AccueilSéries

On a classé les dix plus gros fumiers de Gomorra

Publié le

par Sophie Laroche

@Sky Atlantic

Biiinge dresse le classement des ordures les plus cruelles de l’histoire de Gomorra. Attention, spoilers.

Ils ont menti, manipulé, tué et torturé sans vergogne. Ils sont morts pour la plupart, parfois en endurant les atroces souffrances qu’ils ont infligées. De Scianel à Don Pietro, tour d’horizon des bad guys and gals de Gomorra

#10. Donna Imma Savastano

© Sky Atlantic

Donna Immacolata Savastano est la femme de Don Pietro, le chef du clan Savastano qui règne en maître sur Secondigliano. C’est aussi la mère de ce beau bébé de Gennaro. Après de nombreuses années passées à soutenir son mari dans la vie comme dans les affaires, et face à l’immaturité de son fils qui peine à assurer la relève, elle prend les rênes de l’entreprise familiale qu’elle dirige d’une main de fer. Moins violente que la moyenne des mafieux réunis dans ce classement, on lui accorde cependant la dixième place pour sa façon bien à elle d’exprimer son amour maternel.

Plutôt que de réprimander son fils comme toute mère qui se respecte, Donna Imma cherche à endurcir Gennaro en l’envoyant au Honduras négocier un nouvel accord avec les producteurs de cocaïne. Le souci, c’est qu’ils n’ont pas été payés pour leur dernière transaction et ne sont pas très contents de voir arriver le jeune Savastano. Quand on lui annonce que son fils a disparu et qu’il a peut-être été découpé à la machette, Donna Imma ne semble pas vraiment bouleversée. Heureusement, tout rentrera dans l’ordre avec le retour de Genny, qui exprimera son mécontentement en tuant le chien de sa mère.

Taux de cruauté : 10 %

Heure du décès : saison 1, épisode 11

Taux de satisfaction du décès : 10 % (abattue sur l’ordre de Ciro)

#9. 'O Track

© Sky Atlantic

Nerveux et incontrôlable, 'O Track est une véritable bombe à retardement. Ami de jeunesse de Gennaro, il fait partie des jeunes hommes de main du clan Savastano. Peu porté sur le respect de la hiérarchie et des codes en vigueur, il affiche son mépris des anciens en se rangeant immédiatement du côté de Genny quand ce dernier cherche à s’affranchir de son père et à s’affirmer comme chef du clan.

Pas du genre à patienter, 'O Track veut l’argent, le pouvoir et l’indépendance tout de suite. Alors, quand les anciens s’opposent aux décisions de Gennaro et à l’expansion de son territoire, il n’hésite pas à en venir aux mains avec eux, quand bien même ils font partie du même clan. Zecchinetta en fera les frais, noyé par le jeune homme et sa bande. Mais 'O Track ne fait pas que dans la provocation et la vengeance sanglante. Ce fauteur de troubles en chef excelle aussi dans le vol et les braquages, ce qui lui vaudra la désapprobation de l’Alliance. Le jeune leader finira par prendre son indépendance avant de se faire noyer à son tour.

Taux de cruauté : 30 %

Heure du décès : saison 2, épisode 9

Taux de satisfaction du décès : 20 % (noyé par les hommes de Scianel)

#8. Scianel

© Sky Atlantic

Scianel est la gérante d’une importante place de deal et membre éminente de l’Alliance. Dans la vie, elle aime la mode, les imprimés tape-à-l’œil et les coups de pression, refroidissant l’ambiance des magasins de Secondigliano où elle aime se rendre. Personne ne souhaite avoir Scianel comme ennemie, ni comme belle-mère. Pendant que son fils Lello purge sa peine en prison, elle veille à sa manière sur sa belle-fille, Marinella, à qui elle laisse peu de répit. Il faut dire que la jeune femme n’a que faire du mafieux, puisqu’elle est tombée amoureuse d’un autre.

Quand Scianel l’apprend, elle fait tuer l’amant de sa belle-fille en donnant l’ordre à ses hommes de le laisser se vider de son sang, après lui avoir tiré dans les organes génitaux. Elle épargne Marinella, bien que ce ne soit pas l’envie qui manque, pour laisser à son fils la décision finale la concernant. Pas vraiment loyale (si ce n’est envers sa progéniture et son frère), Scianel changera à plusieurs reprises de camp, assurant son allégeance au plus offrant, oubliant au passage qu’elle n’est pas la seule à savoir tromper ses interlocuteurs.

