De The Handmaid’s Tale à Atlanta, nos pronostics pour les Emmys 2017

La 69e édition des Emmy Awards, qui récompense les meilleures séries américaines de la saison passée, approche à grands pas. Il est donc temps pour la rédaction de Biiinge de dévoiler ses pronostics quant aux prochains résultats de cette cérémonie.

© FX

Les nominations des Emmys, tombées le 13 juillet dernier, ont répondu peu ou prou à nos attentes et honorent des séries coup de poing, telles que Big Little Lies, The Handmaid’s Tale ou Atlanta. Malgré l’absence (le rejet ?) de shows marquant leur dernier tour de piste comme Girls ou The Leftovers, le cru 2017 promet de belles surprises lors de la cérémonie qui sera animée par Stephen Colbert ce dimanche 17 septembre au Microsoft Theater de Los Angeles.

Publicité

Meilleure série dramatique

Better Call Saul
The Crown
The Handmaid’s Tale
Stranger Things
This Is Us
Westworld
House of Cards

Game of Thrones et Downton Abbey étant hors course cette année, de nombreuses séries ont désormais toutes leurs chances de remporter la statuette et Netflix peut se targuer d’avoir trois de ses shows en compétition. La sélection est très alléchante avec des séries fortes. Et on espère de tout cœur que The Handmaid’s Tale gagne le prix de la meilleure série dramatique. Malgré ses grandes chances, il se pourrait que This Is Us remporte la statuette (on est dans la catégorie drama après tout) ou que Westworld, l’autre mastodonte de HBO, s’impose.

Publicité

Meilleure comédie

Atlanta
Black-ish
Master of None
Modern Family
Silicon Valley
Unbreakable Kimmy Schmidt
Veep

Il sera bien difficile pour leurs concurrentes de détrôner les grandes favorites Modern Family et Veep, qui raflent toujours plus de statuettes à chaque cérémonie. Mais il serait grand temps de voir cette catégorie se dépoussiérer un peu et embrasser la modernité. Et rien de mieux pour cela qu’Atlanta, l’excellente série de Donald Glover, qui mériterait amplement de briller lors de cette cérémonie.

Publicité

Meilleur acteur dans une série dramatique

Sterling K. Brown (This Is Us)
Anthony Hopkins (Westworld)
Matthew Rhys (The Americans)
Liev Schreiber (Ray Donovan)
Kevin Spacey (House of Cards)
Milo Ventimiglia (This Is Us)

Les membres de la famille Pearson ont ému tous les fans de This Is Us et leurs interprètes ont brillé par leur talent. Même si Milo Ventimiglia a offert un jeu différent de ce qu’il a pu faire auparavant, c’est Sterling K. Brown qui a su tirer son épingle du jeu, en interprétant un fils adoptif noir, au sein d’une famille blanche, qui retrouve son père biologique. Il devra néanmoins faire attention à deux acteurs confirmés, Anthony Hopkins, de l’écurie HBO, et Kevin Spacey, qui a déjà un Golden Globes en poche.

Publicité

Meilleur second rôle masculin dans une série dramatique

Jonathan Banks (Better Call Saul)
Mandy Patinkin (Homeland)
Michael Kelly (House of Cards)
David Harbour (Stranger Things)
John Lithgow (The Crown)
Ron Cephas Jones (This Is Us)
Jeffrey Wright (Westworld)

Le duo gagnant de This Is Us, Randall et William, mériterait de remporter ensemble leurs statuettes. Ron Cephas Jones qui interprète le père biologique de Randall, poète à ses heures perdues, a eu un énorme impact dans l’évolution du personnage joué par Sterling K. Brown. "Shakespeare" n’est désormais plus des nôtres, emporté par un cancer, mais son personnage devrait être honoré dans cette cérémonie. C’est d’ailleurs ce qu’il va se passer, les Emmys n’ont pas le choix. Voilà.

Meilleure actrice dans une série dramatique

Viola Davis (How to Get Away with Murder)
Claire Foy (The Crown)
Elisabeth Moss (The Handmaid’s Tale)
Keri Russell (The Americans)
Evan Rachel Wood (Westworld)
Robin Wright (House of Cards)

Le choix est complexe, tant les actrices sélectionnées mériteraient toutes de remporter la statuette. Mais Elisabeth Moss a marqué les esprits cette année avec son interprétation du personnage d’Offred, vivant dans une dictature patriarcale et qu’on propulse dans une famille stérile afin de leur assurer une descendance. L’histoire bouleversante de la jeune servante devrait assurer la victoire à Elisabeth Moss.

