Si vous aimez Indiana Jones, vous aimerez Hooten & the Lady

Hooten & the Lady est une série d'aventure qui s'impose comme un vrai plaisir coupable avec chasse au trésor et résolution d'énigmes au programme. 

Au cinéma, les films d'aventure sont légion. La saga Indiana Jones, la suite de Jumanji ou encore les deux Benjamin Gates avec Nicolas Cage en font partie. Mais dans le monde des séries, c'est un genre rare, très peu exploité. Il coûte cher en terme d'effets spéciaux et le tournage doit continuellement se déplacer pour dégoter les plus beaux décors naturels. Heureusement, la chaîne Sky a sorti en octobre 2016 Hooten & the Lady, une série d'aventure cheap mais très fun.

Publicité

Forcément, elle fait écho aux aventures de Sydney Fox, qui parcourait le monde à la recherche d'antiques artefacts à la fin des années 1990. Depuis, la série dérivée des Librarians ou de l'épopée SF Warehouse 13 de Syfy ont repris le flambeau. Hooten & the Lady réitère ce schéma en apportant son lot de blagues, de frissons et bien sûr de quêtes aux trésors aux quatre coins du globe. Attention, plaisir coupable en approche.

Un couple d'aventuriers du tonnerre

hootenthelady-feat

©️ Sky Vision.

Prenez Lara Croft (plus sexy, mais moins déjantée) de Tomb Raider et Nathan Drake d'Uncharted et vous obtenez Lady Alex et Ulysses Hooten. Lui est un beau brun casse-cou, toujours empêtré dans de sales draps mais courageux et bien attentionné. Alex, qui est à la base conservatrice du British Museum, s'impose comme une aventurière badass. Elle et Hooten ont toujours une punchline à balancer à l'autre pour relativiser la situation périlleuse dans laquelle ils se trouvent, ce qui assure des répliques très drôles.

Publicité

Le tandem, incarné par Michael Landes (Destination Finale 2) et Ophelia Lovibond (Elementary), fonctionne très bien. On rit, on tremble en les voyant s'échapper de tribus aborigènes vénères ou bien se crêper le chignon au beau milieu du désert égyptien. Ils sont aussi capables de nous émouvoir. C'est notamment le cas dans l'épisode 7 où Hooten, le visage marqué par le chagrin causé par la mort de sa femme et de son fils, traverse un champ de mines quitte à y laisser sa vie.

Le jeu des deux acteurs est extravagant et efficace, bien que leurs personnages n'échappent pas à plusieurs stéréotypes (Hooten est macho par moments, Alex n'arrive pas à lier les deux bouts entre sa vie personnelle et professionnelle). Malgré des faiblesses scénaristiques quant à la caractérisation des personnages et quelques dialogues inégaux, le duo animé fait le job.

À la chasse au trésor !

hootenladytreasure

©️ Sky Vision.

Publicité

Le plus excitant dans le genre aventurier, c'est avant tout la chasse au trésor. Dans les huit épisodes de la première saison d'Hooten & the Lady, le duo voyage et part en quête de nouveaux artefacts à chaque fois. Les décors ne nous décrochent pas un "Wahou" d'approbation à chaque fois, mais les réalisateurs ont fait l'effort de tourner dans différents pays pour coller aux lieux de l'intrigue (la place Rouge à Moscou, les zones forestières du Cambodge ou de l'Afrique du Sud).

Toutefois, les effets spéciaux ou certains décors tournés sur écran vert restent assez cheap. Ça ne brûle pas la rétine, mais ça reste perceptible. Et c'est bien la force d'Hooten & the Lady que de ne pas laisser ses défauts esthétiques gâcher son fil rouge. Si vous aimez les quêtes au trésor, les sauts de liane en liane, les scorpions et autres alligators cachés dans les égouts, la série saura vous satisfaire grâce aux situations périlleuses et tordantes dans lesquelles elle plonge ses personnages. Ça ne vaut pas les combats de Marvel's Daredevil, mais on prend un malin plaisir à voir Hooten se prendre une dérouillée ou Lady envoyer des coups de pied dans les gonades de ses opposants.

Les scénaristes d'Hooten & the Lady n'ont pas oublié non plus l'importance de jouer avec l'histoire et la mythologie des pays visités. C'est souvent bourré de clichés (la mafia en Italie et en Russie, les moines bouddhistes en Inde...) mais ça reste captivant de les voir fouiller les cavernes, résoudre des énigmes ou s'enfoncer dans un temple maudit façon Indiana Jones. On se prend alors à rêver de s'envoler en Égypte avec eux pour découvrir le tombeau d'Alexandre le Grand ou la contrée de l'Eldorado dans la forêt amazonienne.

Publicité

Drôle, mouvementée et pleine de bons sentiments, Hooten & the Lady est une série d'aventure convenable et un plaisir coupable assumé. "Fortune et gloire petit… Fortune et gloire".

Par Adrien Delage, publié le 04/11/2016

Copié

Pour vous :