Alyssa Milano s’habille en Handmaid pour protéger le droit à l’avortement

L’actrice s’oppose aux idées conservatrices du protégé de Donald Trump présidant à présent la Cour suprême des États-Unis, plus haute autorité judiciaire du pays.

Le 9 juillet dernier, Donald Trump a nommé Brett Kavanaugh à la tête de la Cour suprême des États-Unis, la plus haute instance jouissant du pouvoir judiciaire du pays. Pour les libéraux, c’est une angoisse permanente puisque Kavanaugh est un juge conservateur et catholique, fermement opposé à l’arrêt "Roe versus Wade", qui a donné aux femmes américaines le droit d’avorter au niveau fédéral. Ces dernières craignent que le remplaçant d’Anthony Kennedy ne vienne modifier une loi datant de 1973, pour laquelle toute une communauté a bataillé pendant plusieurs décennies.

Publicité

De fait, plusieurs manifestations ont eu lieu à travers le pays et notamment à Phoenix, où était Alyssa Milano. L’interprète de Phoebe dans Charmed et plusieurs manifestantes ont décidé de revêtir les costumes des Servantes de The Handmaid’s Tale pour protester contre la nomination de Brett Kavanaugh.

Les "pro-choice" reprochent au juge de transformer la société américaine en une sorte de Gilead, régime autoritaire de la dystopie de Margaret Atwood où les femmes sont privées de leurs droits (propriété privée, vote, travail…) et celles encore fertiles sont violées afin de procréer. Alyssa Milano et de nombreux opposant·e·s font actuellement le tour des États-Unis pour sensibiliser les citoyens à l’importance de l’arrêt "Roe versus Wade".

Ce n’est pas la première fois que la tenue emblématique de la série portée par Elisabeth Moss sert d’outil protestataire. Déjà en 2017, des activistes américaines s’étaient opposées à une loi anti-IVG en défilant dans la cour d’un tribunal lors de la première audition. Hors des frontières états-uniennes, des manifestantes polonaises ont reçu en Handmaids le président Trump, en visite dans le pays, pour protester contre sa politique antiféministe.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 21/08/2018

Copié

Pour vous :