AccueilPop culture

Célébrons la magnificence de Zendaya en 5 rôles

Publié le

par Adrien Delage

De Shake It Up à Euphoria, la chanteuse et actrice américaine est en train de devenir une idole de sa génération.

Célébrons la magnificence de Zendaya en 5 rôles

© HBO

#1. Rocky Blue (Shake It Up)

D’abord vouée à une carrière de chanteuse et danseuse, Zendaya a toutefois ressenti une passion pour le jeu dès son plus jeune âge. Ainsi, elle participa à sa toute première pièce de théâtre à l’âge de 5 ans, avant de finalement trouver un moyen de combiner ses deux hobbies avec son premier rôle à la télévision : Rocky Blue de Shake It Up, une série pour ados de Disney Channel diffusée entre 2010 et 2013. Lors de son audition, la jeune femme interpréta un titre de Michael Jackson dans l’espoir de remporter le premier rôle, qui reviendra finalement à sa future partenaire de jeu Bella Thorne. Toutefois, la prestation de Zendaya plut tellement aux chargés de casting qu’elle gagna sa place dans la sitcom, la deuxième plus vue de l’histoire de la chaîne aux grandes oreilles.

Shake It Up est une sitcom basée sur un concept de buddy comedy au féminin et avec la danse en trame de fond. Cece et Rocky sont deux amies qui tentent de percer dans le milieu du backup, pour des clips et des concerts notamment. Ensemble, elles traversent une adolescence pas comme les autres, bouleversée par leur cote de popularité au collège et les challenges à relever dans les coulisses du show-business. Le personnage de Rocky, intelligente, altruiste, végétarienne et engagée dans la cause animale, agit comme une grande sœur protectrice et bienveillante auprès de Cece, un rôle qui colle parfaitement à l’aura rayonnante de l’actrice en dehors des plateaux de tournage.

#2. Michelle Jones (Spider-Man: Homecoming)

En 2017, Zendaya rejoint le Marvel Cinematic Universe de Disney et Kevin Feige dans un film événement pour les studios, qui marque le retour d’un certain Peter Parker entre les mains de ses créateurs. L’énorme succès de Spider-Man: Homecoming au box-office et l’alchimie entre l’actrice et Tom Holland, qui deviendra d’ailleurs son partenaire dans la vraie vie, permettent à Zendaya d’exploser définitivement au cinéma. Elle y incarne un personnage assuré de revenir dans la franchise et quasiment emblématique du Tisseur, Michelle Jones, une version alternative de Mary Jane. Spider-Man: Homecoming est par la suite devenu une trilogie, dont le troisième volet est en train de devenir l’un des plus gros succès de l’histoire du box-office.

#3. Rue Bennett (Euphoria)

La thématique du coming-of-age est une trame qui suit la carrière de Zendaya au fil de ses rôles, et culmine irrémédiablement avec Euphoria et le personnage de Rue Bennett. L’actrice a transcendé ce rôle finalement assez commun de la lycéenne accro aux drogues, solitaire et taiseuse, dans un teen drama très cru et franchement glauque par moments, made in HBO.

La série de Sam Levinson est une véritable expérience artistique et immersive dans l’esprit de la génération Z, parfois ésotérique mais toujours poétique dans sa forme. Le personnage de Rue ô combien attachant et mis en valeur par des seconds rôles brillants (Hunter Schafer, Barbie Ferreira, Sydney Sweeney…) est une fable sociale très sombre dédiée à l’adolescence et ses démons, qui en train de faire de Zendaya l’idole de toute une génération (et lui a déjà rapporté un Emmy Award en 2020).

#4. Marie (Malcolm et Marie)

Malcolm et Marie restera comme un film à part dans la carrière de Zendaya, suspendu dans le temps car marqueur d’une période incertaine de notre civilisation. Tourné dans la plus grande discrétion sous l’initiative de l’actrice et Sam Levinson, histoire de palier l’attente entre deux saisons d’Euphoria, Malcolm et Marie est sorti en février 2021 sur Netflix en pleine pandémie. Le couple au cœur de ce huis clos intimiste et métaphorique en noir et blanc, qui n’est pas sans rappeler certains classiques d’Ingmar Bergman, est non seulement la preuve que Zendaya peut percer dans des projets plus indépendants, mais aussi qu’elle incarne une forme de sensualité et de vulnérabilité à l’écran qui la classent dans le haut du panier des jeunes actrices américaines les plus prometteuses.

#5. Chani (Dune)

Concrètement, Zendaya n’a pas eu grand-chose à défendre pour le moment dans l’adaptation de Dune par Denis Villeneuve, mais la duologie très ambitieuse et déjà rentable de Warner Bros. aura clairement un impact significatif sur la carrière de l’actrice. Même si pour ça, elle devra se démarquer d’un casting déjà très fourni en stars du grand écran, dans une production pharaonique qui a coûté 200 millions de dollars à produire et se traîne une réputation d’œuvre inadaptable. Le personnage énigmatique de Chani, alter ego féminin de Paul Atréides (Timothée Chalamet), a le potentiel de prouver encore une fois au monde entier la magnificence de Zendaya à l’écran.

À voir aussi sur biiinge :