Toei Animation

Il y a 40 ans, Goldorak activait son fulguro poing pour la première fois en France

C’était les premiers pas d’Actarus, le prince de l’espace, à bord de son gigantesque robot guerrier, sur le petit écran hexagonal.

Ça ne nous rajeunit pas ! Pourtant, c’est bien le 3 juillet 1978 que Récré A2 inaugurait son tout premier numéro avec Goldorak. L’émission présentée par Dorothée, qui faisait ses débuts d’animatrice, a fortement contribué à la diffusion de séries animées japonaises en France. Et c’est le succès de Goldorak, première série du genre dans nos contrées, qui a lancé cette vague nippone des années 1980.

Publicité

De son vrai nom "Yufo Robo Gurendaiza", qui se traduit par "Grendizer, le robot ovni", Goldorak a été créé par le mangaka Go Nagai, dans les studios de la branche animation de Toei, en 1975. Dès sa première diffusion sur Antenne 2, le succès était au rendez-vous. Les enfants, bercés par les nombreux génériques de la série, rejouaient les scènes dans la cour d’école et, rapidement, Goldorak est devenu une véritable manne financière, notamment grâce aux produits dérivés.

40 ans plus tard, les enfants d’hier ont bien grandi, mais leur passion pour ce super-héros d’un genre nouveau n’a jamais fané. Goldorak a toujours un public fidèle et semble éternel. La série a même connu plusieurs vies, sur le petit écran ou en comics, dont un reboot en 2014. En juillet 2017, AB Vidéo a réédité l’intégrale de la série en coffret Blu-ray collector. Ses génériques ont également eu droit, début 2018, à une réédition en vinyle chez Wagram.

Par Delphine Rivet, publié le 04/07/2018

Copié

Pour vous :