Dix pour cent : on en sait plus sur la toute première série de Cédric Klapisch

France 2 a présenté en avant-première Dix pour cent, la première série réalisée par Cédric Klapisch qui plonge dans les coulisses du show-biz parisien.

Dix pour cent ©FTV

Joey Starr, Julie Gayet, Cécile de France, François Berléand, Nathalie Baye, Audrey Fleurot, Camille Cottin... Ce casting de rêve n'est pas celui d'un prochain gros film français, mais de la série Dix pour cent, qui débarquera dans quelques semaines sur France 2.

Publicité

Fruit de l'expérience de Dominique Besnehard et Michel Feller, qui ont travaillé tous les deux dans l'une des plus grandes agences de stars parisiennes (Artmedia), la série tient son titre du pourcentage que prennent les impresarios sur leurs poulains. L'idée de créer une série sur le petit monde des agents de star naît quand les deux associés créent en 2006 leur société de production, Mon Voisin Productions.

Puis à l'occasion du tournage du Casse-tête chinois, Besnehard rencontre Cédric Klapisch, qui se montre très intéressé par le projet. Il endosse le rôle de directeur artistique sur 10%, et réalise les deux premiers épisodes, qui mettent notamment en scène l'une de ses comédiennes favorites, Cécile de France.

Ce grand amoureux des acteurs et de la capitale trouve ici un projet idéal, qui lui permet de croquer avec humour la vie de ces parisiens trop pressés, de leur réussite pro à leur vie perso chaotiques. Lola Doillon et Antoine Garceau prennent la succession du cinéaste derrière la caméra pour les quatre épisodes suivants.

Publicité

Le bal des acteurs

Créée et showrunnée par Fanny Herrerro, la série de 6 fois 52 minutes suit le quotidien agité d'une poignée d'agents de stars, incarnés par Camille Cottin (la "Connasse" de Canal + toujours aussi explosive), Thibault de Montalembert ou encore Grégory Montel. Quand Samuel, le big boss de l'agence ASK, meurt soudainement, la troupe doit se prendre en main et assurer pour ne pas perdre ses clients. Parallèlement, Camille, une jeune candide débarquée du Sud de la France, obtient un job d'assistante dans l'entreprise.

Prometteurs, les premiers épisodes dressent un portrait tendre et caustique du milieu. Ce à quoi tenait Dominique Besnehard : "Je voulais une série populaire, avec des stars, mais ce n'est pas 50 min inside !".

Dix pour cent julie gayet joey starr

Dix pour cent ©FTV

Publicité

Affable, l'homme assure que "tout est vrai, rien n'est inventé". Dans le deuxième épisode, l'agence tente de faire tourner un rôle de contre-emploi à Line Renaud avec un jeune réalisateur estampillé cinéma d'auteur. True Story. "Je me souviens de ce jour où j'ai raconté le film de Claire Denis à Line" confirme Besnehard (J'ai pas sommeil en 1994, ndlr).

Autre anecdote qui sert de running gag dans le premier épisode de la série : Cécile de France fait croire à son agent qu'elle sait très bien monter à cheval, pour figurer dans la shortlist du prochain Tarantino. Ce qui est complètement très faux. L'acteur Michel Muller a fait le même coup pour obtenir un rôle dans Astérix & Obélix contre César (1999).

Du vécu, une bonne dose d'humour, des guests stars en plein exercice d'auto-dérision (après Cécile de France, on verra Nathalie Baye et sa fille Laura Smet se crêper le chignon, ou encore Joey Starr et Julie Gayet jouer les amoureux dans un film d'époque) et des personnages attachants composent la recette gagnante de Dix pour cent, première incursion réussie de Cédric Klapisch dans le monde des séries.

Publicité

Par Marion Olité, publié le 02/09/2015

Copié

Pour vous :