Game of Thrones : le destin d'un personnage mineur réjouit les fans

Les fans de Game of Thrones seraient-ils aussi sadiques que les Lannister ? Ils ont en tout cas pris plaisir à assister à la mort d'un personnage du show dimanche dernier.

Publicité

Olly, le chenapan. Un prénom à la sonorité pourtant sacrée, égaré dans un corps candide et une bouille angélique. Mais ton esprit est tout autre. Il est diabolique, cruel, souillé, manipulé par les dires de Ser Alliser Thorne. Tu restes un gamin. Mais les fans deviennent sans pitié quand on touche à la vie d'un Stark, même de moitié, beau gosse de surcroît. Pas de chance, c'était en plus l'épisode où on apercevait son postérieur. Décidément Olly, tu as tout raté.

Olly, le mal aimé, insulté de tous les noms. Traîné dans la boue pour avoir poignardé Jon Snow, brisant ainsi toute ton innocence, et les règles de respect qui s'imposent envers un enfant. Tu as créé un vent de rancoeur sans précédent à ton encontre, avant de finir pendu au bout d'une corde, la gueule ensanglantée, engourdie comme un Marcheur Blanc et fripée comme un oignon pourri.

Olly, espèce "d'enculé de sa race qui méritait de crever la bouche ouverte", comme l'indiquent des twittos bien remontés contre toi. Mais aujourd'hui, tu as finalement accompli quelque chose de valeureux. Aujourd'hui tes haters sont heureux, comme ceux de Joffrey, de Roose Bolton, de Polliver, d'Ilyn Payne et de toutes les victimes de la liste d'Arya avant toi. Heureux d'avoir assisté à ton exécution, d'avoir observé tes yeux s'injecter de sang, après que tu aies toisé une dernière fois Jon Snow d'un regard plus noir que les plumes de la corneille à trois yeux. Sacrilège mon garçon.

Publicité

Olly, tu as fait d'eux des sadiques, que Ramsay embrasserait, chérirait avant de leur couper les organes qui dépassent trop, pour leur rappeler qui est le maître des psychopathes. Olly, aujourd'hui se termine ton tour de garde. Non, tu n'auras pas le droit à ton "mic drop" digne d'Obama ou des plus grands MC comme se l'est permis Jon Snow.

Parce que, petit sous-fifre, tu as touché à l'un des véritables héros de Westeros. Parce que tu as tenté de t'opposer à l'intouchable théorie "de toute manière GOT c'est Tyrion, Daenerys et Jon sur trois dragons qui défoncent tout le monde". Parce que tu as tué Ygritte d'une flèche comme un lâche. Et parce que tu n'existes même pas dans les livres, ersatz.

Bravo Olly, tu as tenu ton rôle de mouton noir de Game of Thrones. Par les anciens et les nouveaux Dieux, que ton nom soit oublié. De toute manière, personne ne t'a jamais aimé.

Publicité

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 10/05/2016

Copié

Pour vous :