© BBC One/Instagram

On en sait plus sur le casting de la saison 5 de Peaky Blinders

Une belle brochette de gangsters arrive à Birmingham.

© BBC One/Instagram

Il y a du grabuge dans l’air de la carrière Troy du Lancashire, où les équipes de Peaky Blinders ont posé leurs caméras pour le tournage de la saison 5. Si Tommy Shelby et son interprète magnétique Cillian Murphy seront toujours au centre de l’intrigue, de nouveaux personnages viendront combler le manque de Luca Changretta (Adrien Brody) et John Shelby (Joe Cole). En effet, la BBC vient de recruter près d’une dizaine d’acteurs après l’ajout d’Anya Taylor-Joy la semaine dernière.

Publicité

Les comédien·ne·s engagé·e·s ont été dévoilé·e·s sur le compte Instagram officiel de la série, qui n’a malheureusement pas révélé plus de détails concernant les caractéristiques de leurs personnages. Les deux noms principaux sont Sam Claflin, aperçu dans la saga Hunger Games, et Brian Gleeson, fils de Brendan, vu dans Blanche-Neige et le Chasseur. On ignore tout de leur rôle, mais l’un d’eux prêtera peut-être ses traits à Al Capone ou des membres de la mafia italo-américaine…

D’autres acteur·rice·s un peu moins connu·e·s ont rejoint la distribution de la saison 5, dont voici la liste : Neil Maskell (Utopia), Kate Dickie (Prometheus), Cosmo Jarvis, Emmett J. Scanlan (The Fall), Elliot Cowan (Krypton), Charlene McKenna (Misfits), Andrew Koji (The Innocents) et Daryl McCormack. Pareillement pour eux, aucune description de personnage n’a été communiquée par la BBC.

En saison 5, le clan Shelby craindra une nouvelle menace en provenance d’outre-Atlantique après sa lutte sanglante avec la famille Changretta. Il continuera de gérer son business à Birmingham mais un politicien malicieux commencera à se rapprocher de lui. Ce dernier, voyant un leader né en la personne de Tommy, tentera de le corrompre pour former une alliance et prendre le contrôle du gouvernement britannique. Pour ce faire, ils s’appuieront sur les débuts de la Grande Dépression et ses conséquences désastreuses sur l’économie mondiale, engendrées par le krach boursier de 1929. Rendez-vous au printemps 2019 pour assister aux magouilles politiques.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 19/10/2018

Copié

Pour vous :