Biiinge dressing : le style bling-bling assumé de Cookie dans Empire

Irrévérencieuse et bigger-than-life, Cookie a su aussi bien se faire remarquer par son tempérament de feu que ses imposantes fourrures.

cookie-feat

Vivienne Westwood, Balmain, Versace... Rien n'est trop beau pour l'impertinente Cookie Lyon. En trois saisons d'existence, la star emblématique d'Empire s'est octroyé les meilleures punchlines en même temps que les tenues les plus extravagantes. Personne n'arrive à sa cheville. Normal quand on voit les échasses sur lesquelles Cookie est perchée.

Publicité

Started from the prison now we here

Publicité

De son nom de jeune fille Loretha Holloway, la queen d'Empire n'a pas toujours été au sommet. Avant de se pavaner en robe affriolante Alexander McQueen, Cookie a connu ses années de galère et baigné pendant des années dans le trafic de stupéfiants. Un choix de carrière suspicieux qui lui aura valu de passer inévitablement par la case prison. Écopant d'une peine conséquente, elle est forcée d'abandonner ses trois fils ainsi que son mari et complice, le tenace Lucious Lyon.

Dix-sept ans se sont écoulés. Cookie est plus que jamais déterminée à avoir sa part du gâteau lorsqu'elle apprend qu'Empire Entertainment, le label de musique fondé avec Lucious quand ils étaient plus jeunes, a véritablement décollé. Son séjour dans le milieu carcéral n'aura en rien entaché sa grande gueule, et encore moins son sens du style aiguisé. L'ex-dealeuse prend sa revanche sur l'immonde combinaison orange à coups de blouse Dolce & Gabbana et jupe Moschino.

La femme fatale du 21e siècle

Publicité

Plus qu'une définition Larousse, l'opulence est devenue un lifestyle à part entière pour la diva d'Empire. Agrémenter ses tenues avec des accessoires gold est presque devenu un réflexe. Associer léopard et zébré n'est pas un challenge devant lequel elle va reculer. Le color-block ne l'effraie pas. Pas de doute, Cookie Lyon fait passer le concept de "outfit of the day" à un tout autre level. Pour elle, le fashion faux pas n'existe pas, de la même manière qu'une certaine nounou d'enfer dans les années 1990.

Cookie, c'est l'extravagance poussée à son paroxysme. Il faut qu'on la remarque, que tous les yeux soient rivés sur elle, sur ses fourrures, sur ses créoles proéminentes. Au-delà de leur fonction première (couvrir nos corps nus pour être présentables en société, duh), les vêtements qu'elle arbore représentent ce que nos amis anglophones appellent un fashion statement. Comprendre : une assertion par la mode.

Qu'elle exhibe ses formes dans une robe à sequins pailletée ou qu'elle couvre ses épaules d'un perfecto Roberto Cavalli, la matriarche des Lyon fait passer un message. La confiance en soi, c'est son crédo et elle le manifeste par ses tenues outrancières et des couleurs flashy. Dans une interview pour Entertainment Tonight, son interprète Taraji P. Henson tente d'expliquer les éloges que reçoit le personnage :

Publicité

"La plupart des gens ont tellement peur de vivre dans l'instant et d'être vraiment honnêtes avec eux-mêmes parce qu'on est trop occupé à essayer de faire plaisir aux autres. C'est pour ça que le public s'identifie à Cookie. On souhaiterait tous pouvoir faire ça et dire tout ce qui nous passe par la tête."

Un franc-parler qui se reflète jusque dans sa garde-robe. Cookie allonge sa silhouette grâce à des pantalons et des jupes taille haute, tandis que des stilettos aux talons interminables viennent compléter son look. La métaphore est simpliste au possible : en se grandissant au sens littéral, cela a un impact sur l'assurance qu'elle désire projeter, quelle que soit la situation.

cookie-fur

Au fil des saisons, le personnage collectionne les tenues à motif animalier, quitte à en abuser parfois. Le parallèle est vite fait : ce type de vêtement est une transposition symbolique du côté "bestial" de Cookie. La lionne (Lyon ?) qui protège ses enfants et développe un instinct de survie à toute épreuve. Aux antipodes de cet aspect-là, la fourrure est un accessoire prédominant dans ses choix vestimentaires et représente davantage la douceur et la féminité du personnage.

Somme toute, Cookie s'exprime non seulement via sa répartie piquante mais aussi par ses ensembles bling-bling. La mode est un porte-voix des traits de caractère du personnage. Du haut de ses talons Manolo Blahnik, elle exsude un aplomb inébranlable qui offre au monde une perception de soi qu'elle a évidemment travaillée. Implicitement, par son assurance et sa désinvolture, Cookie encourage le "be yourself" et l'expression de sa personne à travers la mode.

Un fait que souligne Rita McGhee, la costumière de la saison inaugurale d'Empire, auprès du média Fusion :

"Que le vêtement soit haute couture ou très abordable n'a aucune importance, Cookie le porte et se l'approprie. Et je pense que les femmes se retrouvent en elle parce qu'elles sont cette femme. Elles veulent être cette femme. Elles connaissent cette femme ou bien c'est une facette d'elles-mêmes qui ne s'est pas encore exprimée."

L'engouement autour du style tape-à-l'œil de maman Lyon est tel que le network diffusant la série a mis en place une page entièrement dédiée à ses tenues. Cookie's Closet recense les meilleures outfits du personnage, d'un top écaillé signé Rebecca Taylor à une pochette en cuir Jimmy Choo. Spoiler alert : bon nombre d'accessoires sont étonnamment abordables. De quoi remplir illico votre wishlist qui doit être bien vide après les soldes hivernales.

Par Florian Ques, publié le 07/02/2017

Copié

Pour vous :