Découvrez Une affaire de minijupe, la websérie qui s'intéresse à la diaspora africaine en Suisse

Diffusée à partir du 5 décembre sur le site de la RTS, une nouvelle série suisse aborde le thème de la diaspora africaine à Genève. Une affaire de minijupe sera visible dès janvier 2018 sur TV5 Monde.

(© RTS)

Tout part d’un concert de Justin Bieber. Non, tout part d’une minijupe. En fait, non : tout part du réalisateur Paulin Tadadjeu Dadjeu, un Genevois d’origine camerounaise. Celui-ci est le premier à avoir eu l’idée de créer une websérie réalisée par un Africain qui vit en Suisse, et dans laquelle jouent des Africains de Suisse. Comme le résume La Tribune de Genève : "C’est la série télévisée à laquelle personne n’avait pensé avant lui."

Publicité

Voilà plus de dix ans que Paulin Tadadjeu Dadjeu vit à Genève, où il est venu pour étudier le cinéma. Il a eu l’idée d’Une histoire de minijupe en 2013. Avec elle, il souhaite explorer la diaspora africaine vivant dans la ville suisse. Quatre ans plus tard, et dès aujourd’hui, les six premiers épisodes d’Une affaire de minijupe sont disponibles sur le site de la RTS. À partir de janvier 2018, la série sera diffusée sur TV5 Monde.

Et tant mieux. Puisse cette série parcourir le monde et annihiler les clichés que peuvent avoir les pays européens — et notamment la Suisse — au sujet des personnes d’origine africaine. Comme le disait dernièrement l’écrivain genevois Max Lobe à la RTS : "Très souvent, quand on parle des Noirs, ce sont des dealers, des prisonniers. Nous fonctionnons avec ces stéréotypes."

Publicité

Ainsi, les acteurs et collaborateurs d’Une affaire de minijupe vivent presque tous en Suisse, et sont camerounais, congolais, togolais, gabonais, sénégalais, maliens et (évidemment) suisses. Ils mènent "une vie normale", entre racines africaines et mode de vie occidental.

Dans la série, tout part donc d’un concert de Justin Bieber auquel veut se rendre Annie, la fille de Kito, un fonctionnaire international qui a une conception traditionaliste de l’éducation. Ce dernier pète un câble lorsqu’il trouve une minijupe dans le sac à dos de sa fille.

Pour connaître la suite, il vous faudra visionner les 25 épisodes déjà tournés par Paulin Tadadjeu Dadjeu et son équipe. La "première série africaine" de Suisse a de beaux jours devant elle — et on espère que beaucoup s’en inspireront.

Publicité

Par Emmanuelle Fournier-Lorentz, publié le 05/12/2017

Copié

Pour vous :