Eva Longoria est partante pour un revival de Desperate Housewives

Dans nos cœurs de sériephile, Gabrielle Solis n'a jamais vraiment quitté la rue Wisteria Lane de Fairview.

gabriellesolis

Qu'elle est loin l'époque où on se réunissait en famille tous les jeudis pour assister aux mésaventures des femmes de Desperate Housewives sur Canal+, ou sur M6 à partir de mai 2006. Le pilote du soap créé par Marc Cherry fut diffusé en France pour la première fois en septembre 2005. Les ménagères de quarante ans savaient nous divertir et nous faire pleurer à l'époque des débuts de Lost, Prison Break et autres Grey's Anatomy. Aujourd'hui, la rue de Wisteria Lane, les muscles saillants du plombier Mike, les bitcheries d'Edie Britt ou encore la voix mélancolique de Mary Alice résonnent en nous comme de grands moments de nostalgie pour une série déjà culte, aux éléments féministes, à une époque où les antihéros masculins régnaient en maître.

Publicité

Dix ans plus tard, nous vivons désormais dans une ère de Peak TV où le petit écran est assailli par des reboots et revivals de toute sorte. Certaines productions, comme Prison Break récemment, renaissent de leurs cendres alors qu'elles feraient mieux de rester paisiblement dans le cimetière des séries. Les nouvelles plateformes de diffusion et les exigences des spectateurs évoluent de plus en plus vite, à l'heure où les États-Unis sont capables de lancer 450 shows inédits en une année.

Malgré tout, Eva Longoria, l'interprète de Gabrielle Solis, ne serait pas contre une réunion avec ses anciennes voisines. Actuellement occupée sur le tournage d'Empire, l'actrice américaine a répondu à Variety qui la questionnait sur sa volonté de reprendre son rôle dans Desperate Housewives. Et sa réponse est sans appel : "À 100 % ! Je ne pense pas que cela arrivera, mais je suis pour à 100 %. J'adorerais enfiler à nouveau les chaussures de Gaby."

En revanche, Eva Longoria n'en a jamais discuté avec Teri Hatcher (Supergirl), Felicity Huffman (American Crime) et Marcia Cross (Quantico). C'est aussi une question souvent posée à Marc Cherry, qui n'envisage aucunement le retour de Gaby, Susan, Lynette et Bree à Fairview. En d'autres termes, Desperate Housewives n'est pas près de revenir d'outre-tombe. Et au final, c'est sûrement pour le mieux.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 27/04/2017

Copié

Pour vous :