Meilleure second rôle féminin dans une série dramatique

Uzo Aduba (Orange Is The New Black)
Millie Bobby Brown (Stranger Things)
Samira Wiley (The Handmaid’s Tale)
Ann Dowd (The Handmaid’s Tale)
Chrissy Metz (This Is Us)
Thandie Newton (Westworld)

Après Orange Is the New Black, Samira Wiley nous offre une autre interprétation magistrale dans The Handmaide’s Tale. En l’honneur de ces deux séries, il ne serait que justice pour Samira qu’elle soit récompensée du meilleur second rôle féminin dans une série dramatique. Poussey est toujours dans nos cœurs et Moira commence à y prendre une place particulière. Mais la jeune femme devra faire attention à son ancienne partenaire Uzo Aduba, qui s’est distinguée dans la dernière saison d’Orange Is the New Black, et Chrissy Metz qui brille dans This Is Us.

Meilleur acteur dans une comédie

Anthony Anderson (Black-ish)
Aziz Ansari (Master of None)
Zach Galifianakis (Baskets)
Donald Glover (Atlanta)
William H. Macy (Shameless)
Jeffrey Tambor (Transparent)

Cœur sur toi Donald. Dans Atlanta, qui dépeint avec humour et pertinence les problématiques raciales aux États-Unis, Donald Glover interprète un amoureux du rap qui souhaite faire carrière dans l’industrie du disque. L’acteur lunaire nous emporte dans son tourbillon musical avec brio.

Meilleur second rôle masculin dans une comédie

Louie Anderson (Baskets)
Ty Burrell (Modern Family)
Alec Baldwin (Saturday Night Live)
Tituss Burgess (Unbreakable Kimmy Schmidt)
Tony Hale (Veep)
Matt Walsh (Veep)

Parce qu’on veut vraiment se détacher de Modern Family et Veep, qui ont assez de statuettes à poser sur leurs cheminées, et surtout parce qu’on adore Unbreakable Kimmy Schmidt, on aimerait que l’excentrique Titus Andromedon, joué par Tituss Burgess, soit acclamé aux Emmys. On est derrière toi, Tituss.

Meilleure actrice dans une comédie

Pamela Adlon (Better Things)
Jane Fonda (Grace and Frankie)
Allison Janney (Mom)
Ellie Kemper (Unbreakable Kimmy Schmidt)
Julia Louis-Dreyfus (Veep)
Tracee Ellis Ross (Black-ish)
Lily Tomlin (Grace and Frankie)

Malgré le talent incontestable de Julia Louis-Dreyfus, championne de cette catégorie, on aimerait un peu de changement. Et le vent de fraîcheur pourrait venir de Better Things et de son incroyable actrice, Pamela Adlon. Son interprétation juste et hilarante nous a conquis et convaincra, on l’espère, le jury des Emmy Awards.

Meilleur second rôle féminin dans une comédie

Vanessa Bayer (Saturday Night Live)
Leslie Jones (Saturday Night Live)
Kate McKinnon (Saturday Night Live)
Kathryn Hahn (Transparent)
Judith Light (Transparent)
Anna Chlumsky (Veep)

Là, c’est très dur parce que les deux actrices de Transparent, Kathryn Hahn et Judith Light, méritent autant l’une que l’autre de remporter cette catégorie. Mais les comédiennes du Saturday Night Live et Anna Chlumsky ont autant de chance de gagner. Sur ce coup-là, on laisse le jury des Emmy Awards décider.

Meilleure série limitée

Big Little Lies
Fargo
Feud : Bette and Joan
The Night Of
Genius

Malgré de sérieux adversaires, on ne voit pas comment Big Little Lies, couronnée de succès, tant public que critique, pourrait ne pas remporter cette catégorie. Le jeu des actrices et la réalisation de Jean-Marc Vallée font de cette série limitée l’une des plus belles surprises sérielles de cette année.

Meilleur téléfilm

Black Mirror : San Junipero
Dolly Parton’s Christmas Of Many Colors : Circle Of Love
The Immortal Life Of Henrietta Lacks
Sherlock : The Lying Detective (Masterpiece)
The Wizard Of Lies

L’épisode "San Junipero" de Black Mirror a fait sensation en s’éloignant des chapitres dystopiques qu’a l’habitude de nous livrer Charlie Brooker. L’histoire d’amour entre Kelly et Yorkie dans une réalité virtuelle en a ému plus d’un et devrait sans conteste faire remporter le prix du meilleur téléfilm à Black Mirror.

