La directrice photo d’Insecure explique comment bien éclairer les personnages noirs

Une question rarement évoquée.

©️HBO

Voilà quelque temps que Hollywood prend à bras-le-corps la question de la diversité. Il ne s’agit pas simplement de faire jouer dans les films des acteurs noirs ou de couleur, mais aussi de savoir les éclairer.

Publicité

Pendant longtemps, nos stars noires préférées ont été maltraitées par l’éclairage, qui dicte la façon dont un personnage sera reçu par le public : énergique, fatigué, malade, en pleine forme… Tous les Noirs ayant pris des selfies dans un lieu peu éclairé – comme un club – vous le diront : les caméras semblent ne pas être faites pour notre peau. Mais ça, c’était avant. La série Insecure, produite par HBO, possède un casting intégralement noir. Et le plus important, c’est que les acteurs sont toujours parfaitement éclairés. Pour une fois, la caméra semble les magnifier plutôt que les desservir.

Ce travail, on le doit à Ava Berkofsky, directrice de la photographie d’Insecure, qui a rejoint la série pour la deuxième saison afin de lui donner des airs plus cinématographiques. Sa spécialité ? Savoir éclairer à la perfection les visages noirs.

Ava Berkofsky (©️ Film Independent)

Publicité

Interviewée par Mic, Ava Berkofsky revient sur son parcours :

"Quand j’étais en école de cinéma, personne n’évoquait jamais l’éclairage de visages non blancs. Il y a ces règles assez générales sur la façon d’éclairer des personnes de couleur, comme utiliser des lumières vertes ou orange. C’est étrange. La manière habituelle de gérer ça est de se débrouiller pour faire en sorte que le teint de peau soit aux alentours de 70 IRE [une unité utilisée pour mesurer les signaux vidéos composites, ndlr].

Si vous êtes noir, essayer d’amener la lumière à 50 ou 70 IRE va faire que le reste de l’image aura l’air bizarre, trop clair."

Publicité

Lorsqu’elle travaille sur Insecure, la directrice de la photographie souhaite que chaque scène ait l’air d’un tableau, c’est pourquoi elle laisse les lumières au mur et se concentre sur le visage des personnages.

©️ HBO

Son secret ? Un réflecteur de lumière particulier et une légère couche de maquillage brillant. Plutôt que de pointer directement la lumière sur les différents teints de peau sur le plateau, elle utilise les reflets.

Publicité

"Plutôt que de noyer le visage dans la lumière, je préfère faire en sorte qu’il réfléchisse la lumière. J’utilise toujours une mousseline blanche qui permet, plutôt que de rajouter de la lumière, de faire que la peau puisse la réfléchir."

Qui aurait pu se douter que la réponse était si simple ? Les producteurs noirs ont été les premiers à voir la différence. Ava DuVernay, productrice de la série Queen Sugar et du film Selma – dans lequel chacun des personnages noirs est magnifiquement éclairé – n’a jamais cessé d’évoquer ce sujet. L’éclairage choisi par Ava DuVernay dans Selma a influencé celui d’Insecure.

Selma d’Ava DuVernay

En 2013, Ava DuVernay s’en était pris à la série Boardwalk Empire à ce sujet:

"Je n’aime pas voir des personnages noirs sous-éclairés. Par exemple, et même si j’ai vraiment très envie de travailler sur Boardwalk Empire, je n’aime pas la façon dont Chalky White est sous-éclairé. Ce qui ne signifie pas qu’il faut le suréclairer pour autant. Je veux dire, il a une peau sombre et s’il partage le cadre avec une personne au teint plus clair, la solution privilégiée ne devrait pas être d’éclairer la personne plus claire et de le laisser dans l’ombre.'

Quand à Ava Berkofsky d’Insecure, elle a un conseil pour améliorer vos selfies si vous avez la peau foncée : "Approchez-vous d’une source de lumière douce et tournez-vous de trois quarts vers la lumière, de sorte à ce que ça n’éclaire pas tout votre visage de la même manière, un peu à la façon d’un tableau de Rembrandt". Merci Ava !

Par Olanrewaju Eweniyi, publié le 12/09/2017

Copié

Pour vous :