Taux de cruauté : 50 %

Heure du décès : saison 3, épisode 12

Taux de satisfaction du décès : 90 % (tuée par Patrizia, qui venge Marinella)

#7. Salvatore Conte

© Sky Atlantic

En plus d’être le chef du clan Scissionisti, Salvatore Conte possède la plus belle chevelure de la série. Cette impeccable queue-de-cheval qu’il arbore en permanence dissimule un esprit réfléchi. Plutôt que de briller par de gros coups d’éclat, Salvatore s’impose par des stratégies intelligentes qui lui permettent de devenir le concurrent principal du clan Savastano. Pas du genre à se salir les mains, il fait payer à Ciro ses affronts en l’envoyant négocier pour lui avec des malfrats soviétiques adeptes de la roulette russe, nous offrant au passage une des scènes les plus angoissantes de la saison 1. 

Homme dangereux capable d’exécuter un adolescent (RIP Daniele), Conte a aussi ses faiblesses qui le distinguent des autres mafieux de son calibre. Fervent religieux, le chef de clan accepte les requêtes d’un prêtre qui souhaite fermer une place de deal rapportant gros en face de son église. Amoureux passionné, il n’hésite pas non plus à poignarder l’un de ses hommes après que ce dernier s’est moqué de la femme qu’il aime en raison de sa transidentité. Des réactions presque nobles qui entraîneront cependant sa chute. Malgré son appétence pour le crime, Conte semble avoir des valeurs légèrement au-dessus de la moyenne, ce qui lui vaut la septième place de ce classement.

Taux de cruauté : 60 %

Heure du décès : saison 2, épisode 3

Taux de satisfaction du décès : 50 % (tué par Ciro dans son église)

#6. A' Golia

© Sky Atlantic

A' Golia est un ami proche et homme de main d’Enzo, aka Sangue Blu, le patron de Forcella. Il n’a pas l’air bien méchant mais il s’agit pourtant de l’un des plus grands traîtres de la série. Un peu fatigué de voir ses camarades perdre la vie suite aux imprudences de son patron, le jeune homme va essayer d’exprimer son mécontentement en vain, avant d’opter pour une autre stratégie. Alors que son camarade Valerio tente de comprendre qui menace l’équilibre de l’Alliance dans le but de sauver Forcella et Enzo, A' Golia, seul au courant de cette manoeuvre, le tue avant de salir son image en le faisant passer pour un traître auprès de Sangue Blu.

Non content d’avoir éliminé celui qui allait révéler la vérité, A' Golia passe un pacte avec les frères Capaccio afin d’éliminer Patrizia et Enzo, son ami de toujours. S’ensuit une guerre entre les deux clans au cours de laquelle il partagera toutes les informations possibles avec l’ennemi, lui livrant Enzo sur un plateau d’argent afin de l’exécuter. Heureusement, Enzo a un tour d’avance. C’est finalement lui qui l’entraîne dans un traquenard et le fait achever pour notre plus grand bonheur.

Taux de cruauté : 70 %

Heure du décès : saison 4, épisode 9

Taux de satisfaction du décès : 80 % (tué par Ronni, piégé par Enzo)

#5. Don Gerlando Levante 

© Sky Atlantic

Chef d’un puissant clan dans la province de Caserta, lié à la Cosa nostra, Don Gerlando Levante est l’oncle de Genny du côté de sa mère. Pas commode, peu prolixe et très sexiste, il aime les oiseaux et déteste Patrizia, la compagne de son fils préféré : le prometteur Michelangelo. Pourquoi tant de haine ? Parce que Patrizia est une femme et qu’il ne la juge pas assez forte pour commander une place comme Secondigliano. Pire que Scianel en termes de beau-parent, il a pour objectif de tuer Patrizia, quand bien même elle attend un enfant de son fils.

Il prend ainsi un malin plaisir à mettre des bâtons dans les roues de la boss de Secondigliano qui refuse de laisser le commandement de son territoire à son mari pour se cantonner à son rôle de mère. Après avoir dénoncé son business à la police pour tenter de déclencher une guerre entre les clans de l’Alliance, ce dernier commandite son meurtre à plusieurs reprises. Il tente d’abord de la faire exploser avant d’essayer de la faire poignarder en prison, ne lui laissant aucun répit. Finalement, son vœu sera exaucé mais il n’aura pas le temps d’en profiter puisqu’il sera exécuté avant.

