis la première saison : il n’épargnera personne, enfants compris.

La jeune fille transformée en spectre dans le pilote. (© HBO)

Derrière Tormund, on aperçoit le réveil de Ned Omble en zombie aux yeux bleus dans l’épisode "Winterfell". (© HBO)

Quand Jaime arrive à Winterfell sur son cheval dans le pilote, il ôte son heaume pour laisser apparaître son visage imberbe et sa belle chevelure blonde et dorée. Son jeté de cheveux est digne du prince Charmant de Shrek voire d’un spot TV Ushuaïa. Tout le peuple nordien admire et remarque alors le Régicide, beau et puissant chevalier à la tête de la Garde royale de Robert Baratheon.

Quand il revient dans la saison 8, c’est tout l’inverse : le frère de Cersei débarque incognito avec une capuche sur la tête, ses traits marquent la fatigue du voyage jusqu’au Nord et ses cheveux sont devenus bruns. Il est désormais seul, ne rend plus de comptes qu’à lui-même et personne ne fait attention à lui hormis Bran.

Jaime dans la saison 1. (© HBO)

Jaime dans la saison 8. (© HBO)

Les retrouvailles finales entre Jaime et Bran sont évidemment emblématiques, au moins autant que la chute du jeune Stark qui venait conclure le pilote. Le Lannister n’avait pas revu la nouvelle Corneille à trois yeux depuis son passage à Winterfell, et on peut lire sa surprise dans son regard. On aperçoit également dans cette scène une inversion des rapports de force comparé à celle de "Winter Is Coming", puisque Jaime semble effrayé là où Bran est serein, ayant prédit l’arrivée à Winterfell de celui qui l’a estropié.

Jaime et Bran dans le pilote. (© HBO)

Jaime et Bran dans la saison 8. (© HBO)

En France, la saison 8 de Game of Thrones est diffusée toutes les semaines dans la nuit de dimanche à lundi sur OCS City, en simultané avec les US.

Par Adrien Delage, publié le 16/04/2019

Copié

Pour vous :