© Gene Page/AMC

Pourquoi Connie est la nouvelle héroïne de The Walking Dead

Un rôle crucial pour la représentation des individus handicapés. Attention, spoilers.

© Gene Page/AMC

Depuis le départ de Rick et Maggie au beau milieu de la saison 9, Angela Kang et ses scénaristes se doivent de combler le vide laissé par les deux leaders. Heureusement pour eux, The Walking Dead a toujours été une série chorale qui peut compter sur une vaste palette de personnages secondaires, désormais répartis en communautés. Mais la showrunneuse n’oublie pas non plus d’apporter du sang frais pour les spectateurs en attente de rebondissements, et c’est justement l’une de ces nouvelles survivantes qui est en train de voler la vedette aux vétérans.

Publicité

Avec la prise de pouvoir d’Angela Kang en lieu et place de Scott M. Gimple, les femmes de The Walking Dead occupent des positions centrales dans la saison 9. Michonne et Tara dirigent respectivement Alexandria et la Colline, Carol est devenue reine du Royaume auprès d’Ezekiel tandis que la remplaçante de Negan est une matriarche sanguinaire appelée Alpha. Au milieu de ces femmes puissantes, indépendantes et révoltées, c’est pourtant une petite nouvelle qui tire son épingle du jeu et a un impact inclusif sur la série : Connie.

Un personnage handicapé mais pas que

Introduire le personnage de Connie est un choix novateur et moderne dans le paysage de The Walking Dead. C’est un protagoniste sourd de naissance, incarné par l’actrice Lauren Ridloff, atteinte elle-même de surdité. Au contraire de Merle, Carl ou encore Aaron, devenus des estropiés à cause de la violence du monde sous l’ère des zombies, la survivante a toujours été atteinte de ce handicap auditif. C’est une avancée énorme pour la série qui assume la condition de son personnage, développé comme n’importe quel autre, et qui plus est pour en faire une héroïne positive. Notons aussi que Connie est une femme, Afro-Américaine, et sourde, ce qui fait d'elle un personnage intersectionnel (qui appartient à non pas un mais plusieurs groupes discriminés dans notre société).  

Dans l’épisode "Bounty", Alpha et les Chuchoteurs encerclent la Colline pour récupérer Lydia. Connie est restée bloquée dehors, cachée dans les champs de maïs. Le blocus prend une tournure tragique avec l’arrivée des morts-vivants et les pleurs d’un bébé, qu’Alpha est prête à laisser se faire dévorer. C’est le moment pour Luke d’utiliser le langage des signes afin de faire comprendre l’urgence de la situation à Connie, qui fait preuve une première fois d’un courage sans pareil pour sauver le nouveau-né et s’enfuir alors que les Chuchoteurs et les rôdeurs sont à ses trousses.

Publicité

© AMC

Évoquant le récent film Sans un bruit, les scènes d’action avec Connie sont particulièrement haletantes. À plusieurs reprises, les réalisateurs en profitent pour nous plonger dans la séquence à travers son regard et son incapacité à entendre. Des scènes particulièrement intenses qui nous font vivre l’angoisse quotidienne des individus dans la même situation que Connie, monde zombiesque (voire monde réel ?) oblige. Elle fait alors appel à ses autres sens pour se tirer de situations catastrophiques, la rapprochant de justiciers tel que Daredevil, et créant intelligemment chez les spectateurs un sentiment d’admiration plutôt que de pitié.

Le silence est d’or

C’est avec l’épisode "Chokepoint" que Connie est réellement devenue une fan favorite des aficionados de la série. Son duo irrésistible avec Daryl y est pour quelque chose, mais il faut aussi rendre justice aux scénaristes. Connie n’est pas là pour assurer le rôle de sidekick, mais évolue bien sur un niveau d’égalité avec le vétéran à l’arbalète. C’est elle qui met au point le plan du goulot d’étranglement permettant d’échapper aux Chuchoteurs, tandis que la survivante n’a pas besoin de Daryl pour se défendre, son talent au lance-pierre la rendant particulièrement redoutable.

Publicité

Par ailleurs, cet épisode dévoile aussi les failles de Connie pour en faire un personnage plus complexe et ne pas la résumer à son handicap ou à une minorité. Lorsque Beta démantèle leur piège, le petit groupe perd le contrôle de la situation devant la puissance à l’état brut du Chuchoteur. Pour sauver Henry, Connie est alors prête à abandonner Lydia et c’est finalement Daryl qui lui fait entendre raison. Oui, Connie est sourde, mais elle est avant tout une personne qui réfléchit dans un contexte de survie face à une apocalypse zombies et qui assume ses choix, même ceux aussi pesants qu’un sacrifice pour le bien de sa communauté.

Par ailleurs, le handicap de Connie est également traité en évitant des raccourcis incohérents : la mise en scène prend le temps d’instaurer des moments de silence dans la série pour montrer les moyens de communication des personnes atteintes de surdité, tandis que la caméra se pose régulièrement sur le carnet de la survivante, son seul outil pour se faire comprendre de Daryl.

© AMC

Publicité

La manière de mettre en scène ce handicap peut sembler didactique mais elle est nécessaire dans une œuvre telle que The Walking Dead, de par son caractère exceptionnel dans une série de genre. La série s’inscrit ainsi dans la continuité du mouvement #MeToo, qui conduit à davantage de diversité et d'inclusivité sur le petit écran.

Or, on oublie souvent que les individus sourds ou malentendants font partie d’une minorité (les personnes handicapées seraient "la plus importante minorité du monde" selon l’ONU) et l’importance de les représenter dans des séries très populaires (même si quelques séries plus confidentielles traitent de ce sujet, comme This Close et Switched at Birth, ou Atypical pour l’autisme). Une avancée à laquelle Game of Thrones a également participé à travers des personnages tels que Tyrion, Bran ou Jaime.

Sur ce point, on salue donc les choix du show zombiesque qui fait de Connie la MVP de cette deuxième partie de saison, appelée à prendre toujours plus d’importance dans le scénario, maintenant que les vétérans font leurs valises. Danai Gurira, l’interprète de Michonne, est d’ailleurs la prochaine sur le départ à partir de la saison 10. Mais qu’elle soit rassurée, la série est retournée entre de bonnes mains, des mains ouvertes, accueillantes et bienveillantes.

En France, la saison 9 de The Walking Dead est diffusée en US+24 sur OCS Choc.

Par Adrien Delage, publié le 14/03/2019

Copié

Pour vous :