© The CW

Allison Mack, aka Chloé dans Smallville, appréhendée pour trafic sexuel

Celle qui jouait la meilleure pote de Clark Kent est mise en cause dans une affaire glaçante. Attention, certains faits peuvent choquer.

© The CW

Publicité

Ce vendredi 20 avril, à New York, l’actrice Allison Mack a été arrêtée par les autorités. Comme le rapporte Deadline dans un article pour le moins troublant, l’ex-star de Smallville est accusée de trafic sexuel, d’association de malfaiteurs en lien avec du trafic sexuel ainsi que du travail forcé. Soupçonnée depuis plusieurs mois, elle vient d’être arrêtée et devrait prochainement comparaître devant la justice. La peine encourue est estimée à 15 ans de prison au minimum, pouvant aller jusqu’à la perpétuité.

Allison Mack a été inculpée en même temps qu’un certain Keith Raniere, lequel serait le leader présumé d’un programme de développement personnel qui aurait finalement servi de couverture à un réseau d’esclavage sexuel. D’après des documents officiels, dont des comptes rendus d’audience, que s’est visiblement procurés Deadline, ce dernier aurait créé une société secrète au sein même de son entreprise Nxivm, dédiée au développement personnel. Appelée DOS, cette société secrète se faisait passer pour une organisation de femmes pour les femmes afin qu’elles puissent s’entraider et se tirer vers le haut.

Au final, cette portée féministe n’aurait été en réalité qu’une façade. D’après le bureau du procureur en charge de l’affaire, les recruteurs de DOS omettaient volontairement de mentionner le statut de Keith Raniere aux nouvelles arrivantes. Avant d’être acceptées dans les rangs de la société, les recrues devaient fournir des "collatéraux". Des informations compromettantes sur leurs amis et leur famille, des photos de nu ou encore des droits sur leur patrimoine financier… ceux-ci pouvaient prendre plusieurs formes. Ces documents contraignaient alors les membres à ne jamais pouvoir quitter DOS et les empêchaient d’en parler à qui que ce soit d’extérieur au programme.

Publicité

Les recrues devaient ensuite participer à une cérémonie de marquage, où leurs "maîtres" inscrivaient un symbole dans leur zone pelvienne à l’aide d’un stylo à cautériser. Ce symbole contenait les initiales de Keith Raniere. Durant ces réunions, les femmes devaient obligatoirement être nues et leur marquage était filmé par d’autres membres.

De son côté, Allison Mack aurait opéré en tant que second pour Raniere, poussant ses recrues à avoir des rapports sexuels avec ce dernier, les tenant par la peur que leurs "collatéraux" soient publiquement partagés. Elles auraient ainsi été exploitées sexuellement et utilisées pour du travail forcé. En échange de tout cela, l’actrice de Smallville aurait reçu des sommes d’argent ou d’autres récompenses de la part de Raniere. En charge de l’affaire depuis 2015, le FBI vient d’arrêter les deux criminels qui attendent maintenant leur procès.

Par Florian Ques, publié le 23/04/2018

Copié

Pour vous :