De Cœur Océan à Beaver Falls, 7 séries méconnues qui sentent bon les vacances

Pas de thunes pour se payer des vacances ? Les séries sont vos amies.

flofeat

Alors oui, la météo n’est pas forcément au beau fixe dans tout notre Hexagone. Il n’y a qu’à voir les vidéos bien sympas de pluies diluviennes venant inonder le métro parisien. Il n’empêche qu’en plein mois de juillet, on a surtout envie de se dorer la pilule ou, à défaut, de se mater des séries qui sentent bon les vacances. Colonies, camps de vacances et même mariage sur une île perdue… Biiinge a concocté un petit récapitulatif de ces shows méconnus qui donnent envie de prendre ses valises direction l’étranger.

Publicité

#1 Cœur Océan (2006-2011)

Publicité

© France 2

© France 2

Partir tout un été avec sa bande de potes sur une île avec pour seul programme "sea, sex and sun" ? Avouez, on en a rêvé plus d’une fois, surtout quand on est ado. Eh bien, Cœur Océan, c’était un peu ça. Originellement diffusée sur KD2A il y a quelques années, la série bleu blanc rouge nous offrait un aller simple jusqu’à l’île de Ré. Tout commence avec les cousines Daphné et Cynthia, parties s’exiler outremer pour se prélasser au soleil. Elles tapent très vite dans l’œil de trois amis d’enfance, Alex, Pierre et Mathéo.

S’ensuivent alors cinq saisons de mésaventures improbables et premiers émois, le tout saupoudré de concours de Mister Plage et autres balades à vélo dans les rues de l’île. En soi, Cœur Océan est probablement l’une des rares tentatives françaises dans le genre du teen drama. La série a plutôt bien vieilli et brandit fièrement un côté cheap, et on ne peut qu’en garder de bons souvenirs.

Publicité

#2 Harper’s Island (2009)

© CBS

© CBS

Avec l’Américaine Harper’s Island, on garde l’île éloignée de tout et on se permet de rajouter un mariage ainsi qu’un tueur en série. Oui, on vous l’accorde, ce n’est peut-être pas la série la plus feel good du lot. Et pourtant, le show est sacrément addictif, opérant comme un slasher à la Scream sur le petit écran. Afin de célébrer l’union de Trish et Henry, tout l’entourage des heureux élus est invité à passer un séjour sur Harper’s Island.

Cet endroit reculé a notamment été le lieu d’un véritable massacre où des dizaines de personnes ont été tuées puis pendues par le terrifiant John Wakefield. Le hic ? Lorsque les meurtres reprennent et que les invités trépassent un par un, tout porte à croire que le serial killer est encore en activité. Plus palpitant que la version sérielle de Scream, Harper’s Island reste encore un divertissement addictif, huit ans après sa première diffusion.

Publicité

#3 Huge (2010)

© ABC Family

© ABC Family

Les années en colo vous manquent ? Ne vous inquiétez pas, Huge saura vous combler. Diffusée sur la chaîne très teenager ABC Family, la série nous ouvrait les portes du Camp Victory, une sorte de colonie de vacances pour adolescents en surpoids. Entre activités sportives et jeux, les moniteurs se démènent pour motiver les campeurs à être en forme.

Bien entendu, âge ingrat oblige, on n’est pas à l’abri de nombreux états d’âme différents et autres premiers coups de cœur. Annulée au bout de dix épisodes, Huge reste tout de même une série pour ados cruellement sous-estimée, en plus d’être un des rares shows à offrir autant de visibilité aux comédien(ne)s plus-size.

#4 Beaver Falls (2011-2012)

© E4

© E4

Et si on oubliait les ados pour se concentrer sur les monos de colonies ? C’est plus ou moins ce que propose Beaver Falls. Composé de deux (courtes) saisons, l’import britannique se focalisait sur les péripéties burlesques de trois potes fraîchement diplômés d’Oxford.

Le trio s’est délocalisé jusqu’aux States afin de bosser dans une colonie élitiste pour sales gosses friqués. Entre coucheries avec l’épouse du big boss et rivalité infantile avec le beau gosse du camp, leur vie ne sera pas de tout repos. Surtout, Beaver Falls réussit à allier décors bien ricains et humour british.

#5 Camp (2013)

© NBC

© NBC

Toujours au rayon des camps de vacances complètement farfelus, bienvenue chez Camp. Oui, le titre du show n’est assurément pas le plus inspiré. Aux antipodes de son rôle plus sombre dans Six Feet Under, l’Australienne Rachel Griffiths devient ici la gérante d’un camp d’été situé en bord de lac. Diffusée sur NBC en 2013 et annulée presque aussitôt, Camp demeure pourtant une série familiale louable où toutes les tranches d’âge pouvaient trouver leur compte.

#6 Wet Hot American Summer : First Day of Camp (2015)

© Netflix

© Netflix

En 2001 sortait le long-métrage Wet Hot American Summer, où de futures icônes du grand comme du petit écran se retrouvaient pour parodier les comédies pour ados hypersexualisées à la American Pie. Puis, en 2015, Netflix a la brillante idée de commander son préquel.

La recette est la même et, aussi déroutant que cela puisse être, le casting aussi. Bradley Cooper, Amy Poehler et toute la clique se donnent à nouveau rendez-vous au Camp Firewood, incarnant les mêmes protagonistes délurés du film… au même âge. La bonne nouvelle, c’est qu’une suite, Wet Hot American Summer : Ten Years Later, est programmée pour août prochain.

#7 Gap Year (2017)

© E4

© E4

On zappe les colos et autres camps de vacances pour laisser place au quotidien de backpackers avec Gap Year. Petite comédie british diffusée en catimini au début de l’année, Gap Year nous fait voyager aux quatre coins du continent asiatique aux côtés d’une bande de potes improvisée.

Voulant désespérément retrouver son grand amour, le jeune Dylan embarque son ami d’enfance Sean pour retrouver sa trace en Chine. Là-bas, rien ne se passe comme prévu et le duo tombe sur Ashley et May, deux copines en provenance des US. En fusionnant les deux groupes groupes, cette joyeuse équipe prolonge son périple loufoque dans plusieurs pays d’Orient, pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques.

Par Florian Ques, publié le 12/07/2017

Copié

Pour vous :