De Mayans MC à Sabrina, les 12 nouvelles séries de la rentrée qu’on attend de pied ferme

À chaque rentrée automnale ses nouvelles séries.

© FX / © Showtime / © Netflix

Si l’été peut être qualifié de période creuse pour les sérievores les plus aguerris, on ne peut pas en dire autant de l’automne. Dès les premiers jours de septembre jusqu’aux soirées frissonnantes d’Halloween, une pléthore de nouvelles productions sérielles va débarquer, et il y en aura pour tous les goûts. Des motards badass, des contes de fées qui prennent vie ou encore un voyage mouvementé sur la planète rouge : chacun·e devrait y trouver son compte.

Publicité

Mayans MC

Publicité

Comme Vince Gilligan avec Breaking Bad, il était impossible pour Kurt Sutter de dire définitivement adieu à son bébé culte. Quatre ans après le final tragique et épique de Sons of Anarchy, le showrunner replonge dans le monde du bitume et des deux-roues motorisés avec Mayans MC, le spin-off tout trouvé de SoA.

Si l’histoire de la famille Teller et du garage SAMCRO est terminée, ce nouveau show introduira Ez Reyes (JD Pardo), jeune taulard qui décide de rejoindre les bikers mexicains à sa sortie de prison pour se faire un nom et régner sur la frontière américano-mexicaine. Ça va saigner sur les routes en mémoire de ce bon vieux Jax.

Publicité

Dès le 4 septembre sur FX et en US+24 sur Canal+ Séries chez nous.

American Nightmare

La nuit la plus dangereuse du calendrier américain se décline en série. Après quatre opus horrifiques sur grand écran, James DeMonaco fait appel au format sériel pour décrypter son concept sadique et terrifiant : une soirée de Purge où tous les crimes, meurtres compris, sont autorisés.

Publicité

Dans la veine des longs-métrages, le show American Nightmare suivra différents personnages au cours de cette nuit de l’horreur. Ces derniers devront choisir entre la voie du chassé et celle du chasseur. Petit plus : la série utilisera les particularités de son format pour explorer cette société dystopique au cours des 364 jours avant la Purge. Halloween est clairement en avance cette année.

Dès le 4 septembre sur USA Network outre-Atlantique et sur Syfy dans le reste du monde.

Kidding

Figure tragique et poétique depuis le brillant documentaire Jim et Andy, Jim Carrey refait un tour par le petit écran 34 ans après The Duck Factory. L’acteur américain (re)passe devant la caméra de Michel Gondry pour Kidding, première série du réalisateur français, dans laquelle il campe Jeff, l’animateur complètement loufoque d’une émission pour enfants.

La vie de ce bosseur richissime et accompli est tout autre lorsqu’il quitte la scène : son mariage bat de l’aile et ses propres rejetons le détestent. De grosses vagues de tendresse et d’humour sont attendues dans cette comédie dramatique prometteuse, qui parle de dépression et de remise en selle – et en filigrane de la vie mouvementée de Jim Carrey.

Dès le 9 septembre sur Showtime et prochainement sur Canal+.

The First

Pour son premier rôle star dans une série, Sean Penn s’envole vers les étoiles. The First est une série de science-fiction à la croisée de la francophone Missions et de The Leftovers et ses questionnements philosophiques : dans un futur proche, un groupe d’astronautes est envoyé sur Mars pour coloniser la planète rouge.

Si le show nous fera voyager dans l’espace, il prendra aussi la forme d’un drame intimiste qui se penchera non seulement sur les explorateurs mais aussi sur leurs familles et les équipes restées sur Terre. Le projet est entre les mains du scénariste Beau Willimon, le créateur de House of Cards, histoire de vous convaincre une dernière fois d’embarquer à bord de The First.

Dès le 14 septembre sur Hulu.

Maniac

Quatre ans après le chef-d’œuvre True Detective saison 1, le réalisateur Cary Joji Fukunaga enrôle Emma Stone et Jonah Hill sur un projet barré intitulé Maniac. Les deux stars incarnent des inconnus embarqués dans un essai clinique qui tourne mal. Au cours des expériences, Owen et Annie sont projetés dans des époques et des univers différents où ils vivront des aventures épiques. À moins que ces visions ne résultent de leur imagination débordante… Cette mini-série à mi-chemin entre Sucker Punch et The OA a toutes les cartes en main pour devenir le hit de la rentrée sur Netflix.

Dès le 21 septembre sur Netflix.

Manifest

Produite par Robert Zemeckis (Retour vers le futur, Seul au monde), Manifest est en partie comparée à Lost à cause de (ou grâce à) son pitch : les passagers du vol 828 subissent de violentes turbulences au cours de leur trajet. Alors qu’ils pensent avoir perdu seulement quelques heures dans les airs, ils apprennent en atterrissant que cinq ans se sont passés depuis le décollage.

