Chef's Table : quand la gastronomie devient œuvre d'art

Si vous ne connaissez pas encore Chef's Table, dont la saison 2 arrive ce vendredi 27 mai sur Netflix, voici de quoi vous convaincre de vous mettre à table.

Cette série documentaire, proposée par Netflix, nous propose de voyager aux quatre coins du monde, à la rencontre de chefs étoilés et de personnalités aussi diverses que leurs horizons gustatifs. Créée par Claire Dagress et Danny O'Malley en 2015, Chef's Table est une véritable expérience sensorielle.

Publicité

Comment mettre en avant des saveurs, des textures, des parfums subtils, quand on est dans l'impossibilité de toucher, goûter ou même sentir ? Chef's Table mise tout sur le visuel, aidé par une photographie délicate et ultra-travaillée, qui sublime chacun des plats.

Le feu de bois qui crépite au fin fond de la Patagonie, chez le chef argentin Francis Mallman ; les audacieuses créations, entre modernité et tradition, de la japonaise Nikki Nakayama ; les volutes de vapeur dégagée par les cuissons inventives du suédois Magnus Nilsson... Chaque nouvel épisode est une expérimentation qui met les sens en éveil.

Chef Ana Ros in season 2 of Chef's Table streaming on Netflix May 27, 2016. Photo: Suzan Grabrian/Netflix

Un plat du Chef Ana Ros dans la saison 2 de Chef's Table. (©️Suzan Grabrian/Netflix)

Publicité

Mais Chef's Table, c'est aussi, et surtout, des rencontres avec ces artistes du palais, ceux qui façonnent, après des heures de recherches et d'essais infructueux, des plats d'exception. Ces portraits de chefs - six par saison - nous invitent aussi dans leur intimité. Au fil de la discussion, ils se dévoilent, baissent la garde, laissent apparaître leurs blessures et les petites victoires.

La pression qui pèse sur leurs épaules est palpable. Certains sont fébriles devant la caméra, comme le chef Dan Barber qui, à mesure que l'interview flirte avec la psychanalyse, regrette, des trémolos dans la voix, de ne pas assez profiter de sa famille.

Dans Chef's Table, on se balade, comme dans un musée, aussi bien dans les œuvres que dans la tête des artistes. Des plats inaccessibles au commun des mortels. C'est ce qui les rend précieux. À défaut de pouvoir goûter, la série documentaire nous laisse entrer dans les ateliers, les fabriques à idées de ces chefs, passer une tête par la porte des cuisines et de la maison de ces hommes et femmes qui, tel des athlètes de haut niveau, doivent sans cesse relever de nouveau défis.

Publicité

Chef's Table 2 premiering on Netflix on May 27, 2016. Chef Gaggan Anand from Gaggan in Thailand. Photo: Phil Bray/Netflix

Un plat du Chef Gaggan Anand, du restaurant Gaggan en Thailande. (©️Phil Bray/Netflix)

La saison 2 de Chef's Table, disponible dès aujourd'hui sur Netflix, part vers d'autres horizons et nous invite dans les cuisines de six nouveaux orfèvres du goût : le brésilien Alex Atala dans son restaurant de Sao Paulo, D.O.M. ; la slovène Ana Ros ; la française, originaire de Versailles, Dominique Crenn ; le mexicain Enrique Olvera ; le thaïlandais Gaggan Anand ; et enfin, l'américain Grant Achatz, qui nous ouvre les portes de ses trois restaurants, l'Alinea, le Next et The Aviary, à Chicago.

Cerise sur le gâteau : la prochaine livraison d'épisode de cette série docu qui nous ouvre l'appétit concernera six chefs français : Alain Passard et Adeline Grattard, qui exercent leur métier respectivement à L’Arpège et au Yam’Tcha à Paris, Michel Troisgros, chef du restaurant roannais Troisgros, et Alexandre Couillon de La Marine, à Noirmoutiers.

Publicité

Par Delphine Rivet, publié le 27/05/2016

Copié

Pour vous :