© Netflix

Un ex-policier new-yorkais qualifie When They See Us de mensongère

Eric Reynolds, ancien de la NYPD en charge de l'affaire des Central Park 5, assure que la mini-série n'est pas factuelle.

Bien qu’elle ait été mise en ligne il y a plus d’un mois, When They See Us continue de faire des vagues. En effet, la récente mini-série estampillée Netflix ne fait pas l’unanimité et s’attire désormais les foudres d’Eric Reynolds, ex-officier des forces de l’ordre new-yorkaises. Ce dernier était impliqué dans l’arrestation des Central Park 5 et est d’ailleurs incarné à l’écran par Ty Jones, soit le seul flic afro-américain aperçu au poste de police.

Interviewé par le Daily Mail, Eric Reynolds accuse la série de colporter des mensonges, notamment sur la façon dont ont été traités les cinq concernés le soir de leur arrestation. Dans When They See Us, on aperçoit le jeune Kevin Richardson se faire violemment coffrer par la police new-yorkaise, à tel point qu’une partie de son visage est tuméfiée durant son interrogatoire.

Publicité

"Je vous en prie, qu’on me montre les photos, déclare l’ancien officier de la NYPD. Montrez-moi les blessures, montrez-moi les yeux au beurre noir, montrez-moi les visages gonflés, parce que tous ceux qui sont sortis de ce poste de police n’avait rien de tout ça". Dans sa globalité, Eric Reynolds accuse la mini-série d’Ava DuVernay d’exagérer de nombreux aspects de l’affaire, voire même de tout bonnement répandre des mensonges.

Tout au long de ses propos rapportés par le Daily Mail, il met en exergue plusieurs instants de la série qui n’auraient jamais eu lieu. Comme dans le premier épisode, où la procureure Linda Fairstein (jouée par Felicity Huffman) exige des officiers présents d’interroger le moindre jeune homme noir qui était présent dans le parc. "C’est tellement absurde que ça en devient risible, souligne Eric Reynolds. Ce qui est triste, c’est que les gens y croient et sont furieux. En tant qu’enquêteurs, on s’appuie sur des preuves. On ne va coffrer des gens sans raison et Linda Fairstein n’était même pas là le premier jour. Ça n’est juste jamais arrivé."

L’ancien policier a au moins raison sur un point : When They See Us a eu un impact fort sur les personnes qui ont pu visionner la mini-série et il y a bien eu des conséquences réelles post-diffusion. Les deux procureures croisées à l’écran, Linda Fairstein et Elizabeth Lederer, ont toutes deux vu leur réputation entachée, perdant des contrats avec des maisons d’édition ainsi que des postes de conférencières à l’université. Et même à la Maison-Blanche, Donald Trump campe sur sa position, pensant toujours coupables les Central Park 5.

Publicité

Par Florian Ques, publié le 01/07/2019

Copié

Pour vous :