Une loi pourrait forcer Obama à partager Game of Thrones

Le Freedom of Information Act, qui permet l'accès aux informations du gouvernement US, pourrait obliger Obama a partager la saison 6 de Game of Thrones.

arya game of thrones season 6

Crédits: HBO

Et si Barack Obama devenait accidentellement le plus gros spoiler de la prochaine saison de Game of Thrones ? Il y a trois jours, David Benioff et D.B. Weiss, les créateurs de la série, annonçaient avoir transmis à Barack Obama, sur demande express de ce dernier, l'intégralité de la sixième saison de la série, deux semaines avant sa sortie.

Publicité

Un privilège unique réservé au "leader du monde libre" : après les fuites des épisodes de la saison passée, les producteurs de la série ont décidé de priver les journalistes de screeners. C'est là qu'intervient Vanessa Golembewski, journaliste pour le site américain Refinery29, qui sera peut-être bientôt la deuxième personne au monde (hors HBO) à posséder le saint Graal télévisuel en intégralité.

La faille ? Le Freedom of Information Act (FOIA), qui permet à tout citoyen de demander à jeter un œil aux informations de l'administration fédérale. Traditionnellement utilisé par les journalistes et les activistes pro-transparence, il pourrait cette fois-ci être utilisé dans un tout autre contexte. Cependant, comme l'explique la journaliste (qui détaille toute la procédure en ligne dans son article), certains obstacles législatifs se dressent encore entre elle et les précieuses bandes.

Premièrement, la liberté d'accès que propose le FOIA est restreinte par neuf cas de figure, notamment lorsque les informations sont protégées par le secret défense, le secret médical ou le secret de fabrication. Normalement, Game of Thrones n'est pas concerné par ces restrictions, mais sait-on jamais. Deuxièmement, comme l'écrit Vanessa Golembewski, les épisodes de la série offerts par Benioff et Weiss au président Obama peuvent très bien être considérés comme des objets personnels, qui ne tombent pas sous le coup du FOIA (une hypothese également soutenue par Ars Technica)

Publicité

Reste désormais à faire la distinction entre l'homme et la fonction : offrir Game of Thrones au président des Etats-Unis, c'est le transmettre par extension au gouvernement américain et en faire, de facto, un document administratif. Pour le moment, la commission chargée d'étudier les requêtes n'a pas tranché sur la question. Ne reste plus qu’a espérer qu’ils prennent leur décision avant la fin de la saison, prévue le 26 juin prochain.

Par Thibault Prévost, publié le 19/04/2016