AccueilPop culture

Sept vrais aléas de la vie parisienne qu’on aurait aimé voir dans Emily in Paris

Publié le

par Nina Iseni

© Netflix

Parce que vivre dans la capitale est loin d’être toujours une partie de plaisir.

Dès la diffusion de la première saison en 2020, Emily in Paris a fait grincer les dents de bon nombre de Parisiens, car en plus d’offrir un florilège de clichés très peu reluisants sur les Parigots, d’autant plus assumés dans la saison 2, la série réalisée par Darren Star donne une image très américanisée de la capitale, voire tout simplement fantasmée. Mais bien évidemment, c’est le but de la fiction.

Néanmoins, face à un Paris aseptisé, les habitant·e·s de la Ville Lumière se sont très vite connectés sur les réseaux pour s’amuser de cette représentation faussée, et pour imaginer Emily dans de vraies situations de la vie quotidienne parisienne, avec humour évidemment. Bon nombre de memes aussi drôles les uns que les autres ont d’ailleurs vu le jour, pour notre plus grand bonheur. Après avoir épluché les réseaux sociaux, on vous présente donc sept vrais aléas de la vie parisienne qu’on aurait tous aimés voir dans Emily in Paris.

#1 Emily in the transports en commun

Dans la série, Emily se déplace presque essentiellement à pied ou en scooter. Soit, beaucoup de Parisien·ne·s font de même. Néanmoins, bon nombre de spectateur·ice·s auraient adoré voir la protagoniste utiliser les transports en commun, ne serait-ce qu’une seule fois. Des internautes se sont d’ailleurs amusés à imaginer Emily perdue dans le labyrinthe des couloirs de Châtelet, un changement que tout vrai parisien·ne sait éviter comme la peste. D’autres encore auraient bien vu Emily sur les quais bondés de Gare du Nord le lundi matin à 8 h 30, ou bien coincé dans la ligne 13. Ça, c’est la vraie Parisian way of life.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

#2 Emily in the bouchons parisiens

Bon, Emily est donc plus scooter que RER B, c’est son choix. Néanmoins, même en scooter, elle ne semble jamais devoir faire face à un des plus grands fléaux de Paris : les bouchons. D’autant plus que cette dernière vit dans le centre de la capitale où, soyons honnêtes, il est quasi impossible de circuler aux heures de pointe. Même Netflix y a mis son grain de sel en tweetant ce merveilleux et mémorable extrait de l’émission Quotidien, et on doit l’avouer, ça colle très bien avec la série.

Chargement du twitt...

#3 Emily in the vraies chambres de bonne

C’est sûrement la plus grande aberration de toute la série et vous savez déjà de quoi on parle. Ce moment où Emily arrive dans son nouvel appartement, place de l’Estrapade dans le 5e arrondissement, à deux pas du Panthéon, et qu’on lui présente sa nouvelle "chambre de bonne". Alors non Emily, une vraie chambre de bonne, c’est pas ça du tout. Une vraie chambre de bonne parisienne, c’est un 9 mètres carrés à 850 euros par mois pour lequel il faut avoir au moins huit garants et quarante fois le loyer sur notre compte en banque, avec les toilettes sur le palier, où on peut se faire à manger pendant qu’on est dans la douche et où on s’estime chanceux·se·s d’avoir une fenêtre qui s’ouvre à moitié. C’est ça, une chambre de bonne, Emily.

Chargement du twitt...

"FHSJDHDJSHSB LA CHAMBRE DE BONNE DANS EMILY IN PARIS POURQUOI ILS MENTENT COMME ÇA FHDJDBDV"

Chargement du twitt...

"Emily in Paris était horrible mais sa 'chambre de bonne' de 500 m2 était l’insulte la plus flagrante"

Chargement du twitt...

#4 Emily coincée dans the manifestations

Un·e vrai·e Parisien·ne est celui·celle qui, un samedi, alors qu’il·elle avait rendez-vous à deux pas de chez lui, a déjà dû revoir tout son itinéraire et faire tout le tour de Paris à cause d’une manifestation. Et soyons honnêtes, on aurait bien aimé voir Emily dans cette situation-là. Exit les bérets et les talons aiguilles sur les pavés, bonjour les vraies traditions françaises. D’ailleurs, bon nombre d’internautes s’étaient amusés à imaginer Emily se prendre en photo lors d’une manifestation, ce qui avait donné des montages géniaux, à l’image de celui ci-dessous.

Chargement du twitt...

#5 Emily and la propreté de Paris

Un autre élément de la série qui a bien fait parler de lui sur les réseaux sociaux est ce portrait ultra-aseptisé de la capitale. Alors effectivement, même si les quartiers dans lesquels Emily passe la plupart de son temps sont gardés propres car plutôt touristiques, où sont les pigeons tellement habitués à la présence humaine que nous devons les éviter dans la rue ? Où sont les rats qui font leur petite vie sur la pelouse des Tuileries ou sur le parvis de Notre-Dame ?

Chargement du twitt...

#6 Emily in d’autres arrondissements que le 5e, le 1er et le 8e

Dans Emily in Paris, la capitale est souvent comparée à un petit village. Néanmoins, la série se déroule presque entièrement dans quelques arrondissements du centre de Paris. Alors oui, les personnages font quelques arrêts dans le 18e, mais évidemment à Montmartre, dans le 9e, dans l’enceinte de l’Opéra Garnier, et Emily s’offre même une petite balade le long du canal Saint-Martin dans le 10e. Mais très clairement, on ne voit à l’écran qu’une infime partie de la ville. Le site opendata.paris.fr avait d’ailleurs recensé les lieux de tournage de la série, et sans surprise, les quartiers considérés comme "plus riches" étaient largement surreprésentés.

Chargement du twitt...

#7 Emily and la barrière de la langue

Dans la série, tous·tes les Parisien·ne·s semblent avoir un niveau C2 en anglais. Malheureusement, dans la vraie vie, c’est loin d’être le cas. La France en général est d’ailleurs loin d’être la première de la classe en ce qui concerne les langues étrangères. On n’est visiblement pas les seuls à le penser.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

À voir aussi sur biiinge :