Des activistes américaines protestent contre une loi anti-IVG habillées en "Handmaids"

Quand la réalité rejoint la fiction.

handmaidsohio

La série The Handmaid's Tale, tirée du roman éponyme de Margaret Atwood, a inspiré des activistes américaines ces derniers jours. Dans l'État de l'Ohio, des militantes se sont vêtues des mêmes robes rouges et coiffes blanches que portent les servantes de l’œuvre dystopique, capturées et installées de force chez des couples mariés pour leur procurer un enfant. Ces femmes se sont servies de l'univers de la série afin de protester contre le projet de loi sur l'avortement en Ohio. Le parlement statuant sur ce projet de loi a vu défiler ces militantes lors de la première audition ce lundi 12 juin.

Publicité

Elles sont entrées dans la salle et se sont assises en silence au premier rang pour contester cette loi qui ajoute plus de restrictions au cadre juridique de l'avortement. Et c'est donc devant ces femmes, porteuses d'un message fort envoyé au parlement de l'État de l'Ohio, que les sénateurs à l'origine du projet de loi SB 145, Matt Huffman et Steve Wilson, ont vendu les mérites de ce décret, indiquant, par exemple, que les femmes n'étaient pas en mesure de prendre de telles décisions. Effarant. La législation proposée interdirait une méthode d'IVG effectuée durant le deuxième trimestre de grossesse, mais l'autoriserait en cas de danger mortel pour la mère.

Sous le feu des critiques, le projet de loi est dénoncé par différents organismes de lutte pour les droits des femmes, notamment, qui jugent cette législation anticonstitutionnelle. Cette protestation vient prendre le pas sur la marche des quelques Américaines également habillées en servantes, mais pour promouvoir la série aux Emmy Awards. Forcément, la résonance des deux démarches est loin d'être la même. La protestation contre la loi sur l'avortement pouvait être suivie sur le fil Twitter du compte ProChoiceOhio, l'association de défense des droits sexuels et reproductifs, qui live-tweetait durant l'audition. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que certains propos qui en sont ressortis font froid dans le dos, comme en témoignent les quelques tweets ci-dessous. Espérons que ce projet de loi, soutenu par le parti républicain de l'Ohio, ne sera pas voté et que les femmes puissent être libres de leurs choix et de disposer de leur corps. Wait and see.

Publicité

"Traduction : Les Handmaids de l'Ohio sont au parlement d'État pour protester contre les interdictions dans le droit à l'avortement." 

Publicité

Publicité

"Traduction : Les Handmaids de l'Ohio attendent la prochaine audition sur la restriction de leurs droits."  

"Traduction : Les Handmaids de l'Ohio attendant silencieusement pendant que l'État statue sur le prochain moyen pour forcer les femmes à donner naissance contre leur volonté ou contre avis médical."

"Traduction : La loi SB 145 va bannir la procédure d'avortement la plus utilisée au second trimestre. Les Handmaids de l'Ohio sont présentes pour montrer l'impact de ces interdictions."

"Traduction : Les sénateurs à l'origine de la loi pensent que les professionnels de la santé n'ont pas le droit de déterminer quelles sont les meilleures procédures pour leurs patientes, les législateurs, si. Euh, quoi ?"

"Traduction : Un des sénateurs à l'origine de la loi explique que les femmes ne sont pas capables de prendre leurs propres décisions sur leur santé, entouré des Handmaids de l'Ohio." 

Le season finale de The Handmaid's Tale sera diponible ce 14 juin sur la plateforme Hulu.

Par Mégane Choquet, publié le 14/06/2017

Copié

Pour vous :