Amazon annule trois séries, dont I Love Dick et Jean-Claude Van Johnson

Le deal du Seigneur des anneaux serait-il passé par là ?

© Amazon

Vague d’annulation chez Amazon. La plateforme américaine, qui fêtait en grande pompe son implantation en France avec la projection de Jean-Claude Van Johnson au Grand Rex en décembre dernier, vient d’annoncer un mois plus tard la fin de la série portée par l’inénarrable Jean-Claude Van Damme. Les fans de l’icône belge des films d’action sont déjà en PLS.

Publicité

À Biiinge, on n’était pas super chauds sur cette série, qui cumulait les clichés sous couvert d’une autodérision finalement un peu lisse. En revanche, on pleure à chaudes larmes l’annulation de I Love Dick, la série féministe de Jill Soloway, porte-étendard du mouvement révolutionnaire du female gaze. Elle a peut-être manqué de quelques Golden Globes pour être épargnée. Si aucune décision n’a été prise officiellement quant à l’avenir de Transparent, l’autre série de Jill Soloway, elle a été entachée par des accusations de harcèlement sexuel contre Jeffrey Tambor. On ne donne donc pas cher de sa peau non plus, même s’il reste possible que la série se poursuive sans l’acteur et se recentre sur d’autres personnages transgenres.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que la discrète One Mississippi, créée par Tig Notaro et Diablo Cody, a elle aussi été sacrifiée après deux saisons. Ces trois séries avaient été lancées par Roy Price, l’ancien président d’Amazon Studios viré après une enquête sur des accusations de harcèlement sexuel. La plateforme en a profité pour repenser sa politique éditoriale concernant les séries. Jusqu’ici, elle misait surtout sur de petites pépites indépendantes, comme Mozart in the Jungle ou Transparent, assez niche mais remportant une adhésion critique et des prix.

Avec l’énorme deal de la série Le Seigneur des anneaux, qui est partie pour devenir la production la plus coûteuse de l’histoire, et d’autres projets en cours avec Robert Kirkman, le papa de The Walking Dead, Amazon a décidé d’enclencher la deuxième, et de venir concurrencer HBO et Netflix sur le terrain des blockbusters sériels.

Publicité

Par Marion Olité, publié le 18/01/2018

Copié

Pour vous :