Taux de cruauté : 80 %

Heure du décès : saison 4, épisode 12

Taux de satisfaction du décès : 100 % (tué par les hommes de Genny)

#4. Malammore

© Sky Atlantic

Ancien du clan des Savastano, Malammore est l’un des hommes les plus fidèles de Don Pietro. Ne soutenant personne d’autre que son patron, il ne souhaite que le retour du père Savastano à la tête du clan, s’opposant à tous ceux qui veulent régner à sa place, notamment son successeur légitime : Gennaro. Vous l’aurez compris, Malammore est prêt à tout pour Don Pietro. Il l’aide ainsi à s’évader de prison, le loge chez sa nièce Patrizia et exécute ses ordres les plus sordides. 

Quand Don Pietro reprend les rênes de Secondigliano après avoir éliminé les traîtres, il rappelle à ce dernier qu’il lui reste un ennemi, Ciro. Pour se venger de celui qui a fait assassiner sa femme, Don Pietro le charge de l’assassinat de la fille de Ciro, Maria Rita. Sans broncher outre mesure, l’homme exécute alors sa mission, donnant lieu à la scène la plus choquante de la série. Alors que la petite fille est censée être amenée en lieu sûr par un chauffeur, il organise une embuscade et tue l’enfant à bout portant. Deux saisons plus tard, on ne s’en remet toujours pas.

Taux de cruauté : 90 %

Heure du décès : saison 2, épisode 12

© Sky Atlantic

#2. Gennaro Savastano 

© Sky Atlantic

Au début de la série, Gennaro Savastano, fils unique et successeur du grand Don Pietro n’a rien d’un terrible mafieux. Jeune homme immature, il préfère la fête aux affaires, et semble incapable de faire du mal à autrui. Mais son voyage mouvementé au Honduras réveille la violence qui sommeillait en lui. À la suite de ce rite initiatique, il n’hésite plus à tuer ceux qui s’opposent à lui dans la digne tradition de sa famille. Plus improbable, Genny se révèle un excellent stratège et businessman, étendant le pouvoir des Savastano dans divers secteurs comme la politique, le béton ou les aéroports.

Frustré par l’ombre écrasante de son père qui ne lui accorde ni confiance, ni crédit, il n’hésite pas à mettre ses nouvelles compétences au service de sa famille de cœur, condamnant celle du sang. Il livrera ainsi son père à Ciro, qui est pourtant l’homme qui a fait tuer sa mère. On peut aussi noter au palmarès de sa cruauté, le meurtre de son associée Patrizia, encouragé par sa femme Azzurra. Souhaitant reprendre le pouvoir à Secondigliano et renouer avec son passé, il n’hésite pas à exécuter une femme enceinte, lui rappelant qu’il ne faut faire confiance à personne. Et certainement pas à lui.

Taux de cruauté. : 98 %

Espoir de rédemption : 0 % (à la fin de la fin de la saison 4, Genny fait le choix d’accepter la part la plus sombre de son identité de mafieux)

#1. Ciro Di Marzio 

© Sky Atlantic

À première vue, Ciro Di Marzio peut sembler stylé. Jeune, fringant et mystérieux, il fait souffler un vent de fraîcheur dans le monde poussiéreux de la mafia locale. On arrive même à éprouver de la compassion à son égard quand on le voit perdre son père d’adoption Attilio ou boire sous la contrainte l’urine de Don Pietro. Mais il ne faudra pas longtemps avant que son ambition démesurée ne se réveille et le dévore. Une fois embarqué dans la spirale infernale de la quête du pouvoir, plus rien ne peut le stopper. Maître de la trahison et manipulateur de génie, il a toujours un coup d’avance sur ses adversaires.

Par vengeance, par peur, ou par ambition, Ciro n’hésite pas à tuer des innocents parmi lesquels Manu, la petite copine de Daniele, qu’il torture puis brûle, et sa propre femme, Deborah, qu’il étrangle avant qu’elle ne le dénonce à la police. Sa tentative de rédemption par le sauvetage d’une jeune Albanaise soumise à la prostitution ne change rien. L’homme reste un horrible personnage qui s’en sort toujours. Alors que la plupart des mafieux payent tôt ou tard leurs affronts, Ciro, qui se targue d’être "l’Immortel", survit à chaque attaque. Même quand on croit en avoir terminé avec lui, on n’est pas vraiment sûr que ce soit vraiment fini.

Taux de cruauté. : 100 %

Heure du décès : saison 3, épisode 12 ?

Taux de satisfaction du décès : 90 % (tué par Genny sous la menace d’Enzo)

Espoir de rédemption : 0 % (comme le dit la chanson "It’s too late to apologize, it’s too late")

À voir aussi sur biiinge :