Meilleure actrice dans une série limitée ou un téléfilm

Carrie Coon (Fargo)
Felicity Huffman (American Crime)
Nicole Kidman (Big Little Lies)
Jessica Lange (Feud : Bette and Joan)
Susan Sarandon (Feud : Bette and Joan)
Reese Witherspoon (Big Little Lies)

Les actrices de Big Little Lies ont toutes crevé l’écran mais c’est l’interprétation de Nicole Kidman, surtout dans les derniers épisodes, qui a marqué le retour en force de l’actrice australo-américaine. Le personnage de Celeste est aussi émouvant que percutant. Et ses efforts pour sortir du déni psychologique dans lequel elle s’est murée face à son mari abusif nous ont indéniablement touchés.

Meilleur acteur dans une série limitée ou un téléfilm

Riz Ahmed (The Night Of)
Benedict Cumberbatch (Sherlock : The Lying Detective)
Robert De Niro (The Wizard of Lies)
Ewan McGregor (Fargo)
Geoffrey Rush (Genius)
John Turturro (The Night Of)

Il faut bien le dire, The Night Of a plongé le personnage de Riz Ahmed dans un enfer insoutenable qui n’a laissé personne indifférent. L’interprétation de l’acteur britannique n’y est certainement pas pour rien et c’est pourquoi il devrait remporter le prix du meilleur acteur dans une série limitée. Surtout que face à Robert De Niro, Benedict Cumberbatch et Ewan McGregor, sa victoire aurait vraiment de la gueule.

Meilleure second rôle féminin dans une série limitée ou un téléfilm

Judy Davis (Feud : Bette And Joan)
Laura Dern (Big Little Lies)
Jackie Hoffman (Feud : Bette and Joan)
Regina King (American Crime)
Michelle Pfeiffer (The Wizard Of Lies)
Shailene Woodley (Big Little Lies)

Oubliez Divergente et Nos étoiles contraires, Shailene Woodley nous a bluffés avec son interprétation du personnage de Jane Chapman, jeune mère célibataire qui va tenter par tous les moyens de confronter son violeur. L’actrice américaine peut espérer d’autres rôles aussi percutants après Big Little Lies et on le lui souhaite.

Meilleure second rôle masculin dans une série limitée ou un téléfilm

Bill Camp (The Night Of)
Alfred Molina (Feud : Bette And Joan)
Alexander Skarsgård (Big Little Lies)
David Thewlis (Fargo)
Stanley Tucci (Feud : Bette and Joan)
Michael Kenneth Williams (The Night Of)

L’interprétation d’Alexander Skarsgård dans Big Little Lies dépasse l’entendement. Son charisme est vite terni par la violence de ses mots et de ses gestes envers sa femme, jouée par Nicole Kidman. Son personnage est plus qu’effrayant et son jeu dépeint avec brio la réalité des violences conjugales.

Meilleur scénario pour une série dramatique

Gordon Smith, Better Call Saul, "Chicanery"
Joel Fields et Joe Weisberg, The Americans,"The Soviet Division"
Les Duffer Brothers, Stranger Things, "Chapter One : The Vanishing Of Will Byers"
Peter Morgan, The Crown, "Assassins"
Bruce Miller, The Handmaid’s Tale, "Offred (Pilot)"
Lisa Joy et Jonathan Nolan, Westworld, "The Bicameral Mind"

Le pilote de The Handmaid’s Tale est de loin l’épisode le plus percutant de cette catégorie et a toutes ses chances de l’emporter. Mais il a de sérieux concurrents face à lui, tels le pilote de Stranger Things et le season finale de Westworld, deux bijoux de réalisation à l’intrigue poignante. On mise tout de même sur The Handmaid’s Tale et son entrée en matière sur le monde dystopique effrayant qu’est Gilead.

Meilleur scénario pour une comédie

Donald Glover, Atlanta,"B.A.N."
Stephen Glover, Atlanta, "Streets on Lock"
Aziz Ansari et Lena Waithe, Master of None, "Thanksgiving"
Alec Berg, Silicon Valley, "Success Failure"
Billy Kimball, Veep, "Georgia"
David Mandel, Veep, "Groundbreaking"

"Thanksgiving" est l’un des meilleurs épisodes de la deuxième saison de Master of None, où l’on découvre un peu plus la meilleure amie de Dev. À travers une mise en scène judicieuse, telle un roman-photo, on est à la fois spectateur et soutien de Denise, comme le personnage d’Aziz Ansari. Cet épisode revient à la fois sur l’homosexualité de cette dernière et son évolution dans une famille matriarcale. Brillant.

Par Mégane Choquet, publié le 14/09/2017

Pour vous :