Alycia Debnam Carey as Alicia – Fear The Walking Dead _ Season 1, Episode 5 – Photo Credit: Justina Mintz/AMC

Fear the Walking Dead : l'épisode 5 en cinq moments-clés

Chaque semaine, Biiinge revient sur le dernier épisode de Fear the Walking Dead, qui suit la trajectoire d’une famille dans un Los Angeles pré-apocalyptique où les zombies commencent à faire la loi. Retour sur l'avant-dernier épisode de la première saison.

Remember : l'épisode 4 de Fear the Walking Dead se terminait par une brutale intrusion de l'armée chez les Clark. Elle emmenait à son QG Nick, séparé de ses proches, ainsi que Liza, partie aider le staff médical en manque d'effectif.

#1 La scène marquante de la semaine

Entre deux anecdotes glaçantes sur sa vie d'immigré et toutes les fois où il a failli y rester, Daniel Salazar se la joue comme Jack Bauer. Le vieil homme, persuadé qu'on lui ment, a kidnappé un soldat. Il commence à le torturer. Une méthode qu'il justifie par le toujours bien pratique "on n'a pas le choix". 24 heures chrono lui a tout appris. Finalement, il n'a pas infligé des souffrances à son prochain pour rien. Le soldat avoue que le nom de code Cobalt est le code d'évacuation de l'armée pour Los Angeles, et va être déclenché... demain. Ces salauds de l'armée comptent éliminer tout le monde avant de décamper. 

Publicité

fear the walking dead GIF

Non, il n’est pas du tout flippant avec ses connaissances dignes d’un psychopathe.

#2 La réplique du mec qui s'y connait en drogues

Pendant ce temps là au QG : Nick se trouve enfermé en compagnie de quelques indésirables dont un mec un peu escroc un peu sympa, qui finit par lui sauver la mise alors qu'il était sur le point d'être envoyé en quarantaine. Logiquement, Nick se demande pourquoi l'autre l'a sauvé de ce mauvais pas. Réponse : pour qu'il se sente redevable et l'aide à s'évader.

En fait, le mec lui fait une double fleur. Nick est probablement le junkie le plus chanceux de Los Angeles. La palme de la réplique la plus chelou de la semaine est accordée à ce nouveau personnage, Victor Strand. Face à Nick, qui lui dit qu'il n'est qu'un junkie, il répond : "Tu es accro à l'héroïne, c'est le nec plus ultra du junkie. Ne te sous-estime pas."

Publicité

#3 La scène anti-capitaliste

Les scénaristes de Fear the Walking Dead ont clairement le système capitaliste américain dans le nez. Après la scène de Monopoly qui sortait de nulle part dans l'épisode 3, le personnage de Strand est introduit par une diatribe contre les assureurs qui mènent leurs clients vers la catastrophe. Il avoue pouvoir "vendre n'importe quoi à n'importe qui" sauf des assurances. Escroc, mais pas trop.

.Fear the walking dead

Publicité

#4 La mort anecdotique de la semaine

Cette pauvre Griselda passe finalement l'arme à gauche après qu'on lui ait amputé le pied. Avant cela, elle délire et dit des trucs zarbis sur le diable qu'elle a sans doute confondu avec les zombies. En fait, la seule utilité de cette mort est que le médecin rappelle au personnage de Liza qu'il faut tirer une balle dans la tête des morts pour éviter qu'ils reviennent. En quelques épisodes, les protagonistes de la série ont appris les bases pour se battre contre les morts-vivants.

©AMC

Tu m'en diras tant.

Reste à savoir qui aura assez de cran pour appliquer les règles. Pas Travis, qui se refuse à tirer à vue sur un zombie.

Publicité

fear the walking dead GIF

#5 La scène qui te dit que ça va péter dans le prochain épisode

Daniel se rend au stade décrit par le jeune soldat américain qu'il a torturé. Les portes sont verrouillées par d'énormes cadenas mais elles ne tiennent pas en place. On entend les bruits glauques caractéristiques des morts-vivants. Le lâcher de zombies est pour bientôt. Et pour cause, l'épisode suivant est le dernier de la saison 1.

fear the walking dead gif

Note : 3/5, le rythme s'accélère (un peu) dans cette mise en place du feu d'artifice final.

Par Marion Olité, publié le 30/09/2015