Vidéo : la théorie sur Evil Morty qui titille les fans de Rick and Morty

Rien n'a encore été avéré par la série, mais c'est une piste qui tient franchement la route.

Ce n’est plus à prouver, Rick and Morty est possiblement l’une des séries – animées ou non – les plus complexes de cette dernière décennie. À chaque nouvel épisode diffusé, les théories, plus poussives et ingénieuses les unes que les autres, fusent. Cela dit, il y en a une qui persiste depuis un petit bout de temps, que les fans les plus avisé·e·s doivent déjà connaître sur le bout des doigts. Heureusement, on peut compter sur ScreenRant pour l’expliquer au commun des mortels avec une vidéo très complète, dispo ci-dessus.

Publicité

Pour la faire courte, cette théorie soutiendrait qu’Evil Morty (la version malfaisante de Morty issue d’une autre dimension du multivers, présentée à l’épisode 10) serait le tout premier Morty qu’a connu Rick Sanchez dans sa vie. À la base, nous sommes amenés à penser que Rick aurait été absent pendant 20 ans et n’aurait pas donc pas été présent durant la jeunesse de Morty. Or, des souvenirs, dont une photo, montrent bien Rick en train de s’occuper d’un Morty en bas âge. Étrange.

Ainsi, bon nombre de fans de la série pensent qu’Evil Morty serait le bambin aperçu dans les souvenirs de Rick. Ce dernier l’aurait accompagné tout au long de sa croissance et ensuite abandonné en voyant qu’il devenait plus intelligent que lui et représentait donc une menace. Rick aurait par la suite changé de dimension pour retrouver le Morty qu’on connaît présentement, soit un Morty candide et peu futé qui ne serait en aucun cas son rival. Vivant mal le rejet de son grand-père et mentor, le Morty abandonné serait devenu Evil Morty en guise de rébellion.

OK, OK, on voit d’ici les féru·e·s de Rick and Morty débouler avec leurs fourches, clamant que cette théorie n’a rien de neuf et qu’elle bouillonne depuis un bail. Pour autant, ça fait quand même du bien de pouvoir mettre la main sur une vidéo qui explique toutes les nuances de cette piste narrative, d’autant plus qu’elle pourrait sérieusement être validée au fil des 70 épisodes inédits commandés.

Publicité

Par Florian Ques, publié le 26/02/2019

Copié

Pour vous :