Une collégienne américaine virée pour avoir utilisé son cahier Death Note

Outre-Atlantique, une collégienne a été virée trois jours de son établissement pour avoir tenu un cahier nommé "Death List".

Light Yagami et son notebook de la mort

Light Yagami et son notebook de la mort

Dans un collège de l'Ohio, aux États-Unis, une étudiante a été attrapée la main dans le sac. Ce qu'elle y cherchait : un cahier nommé "Death List", sur lequel étaient inscrits les noms de ses camarades. Cela ne vous rappelle rien ? Death Note, bien sûr, et son fameux notebook griffonné par Light Yagami, dans le manga culte de Tsugumi Ohba illustré par Takeshi Obata.

Publicité

Mis en images dans une série animée des plus réussies, le shonen raconte l'histoire de Light, un jeune étudiant qui tombe un jour sur un cahier au sombre pouvoir. Sur ses pages, toutes vierges, l'inscription d'un nom accompagné de son prénom entraîne la mort de celui qui les porte. Les circonstances du décès pouvant également être dictées au grimoire.

Le succès de Death Note depuis 2003 (déjà) a entraîné la vente de nombreux produits dérivés, et principalement ce carnet. Ici, il s'agit d'une reproduction dont l'étudiante, vêtue ce jour-là d'un cosplay tiré du manga à l'occasion de la "Fandom Day", voulait vérifier le fonctionnement, comme le rapporte Newark Advocate. En attendant d'éradiquer le mal sur Terre, comme cela était le but de Light Yagami, notre collégienne, mise à pied, devra rester chez elle pendant trois jours.

Par Rachid Majdoub, publié le 24/03/2016

Copié

Pour vous :