AccueilPop culture

Sélection : cinq nouvelles séries à ne pas rater en mars

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Amazon/Disney+/Netflix

Chaque mois, Biiinge sélectionne pour vous la crème de la crème côté séries !

#1. Caïd (Netflix)

Pour sa nouvelle série 100 % française, Netflix dégaine un nouveau format haletant de dix épisodes de dix minutes. Dans Caïd, un réalisateur et son caméraman sont envoyés dans un quartier au cœur des cités du sud de la France afin de tourner un clip de rap. Si leur intégration semble se dérouler sans encombre au premier abord, le duo se trouve rapidement pris dans une violente guerre de gangs. Pour apporter encore plus d’intensité à cette adaptation du long-métrage autoproduit d’Ange Basterga et Nicolas Lopez, la série a été intégralement montée avec les codes du found footage, genre démocratisé au cinéma avec Le Projet Blair Witch et la franchise Paranormal Activity.

Pour qui ? Les amateur·rice·s de Gomorra et de found footage frénétique.

Où et quand ? Dès le 10 mars sur Netflix.

#2. The Falcon and the Winter Soldier (Disney+)

Depuis la retraite bien méritée de Steve Rogers suite à Avengers: Endgame, Sam Wilson doit désormais assumer l’héritage de Captain America et son bouclier en vibranium emblématique. Il aura justement le temps de prouver sa valeur lorsque le terrible Baron Zemo (Daniel Brühl), introduit dans Captain America: Civil War, refera surface avec une troupe de terroristes anarchistes à sa solde. Heureusement, le Faucon pourra compter sur l’aide de Bucky Barnes, alias le Soldat de l’hiver, dans ce spin-off annoncé comme un thriller d’espionnage explosif. La série de Malcolm Spellman (Empire) fera suite à WandaVision avant le retour de Loki dans son propre show, dont la sortie est prévue au printemps prochain sur Disney+.

Pour qui ? Les fans du MCU en manque de grosses bastons.

Où et quand ? Dès le 19 mars sur Disney+.

#3. Sky Rojo (Netflix)

Álex Pina, le créateur de La Casa de Papel et White Lines, profite de sa fructueuse collaboration avec Netflix pour proposer une toute nouvelle série addictive. Pour l’occasion, le scénariste espagnol change de registre avec Sky Rojo, un hommage aux films d’exploitation américains des seventies, dans la lignée du Boulevard de la mort de Quentin Tarantino. Dans cette fiction pulp, trois jeunes travailleuses du sexe décident de quitter leurs proxénètes violents et abusifs afin de recouvrer leur liberté. Elles s’embarquent alors dans une course-poursuite effrénée et sanglante, où le trio ne pourra compter que sur une chose : la sororité. Les fans de Sense8 seront ravis de retrouver au passage Miguel Ángel Silvestre, dans un rôle à contre-courant de celui du charmant Lito.

Pour qui ? Les sériephiles en manque de pulp et de road trip haletant.

Où et quand ? Dès le 19 mars sur Netflix.

#4. Les Petits Champions : Game Changers (Disney+)

Créée au début des années 1990, la franchise des Petits Champions (The Mighty Ducks, en VO) a égayé les dimanches après-midi de millions d’enfants sur Disney Channel. Pour les plus nostalgiques, la trilogie sur le hockey sur glace se décline dans une série dramédique et familiale qui peut compter sur le retour d’Emilio Estevez, l’emblématique coach Gordon Bombay des films. La recette chaleureuse de la saga n’a pas changé : Gordon devra entraîner une bande de jeunes bras cassés – avec, à sa tête, Alex (Lauren Graham, Gilmore Girls), une maman très remontée après l’éviction de son fils par l’entraîneur de son école – pour en faire des champions. Ensemble, ils vont aider les enfants à s’épanouir sur la patinoire comme sur le chemin de la vie.

Pour qui ? Les adeptes du hockey sur glace et les nostalgiques des programmes Disney Channel.

Où et quand ? Dès le 26 mars sur Disney+.

#5. Invincible (Amazon)

Entre deux spin-off de The Walking Dead, Robert Kirkman profite de son temps libre pour adapter ses comics phares sur le petit écran, cette fois en animation. Les super-héros d’Invincible habitent sa deuxième licence la plus populaire après la franchise zombiesque, notamment pour sa représentation sanglante et sans fioriture du quotidien des justiciers. Mark Grayson est le fils du super-héros le plus puissant de tous les temps, Omni-Man, ce qui implique une certaine fierté mais aussi une grande frustration pour l’adolescent. Sa vie bascule le jour où il découvre qu’il a hérité des pouvoirs de son paternel, ce qui amène Mark à suivre les traces de celui-ci mais aussi à se frotter à la violence de cet univers, qui ne montre aucune pitié à l’égard des plus faibles.

Pour qui ? Les aficionados du Kirkmanverse et de super-héros à la dérive.

Où et quand ? Dès le 26 mars sur Amazon Prime Video.

À voir aussi sur biiinge :