Alors qu’ils étaient présumés morts depuis toutes ces années, l’équipage et les passagers vont essayer de comprendre le mystérieux phénomène qui se cache derrière ce saut temporel tout en s’adaptant à la nouvelle vie de leurs proches. Après la tentative avortée d’ABC avec The Crossing, NBC tente de remettre au goût du jour les séries high concept sur les networks. Risqué, ambitieux et donc forcément immanquable.

Dès le 24 septembre sur NBC.

A Million Little Things

Comment réagir lorsqu’un de vos meilleurs amis décide de mettre fin à ses jours ? Voilà la triste question à laquelle sont confrontés les personnages de A Million Little Things après le suicide de Jon. Qu’ils se connaissent depuis l’enfance ou se soient rencontrés durant leurs années fac, ce petit groupe est secoué par ce tragique événement et se voit forcé de tout remettre en question.

Eddie, le père au foyer féru de musique, Regina, la cheffe qui rêve d’ouvrir son propre restaurant, ou bien Maggie, la thérapeute de la bande, tous doivent réévaluer leur vie, pour le meilleur comme pour le pire. Grosso modo, on risque d’être facilement ému jusqu’aux larmes face à ce This Is Us 2.0. On est prêt à dégainer notre boîte de Kleenex.

Dès le 26 septembre sur ABC.

Into the Dark

© Conjuring : Les Dossiers Warren/Blumhouse Productions

Dans la continuité d’American Horror Story, Lore ou encore Channel Zero, le genre de l’anthologie horrifique s’étend encore davantage avec Into the Dark. Cette production brandée Blumhouse Productions compte se distinguer de ses aînées grâce à un format innovant, avec un épisode inédit proposé chaque début de mois. Jusqu’ici, une douzaine de chapitres a déjà été commandée, soit de quoi tenir jusqu’à l’automne suivant.

Si aucun trailer n’a encore été mis en ligne, on sait déjà que son volet inaugural s’attaquera à la culture selfie de LA à travers le parcours d’un tueur à gages toujours très classe. Notre curiosité est happée, on espère pouvoir bien flipper.

Dès le 5 octobre sur Hulu.

All American

Originaire de la bourgade méconnue de Crenshaw, Spencer est un lycéen moyen qui excelle sur le terrain de football. C’est ainsi qu’il se fait remarquer par Billy Baker, un entraîneur pour le lycée phare de Beverly Hills. Le joueur prodige déménage et pose ses valises dans ce microcosme friqué, où bon nombre de personnes voient son arrivée inattendue d’un mauvais œil. Sur fond de lutte des classes, All American prend des airs de teen drama woke à mi-chemin entre Friday Night Lights et Newport Beach.

Dès le 10 octobre sur la CW.

The Romanoffs

Bien qu’elle ne soit pas toujours flippante, il faut croire que l’anthologie est à l’ordre du jour dans le monde des séries. La preuve avec The Romanoffs, qui signera le come-back de Matthew Weiner (Mad Men) sur la petite lucarne. Chaque volet se focalisera sur des protagonistes différents dont le dénominateur commun est qu’ils pensent tous descendre des Romanov, cette famille royale russe éradiquée après la révolution bolchevique.

Mais si son pitch nous intrigue, c’est sa distribution trois étoiles qui assène le coup final, avec des noms comme Corey Stoll, Louise Bourgoin ou encore Isabelle Huppert annoncés.

Dès le 12 octobre sur Amazon Prime Video.

Les Nouvelles Aventures de Sabrina

© Netflix

On se souvient de la Sabrina Spellman incarnée par Melissa Joan Hart, toujours là pour faire des bourdes (littéralement) magiques. Mais l’apprentie sorcière de Netflix a bien changé. Désormais jouée par Kiernan Shipka (Mad Men), Sabrina évolue dans un univers assurément plus dark, en proie à des forces du mal qui essaient de l’attirer coûte que coûte. Elle pourra toujours se reposer sur ses tantes, la joviale Hilda et la plus stricte Zelda, ainsi que sur Salem… dont on attend toujours de découvrir l’apparence grâce à un trailer, qui se fait attendre.

Dès le 26 octobre sur Netflix.

Tell Me A Story

S’il a laissé sa marque sur le petit écran avec la cultissime Dawson, il faut avouer que Kevin Williamson pèse principalement dans le monde de l’horreur. Après quelques échecs sur le petit écran (l’ignominie Time After Time en tête), le papa de la franchise Scream est de retour avec Tell Me A Story, vendue comme un thriller psychologique teinté de fantastique.

Et pour cause, sa nouvelle série donnera vie aux fables qui ont bercé notre enfance, du Petit chaperon rouge à Hansel et Gretel, en les plaçant dans un contexte moderne, soit le New York d’aujourd’hui. Rien que pour recroiser le joli minois de Paul Wesley, aux abonnés absents depuis les adieux de The Vampire Diaries, on sera au rendez-vous.

Dès le 31 octobre sur CBS All Access.

Cet article a été écrit par Florian Ques et Adrien Delage.

Par Florian Ques, publié le 21/08/2018

Copié

Pour vous :