Le générique complètement flippant d'American Horror Story : Hotel

Aux commandes de l'anthologie horrifique la plus dérangeante de ces dernières années, Ryan Murphy et Brad Falchuk ont dévoilé le générique de la saison 5 d'American Horror Story. Forcément flippant. 

Dans l'œuvre toujours esthétiquement travaillée de Ryan Murphy, le générique tient une place à part. Depuis Nip/Tuck (2003), le showrunner s'attache à créer des entrées en matière qui en disent long sur l'atmosphère du show en question. Le générique kitch et sanglant de Scream Queens, son dernier bébé, ne ment pas sur la marchandise. Même topo avec American Horror Story.

Publicité

Imaginé par le designer Kyle Cooper et sa compagnie Prologue - à l'œuvre depuis le premier générique d'American Horror Story mais aussi sur celui de The Walking Dead - ce nouveau opening credits explore des codes horrifiques déjà présents dans les précédentes saisons : une musique glauque à base de sons grinçants, la présence de sang qui semble couler à tous les étages ou encore le thème récurrent du monstre.

Les figures sexy ou enfantines sont détournées : un personnage aux formes féminines, alangui sur un vieux canapé, dévoile une tête monstrueuse. Un enfant blanc comme un linge apparait déformé à travers un judas optique. Utilisé plusieurs fois dans la vidéo, l'objet renvoie au thème du voyeurisme.

Chaque saison d'American Horror Story se déroule dans un univers différent. Après le cirque en saison 4, il est donc question ici d'un hôtel inquiétant où des meurtres ont été perpétrés. Le générique met en avant plusieurs détails qui rappellent cette ambiance à la Shining : le nom des acteurs apparait en lettres de néon rouge sur un fond de tapisserie à motifs sombres. Les planches pourries, les vieux canapés, les tissus vintage et poisseux se multiplient pour créer une ambiance creepy.

Publicité

L'affiche promo de American Horror Story : Hotel ©FX

L'affiche promo de American Horror Story : Hotel (©FX)

Des personnages inquiétants, tirés du genre horrifique (une silhouette blanche flottante, un squelette, une mariée monstrueuse), apparaissent sous forme de flashs très courts. Comme dans les précédents génériques de AHS, le montage stroboscopique accentue le malaise. 

Quelques effets spéciaux bien flippants viennent parachever l'œuvre : les vieux matelas s'animent. Des monstres en sortent et viennent attaquer leurs possesseurs, avec cette idée que le mal vient de l'intérieur. Les références bibliques en sous-texte ("Tu ne commettras point d'adultère") annoncent un retour au thème religieux, exploré en saison 3. 

Publicité

American Horror Story : Hotel, qui accueille cette année Lady Gaga, débutera le 7 octobre prochain sur FX.

Par Marion Olité, publié le 02/10/2015

Copié

Pour vous :