En image : le caméo sanglant de Stephen King dans Mr. Mercedes

Le King était dans un rêve glauque du tueur Brady Hartsfield.

©️ Entertainment Weekly/Audience Network

Petite pépite sérielle de la période estivale, Mr. Mercedes est la preuve qu’une bonne adaptation de Stephen King est possible après la désillusion qu'est The Mist et l’échec commercial de La Tour sombre au cinéma. Consultant au scénario et producteur exécutif de la série, le maître du fantastique est également apparu dans le sixième épisode intitulé "People in the Rain". Comme un véritable caméo, c’était bref mais Stephen King a eu le temps de se faire trucider au hachoir, alors qu’il incarnait le cuistot d’un restaurant de la petite ville de Bridgton.

Publicité

Les étoiles se sont alignées pour le romancier américain puisque la diffusion de l’épisode avec son caméo correspondait également à la sortie dans les salles américaines du remake de Ça, mercredi 13 septembre. Tout comme Stan Lee, roi de l’apparition furtive au sein du Marvel Cinematic Universe, Stephen King a multiplié les caméos au fil des décennies. S’il ne tient pas un petit rôle dans chacune de ses adaptations, son premier caméo date du long-métrage Maximum Overdrive, qu’il avait lui-même écrit et réalisé en 1986. Ses premiers pas au cinéma remontent quant à eux à 1982, année où il tenait l’un des rôles principaux dans l’anthologie horrifique Creepshow.

Il ne reste déjà plus que quatre épisodes de Mr. Mercedes avant la fin de la saison. Pour le moment, Audience Network n’a pas prévu de renouveler la série de David E. Kelley, même si le roman éponyme forme une trilogie avec Carnets noirs et Fins de ronde, qui ont aussi pour héros le flic retraité Bill Hodges.

Par Adrien Delage, publié le 14/09/2017

Copié

Pour vous :