AccueilPop culture

Skins : l'obsession pour Effy Stonem renaît sur TikTok

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ E4

Les utilisateurs du réseau social sont de plus en plus nombreux à rendre hommage à Effy de Skins.

En décembre 2007, le monde découvrait les ados dévergondés de Bristol dans la première génération de Skins. La série phénomène avait créé une obsession voire un fantasme pour ses personnages attachants et touchants, avec en tête la mystérieuse Elizabeth Stonem. Effy, le premier rôle dans la jeune carrière de Kaya Scodelario, correspondait au trope de la "it girl", à savoir une jeune femme cool, intelligente et à la mode. Treize ans plus tard, la passion des fans pour Effy renaît chez la jeune génération à travers TikTok.

Sur le réseau social, les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à rendre hommage et à s’inspirer de la sœur de Tony. Son style emo/grunge, son eye-liner appuyé et son lifestyle hédoniste touchent une grande partie des internautes. Sur l’application, des fans fabriquent des cosplay du personnage, donnent les références de ses fringues et ses Dr. Martens emblématiques, le tout sur le thème musical de Skins. Effy est redevenue un symbole du cool, si bien qu’elle incarne un mème tendance, celui de la "depressed edgy girl" (littéralement une fille à cran et déprimée) pour la génération Z.

@nataliejuliet

i wanted to be an effy but i’ve always been a sid

original sound - bumble.beeb
@coco.vieno

I accidently only gave myself 15 seconds instead of 1 minute sorry it’s a bit rushed x ##skinsuk ##lgbt ##indiegirl ##2000sthrowback ##fyp ##foryoupage

original sound - bumble.beeb

Le plus fascinant dans ce retour de hype, c’est l’intérêt des Américains pour une série britannique dont ils n’avaient jamais entendu parler à la base. Skins ne s’est pas forcément bien importé sur le petit écran, mais sa viralité sur la Toile a largement contribué à sa popularité. La plupart des internautes de TikTok ont fait la connaissance d’Effy à travers des GIF et des montages vidéo de fans. Certes, le remake US (décevant) de Skins existe depuis 2011, mais il n’a ni le charme british, ni la poésie tragique de l’original – et donc un impact similaire du teen drama auprès des millennials.

Si Effy est dans le collimateur des tiktokeurs, elle n’est pas le seul personnage de la série à s’attirer la fascination de la nouvelle génération. Ainsi, Cassie commence également à remonter dans les publications récentes pour des raisons similaires et plus encore. Pour rappel, la petite amie de Sid souffre de boulimie et de troubles obsessionnels compulsifs en rapport avec la nourriture. Des problématiques qui restent encore aujourd’hui très présentes chez les jeunes, qui font appels à d’anciennes figures fictives identifiables et intergénérationnelles pour avoir le courage d’en parler et de se sentir mieux.

À voir aussi sur biiinge :