La jeunesse veut mourir dans le trailer psychédélique d’Ad Vitam

Particulièrement attendue par les amateurs de SF, la prochaine série estampillée Arte se dévoile enfin.

Après les tentatives mi-figue mi-raisin que représentent Trepalium (2016) et Transferts (2017), Arte persévère dans le domaine de la série d’anticipation. Avec Ad Vitam, la chaîne franco-allemande creusera la question de l’immortalité et les thématiques qui lui sont sous-jacentes, et ce dès le 8 novembre avec la diffusion des trois premiers épisodes. En attendant de découvrir cette série ambitieuse, qui est nommée au prochain Festival de la fiction TV de La Rochelle, on peut déjà s’extasier devant son trailer qui met l’eau à la bouche.

Publicité

Se déroulant dans un futur pas si lointain où un processus de régénération humaine a été créé – permettant donc aux individus de vivre éternellement –, Ad Vitam nous invite à suivre Darius, un flic bourru de 119 ans chargé d’une étrange affaire. En effet, des cadavres de mineurs sont retrouvés à différents endroits, laissant croire à un suicide collectif prémédité. Épaulé par Christa, une jeune fille révoltée et réfractaire à cet idéal d’immortalité, il va enquêter et sera amené à explorer les tréfonds de cette société obsédée par la question de la vie et de la mort.

Côté casting, la nouvelle fiction d’Arte ne fait pas les choses à moitié, avec Yvan Attal dans le rôle principal et une poignée de comédien·ne·s faisant partie de la nouvelle garde française, à l’instar de Garance Marillier (Grave), Rod Paradot (Luna) ou encore Niels Schneider (J’ai tué ma mère). Composée de six épisodes, Ad Vitam est créée par Thomas Cailley, à qui l’on doit le long-métrage Les Combattants.

Par Florian Ques, publié le 11/09/2018

Pour vous :