Le showrunner de Dear White People remet les trolls à leur place

Terrifiés à l'idée qu'une série dénonce le racisme des Blancs envers les Noirs, quelques trolls avaient décidé de boycotter la prochaine série Netflix.

dearwhitepeople-feat

Il y a une semaine, Netflix mettait en ligne le trailer de la tant attendue Dear White People. Créée par Justin Simien et adaptée du film éponyme de 2014, cette comédie met un coup de pied salutaire dans la fourmilière qu'est le racisme rampant des universités d'élite américaines. Et donc, par extension, de la société toute entière. Lorsque la bande-annonce est sortie, et avec elle l'annonce d'une date officielle, quelques internautes en colère ont fait entendre leur voix.

Publicité

Et comme souvent sur les réseaux sociaux, ce ne sont pas les plus malins qui gueulent le plus fort. La raison de leur indignation : les 34 secondes du trailer seraient un "appel au génocide des Blancs"... On vous laisse deux minutes pour vous remettre de votre fou rire, ou d'un face palm intensif, c'est selon. Ces mêmes personnes ont alors décidé de faire la révolution et, en signe de protestation, se sont désabonnées de Netflix.

Publicité

Bah ouais, ils vont quand même pas financer cet instrument de propagande qui veut tuer tous les... ah non, en fait, il paraît que la série veut juste dénoncer avec humour le racisme des élites blanches envers les Noirs. Un racisme qui existe, lui. Parce qu'il repose sur un système oppressif qui a hissé les Blancs au top de la chaîne alimentaire.

Du coup, quand ces mêmes personnes ont argué que si on avait appelé une série "Dear Black People", ça aurait fait scandale... déjà on leur tend des mouchoirs pour sécher leurs white tears, et ensuite on leur montre la réponse exemplaire du showrunner de Dear White People, qui avait aussi réalisé le film, Justin Simien :

Publicité

"Je crois que ce qui rend les gens furax, c'est de voir une femme de couleur se référer aux Blancs de façon globale. Une chose qu'elle ne se serait jamais autorisé à faire des décennies plus tôt. L'égalité ressemble à de l'oppression pour les gens qui sont déjà privilégiés.

Et c'est ainsi que trois mots anodins les poussent à monter au créneau pour leur propre existence. Qui n'est pas du tout en danger d'ailleurs. Et c'est comme ça qu'une bande-annonce de moins d'une minute devient un appel déformé au génocide des Blancs dans l'esprit de certaines personnes. En dépit de toutes les preuves du contraire."

Justin Simien revient ensuite sur le fait que son film du même nom, sorti trois ans plus tôt, n'a pas suscité autant d'indignation, et qu'une simple recherche sur Google permettrait de confirmer qu'il n'était pas du tout raciste. Dans le trailer du long-métrage, on voit d'ailleurs l'héroïne expliquer pourquoi "les Noirs ne peuvent pas être racistes. Le racisme décrit un système de discriminations basées sur la race".

Publicité

Et quand on demande à la jeune femme "ce que ça lui ferait si quelqu'un lançait un 'Dear Black People'", elle rétorque : "Pas besoin, les médias de masse nous font bien comprendre ce que les Blancs pensent de nous." Et bim.

Les dix épisodes de Dear White People arriveront sur Netflix le 28 avril prochain.

Par Delphine Rivet, publié le 17/02/2017

Copié

Pour vous :