On a classé les vilains les plus badass de The Vampire Diaries

Huit saisons, huit méchants. Retour sur les ennemis les plus marquants des frères Salvatore, avec un manque d'objectivité complètement assumé.

vilains-feat

Si The Vampire Diaries restera surtout dans les annales pour son triangle amoureux central, elle peut aussi se targuer d'avoir accueillie toute une flopée de grands méchants qui n'étaient pas là pour enfiler des perles. Achevée il y a peu, la série de Kevin Williamson et Julie Plec aura tout de même connu son (gros) lot d'antagonistes. La vie n'a jamais été rose à Mystic Falls, et bon nombre de psychopathes aux pouvoirs surnaturels ont fait de la ville fictive leur terrain de jeu. Chez Biiinge, on s'est amusé à classer ces vilains personnages, du plus au moins badass. Let's go.

Publicité

#8 Sybil et Seline

Publicité

sirens

Débarquées à la huitième et dernière saison, les Sirènes de The Vampire Diaries collectionnent les aptitudes surnaturelles démentes. Immortalité, illusions sensorielles, possibilité d'infliger une douleur immédiate sur un ennemi quelconque... Pas de doute, ces tentatrices sont capables du pire. Néanmoins, on attendait un tout petit plus de créatures encore plus vieilles que la race vampirique. Au bout du compte, les fausses sœurs Sybil et Seline n'ont pas représenté une énorme menace pour les habitants de Mystic Falls et étaient souvent trop occupées à se tirer entre les pattes pour être vraiment dangereuses.

Taux de badasserie : 30 %

Publicité

#7 Dr. Wes Maxfield

wes2

Mais si, souvenez-vous, ce docteur un brin taré est apparu à la saison 5. Initialement l'un des professeurs d'Elena à l'université de Whitmore, Wes Maxfield s'est révélé par la suite être un humain carrément détraqué, dont le principal hobby était de faire des expériences sur les vampires. Son but dans la vie ? Transformer ces derniers en "rippers" afin qu'ils se dévorent entre eux, pour au final éradiquer complètement les buveurs de sang. Il a quand même torturé Damon et Enzo pendant des années. Plutôt pas mal pour un mec sans aucun pouvoir surnaturel, on peut au moins lui accorder ça.

Taux de badasserie : 35 %

Publicité

#6 Les Hérétiques

heretic

Vendus comme un groupe d'hybrides mi-vampires mi-sorciers à la limite de l'invincibilité, les Hérétiques passent surtout en fin de compte pour des Mikaelson discount. OK, ils étaient menaçants et il ne fallait surtout pas chercher la petite bête au couple Nora/Mary Louise. Malheureusement, cette famille recomposée, menée par une maman Salvatore plutôt faiblarde, a trop vite versé dans la vulnérabilité. Résultat des courses : les Hérétiques sont redescendus de leur piédestal et se sont fait dégommer les uns après les autres. Bien tenté.

Taux de badasserie : 45 %

#5 Cade/Arcadius

cade

En quelque sorte le supérieur hiérarchique des Sirènes évoquées plus haut, Arcadius (Cade pour les intimes) serait... le créateur des Enfers. Why not, après tout. Apparu dans une maigre poignée d'épisodes de la huitième saison, il s'est surtout présenté comme un grand dadet qu'il ne fallait pas trop provoquer. Après tout, il aura quand même immolé par le feu Sybil et Seline sur un coup de tête alors qu'elles étaient en train de se prendre la tête dans un dîner. Léger bémol, Stefan s'est débarrassé de lui avec un simple coup de dague. Pas extraordinaire comme mort.

Taux de badasserie : 60 %

#4 Silas

silas

En plus de prêter ses traits tout au long de la série au gentil frère Salvatore, Paul Wesley s'est aussi glissé dans la peau du tout-puissant Silas. De son vrai nom Silvanus (tout de suite, ça en jette moins), le doppelgänger de Stefan avait un sacré potentiel pour devenir un vilain inoubliable. Cruel, impitoyable et surtout doté de capacités démentielles (sorcellerie, force démentielle, hypnose supérieure à celle des vampires), Silas surpassait facilement les autres méchants de The Vampire Diaries d'un point de vue technique. Dommage, ses sentiments ont eu raison de lui et l'ont rendu progressivement insipide.

Taux de badasserie : 70 %

#3 Katherine Pierce/Katerina Petrova

katerina

Impossible de retracer l'historique des grands vilains de The Vampire Diaries sans mentionner l'illustre Katherine Pierce. Indubitablement le meilleur personnage qu'a pu incarner Nina Dobrev au fil de la série, elle s'est très rapidement imposée comme une nana égocentrique capable du pire pour garantir sa survie. Sans pitié, elle n'a pas hésité à maintes fois manipuler les frères Salvatore et à prétendre vouloir se racheter. On n'oublie pas qu'elle a quand même laissé pas mal de cadavres dans son sillage, très souvent sans lever le petit doigt. La reine des coups bas, c'est elle.

Taux de badasserie : 75 %

#2 Klaus et le clan Mikaelson

klaus

Transformer Tyler en hybride contre son gré, buter sa mère de sang froid, sacrifier la tante d'Elena pour devenir tout-puissant... La liste des exploits de Klaus Mikaelson est longue. Présent dans la série pour plus d'une saison, avant de déguerpir à la Nouvelle-Orléans pour The Originals, Klaus est un personnage colérique, orgueilleux et surtout très capricieux. Plutôt que de taper du pied pour montrer son mécontentement, il préfère zigouiller des innocents à Mystic Falls. Son évolution d'antagoniste à anti-héros est parvenue à adoucir le personnage, mais Klaus remporte haut la main la deuxième place du podium.

On n'oubliera tout de même pas de faire allusion à sa fratrie tout aussi délicieusement méprisable. Après tout, c'est quand même à cause de Rebekah qu'Elena est devenue une suceuse de sang.

Taux de badasserie : 85 %

#1 Malachai "Kai" Parker

Une première place qui risque de diviser. Grand vilain de la sixième saison, le diabolique Kai a conservé une certaine influence jusqu'au grand dénouement de The Vampire Diaries. Le psychopathe dans toute sa grandeur, il peut se vanter d'avoir un palmarès à en faire pâlir plus d'un. Torturer Bonnie ? Check. Plonger Elena dans un sommeil profond ? Check. Dézinguer la femme d'Alaric le jour de leur mariage alors qu'elle était enceinte de jumeaux ? Là aussi, check. Rien n'est trop bas pour Kai.

Et pourtant, en dépit de ces actes impardonnables, il demeure le méchant le plus charismatique du show, grâce à l'interprétation de Chris Wood (depuis exilé dans l'univers de Supergirl) qui a clairement pris son pied. Typiquement le genre de vilain qu'on adore détester.

Taux de badasserie : 95 %

Par Florian Ques, publié le 15/03/2017

Copié

Pour vous :