Décryptage : le générique méta et rock'n'roll de The Young Pope

Quoi de plus moderne et sexy que de voir Jude Law arpenter un hall rempli de tableaux religieux et nous adresser un clin d'œil ?

Le cinéma grandiloquent et exigeant de Paolo Sorrentino s'exprime tout au long des dix épisodes de la saison 1 de The Young Pope. Dès le début de la série, le réalisateur italien nous offre des séquences hallucinantes où Jude Law s'extirpe littéralement d'une montagne de bébés. Son pape ultraconservateur et provoquant, fumeur invétéré, bouleverse les codes du Vatican dans ce drame spirituel. Parmi les nombreuses réussites de la série figure son générique complètement décalé, qui n'apparaît qu'au troisième épisode.

Publicité

Tout comme la séquence d'ouverture, la série est bourrée de références à l'art, à la culture et à l'architecture du Vatican, entièrement recréé pour le show. Paolo Sorrentino s'amuse à moderniser cet environnement à travers Pie XIII (et son amour pour le Coca Cherry entre autre) mais également en utilisant la technologie et des musiques très actuelles comme de l'électro, dont cette scène incroyable de l'épisode 5 avec en fond "Sexy and I Know It" du groupe LMFAO.

Le générique de The Young Pope s'ouvre sur un plan-séquence où le pape Pie XIII marche le long d'un hall, où de multiples peintures religieuses sont exposées sur le mur. Le personnage se permet de briser le quatrième mur le temps d'un clin d'œil au spectateur, qui exprime toute l'insolence et l'assurance du pape incarné par Jude Law. La séquence est dynamisée par la reprise instrumentale de "All Along the Watchtower" du rappeur Devlin, basée sur le titre éponyme de Bob Dylan.

Une comète dans le pâté

nonaora

C'est ce qu'on appelle un "PPLS" : un Pape en PLS. (©️ Maurizio Cattelan/Musée des beaux-arts de Rennes/Galerie Perrotin)

Publicité

Dans un entretien avec Vulture, Paolo Sorrentino est revenu sur cette ouverture, qui n'existe pas uniquement pour son esthétisme arty et rocambolesque : "Les peintures du générique sont une rapide fresque chronologique, avec des défauts évidents, des plus grands moments historiques et artistiques de l'église et du Christianisme", explique-t-il. Les spectateurs attentifs auront remarqué une étoile filante dans les tableaux, qui accompagne l'avancée du pape et rend les peintures vivantes à son passage.

L'astre céleste vient ensuite frapper et renverser sur le côté le pape Jean-Paul II, comme dans l'œuvre de Maurizio Cattelan présentée en 1999 et intitulée La Nona Ora (La Neuvième Heure en français). Réalisée à partir de cire et en grandeur nature, cette sculpture est remplie d'humour noir et d'absurdité. Le pape Jean-Paul II vêtu de sa soutane de cérémonie vient de se faire écraser par une météorite mais il tient fermement sa croix vers le ciel, lieu d'où provient l'astre noir. Poétique mais macabre.

Pour Paolo Sorrentino, cette météorite traduit à merveille le passage d'un pape âgé à un pape beaucoup plus jeune : "En jouant avec l'œuvre magnifique de Cattelan, ce rocher vient s'écraser sur un vieux pape pour laisser la place à un jeune pape : le pape Pie XIII." En quelque sorte, une nouvelle étoile est née.

Publicité

Les tableaux du générique par ordre d'apparition

L'Adoration des bergers de Gerrit van Honthorst

adorationbergers

©️ Gerrit van Honthorst

Période : 1622

Technique : huile sur toile

Publicité

Où la trouver : une reproduction au musée Wallraf-Richartz & Fondation Corboud de Cologne, en Allemagne. L'œuvre originale a été détruite lors de l’attentat de la Via dei Georgofili en 1993.

La Remise des clefs à saint Pierre de Le Pérugin

perugin

©️ Le Pérugin

Période : 1481-1482

Technique : fresque, peinture murale

Où la trouver : à la Chapelle Sixtine de Rome, au Vatican.

La Conversion de saint Paul sur le chemin de Damas de Le Caravage

caravaggio

©️ Le Caravage

Période : vers 1604

Technique : huile sur toile.

Où la trouver : à l'église Santa Maria del Popolo de Rome, en Italie.

Représentation du premier concile de Nicée

concile

Période : 325

Technique : peinture murale

Où la trouver : au monastère de la Transfiguration dans la vallée du Pénée, en Grèce.

Pierre l'Ermite prêche la Croisade de Francesco Hayez

pierreermite

©️ Francesco Hayez

Période : 1827-1829

Technique : huile sur toile

Où la trouver : au monastère de la Transfiguration dans la vallée du Pénée, en Grèce.

Saint François d'Assise recevant les stigmates de Giotto di Bondone

tempera

©️ Giotto di Bondone

Période : vers 1297-1299

Technique : peinture "a tempera" et fond d'or sur peuplier

Où la trouver : au musée du Louvre à Paris.

Saint Thomas de Villeneuve distribuant les aumônes de Mateo Cerezo

aumones

©️ Mateo Cerezo

Période : 1645

Technique : huile sur toile

Où la trouver : au musée du Louvre à Paris.

Michel-Ange présente la maquette de Saint-Pierre à Jules II de Domenico Cresti

domenico

©️ Domenico Cresti

Période : 1618-1619

Technique : huile sur toile

Où la trouver : au musée Casa Buonarroti de Florence, en Italie.

Massacre de la Saint-Barthélemy de François Dubois

barthelemy

Période : 1572

Technique : collage

Où la trouver : au musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, en Suisse.

Par Adrien Delage, publié le 08/02/2017

Copié

Pour vous :