FOX

Le créateur d’Ally McBeal est partant pour un reboot… mais seulement s’il est écrit par une femme

La musique de Barry White résonne encore dans nos têtes, et visiblement aussi dans celle du créateur d’Ally McBeal qui n’écarte pas l’idée de ressusciter son héroïne culte.

© Fox

On n’aurait jamais pu imaginer qu’un jour, Ally McBeal pourrait revenir, tant la série, diffusée de 1997 à 2002 sur Fox, a marqué une époque. Son époque. Elle était avant-gardiste par moments, audacieuse, délicieusement pétillante, mais pas sûr que les pérégrinations sentimentales de son héroïne survivraient longtemps dans notre ère des réseaux sociaux et du féminisme 2.0. Pourtant, dans un long entretien accordé au Hollywood Reporter, son génial créateur David E. Kelley a partagé son sentiment quant à un retour éventuel de la plus délurée des célibattantes.

Publicité

"Si ça devait se faire, il faudrait que ce soit nouveau et différent."

Pas fermé à l’idée d’un retour d’Ally McBeal, son ancien showrunner, qui officie actuellement sur Big Little Lies, a toutefois quelques réserves :

"Je n’aime pas vraiment regarder dans le rétroviseur. À dire vrai, je ne regarde même pas les séries que j’ai écrites. Je pense sincèrement qu’à cause de sa vision du genre, qui était partie intégrante d’Ally McBeal, la série est devenue très pertinente et actuelle."

Publicité

La quête du bonheur de son héroïne, qui a longtemps dépendu de la présence d’un homme à ses côtés, sonnerait pourtant comme un affront aux avancées de la pensée féministe de ces dernières années. En revanche, Ally McBeal se faisait l’écho des personnes atteintes de diverses maladies mentales, sensibles ou queer (même si quelques épisodes sur la transidentité ou l’homosexualité feraient grincer des dents aujourd’hui) d’une façon tout à fait unique.

Bien conscient des évolutions de nos sociétés occidentales et du manque de représentation des femmes à Hollywood, David E. Kelley se dit prêt à ramener sa série, mais à une condition :

"Je serais ouvert à l’idée de refaire Ally McBeal, mais je ne crois pas que cela devrait être fait par moi. Si la série doit revenir, ce doit être fait par une femme."

Publicité

Bien sûr, les chances pour qu’un tel projet voie le jour sont minces, mais il est réconfortant de penser que son brillant créateur est conscient de son privilège en tant qu’homme, du cri d’alarme lancé par les femmes du mouvement Time’s Up, et est prêt à céder son bébé à une showrunneuse, plus à même de capturer l’essence d’une héroïne de notre temps. Chapeau Mr Kelley !

Par Delphine Rivet, publié le 11/05/2018

Copié

Pour vous :