Il faut qu’on parle des ellipses temporelles dans Game of Thrones

Game of Thrones a vraiment passé la quatrième dans cette nouvelle saison. À tort pour certains, mais quelques explications se cachent derrière ces grands bonds dans le temps.

© HBO

Dans cette septième saison de Game of Thrones, en cours de diffusion, les nombreux événements s’enchaînent à la vitesse de l’éclair, donnant l’impression que les distances entre les différentes régions du royaume des Sept Couronnes se réduisent comme une peau de chagrin. En effet, nos héros voyagent de Peyredragon vers au-delà du Mur, en passant par Eastwatch, en seulement un épisode, alors que le show nous avait habitués à des trajets longuets s’étalant sur plusieurs chapitres, voire plusieurs saisons. Cette accélération, que certains trouvent peu crédible, pour ne pas dire risible, dans le sixième épisode, "Beyond The Wall", influe fortement sur la narration, à tel point que les internautes se moquent de ces incohérences temporelles et géographiques sur les réseaux sociaux.

Publicité

Alors que Gendry est devenu un champion d’athlétisme et que le corbeau envoyé à Daenerys se la joue Top Gun, l’internaute Steve H. s’est amusé à créer une carte du royaume afin de comparer les trajets express de Jon Snow et la lente randonnée des Marcheurs blancs. Relayée par Business Insider, la démarche de cet utilisateur de Reddit a de quoi faire sourire quand on voit le chemin parcouru par Jon Snow depuis "Hardome", l’épisode huit de la saison cinq, alors que les Marcheurs blancs ont préféré faire du sur-place pour patiner sur la glace, au-delà du Mur.

© Steve H

Évidemment, on se doute bien que les Marcheurs blancs ont constitué leur armée au fil des saisons, mais ce sixième épisode soulève des interrogations sur la cohérence de la narration et sur ce point, Alan Taylor, le réalisateur de "Beyond The Wall" a bien conscience du problème. Il s’est d’ailleurs récemment expliqué à Variety sur le sujet :

Publicité

"Nous sommes conscients que la temporalité devenait un peu floue. Il y a Gendry qui fait la course, des corbeaux qui survolent de grandes distances, et c’est le cas aussi pour les dragons… En termes d’expériences émotionnelles, [Jon et compagnie] ont passé une des nuits les plus sombres de toute leur histoire sur l’île. Nous avons essayé de le protéger un petit peu avec le crépuscule éternel là-bas, au nord du Mur. Je pense que nous avons fait de notre mieux pour esquiver la question de la chronologie en n’énonçant pas la durée exacte de leur périple.

Je pense que ça a fonctionné pour certains téléspectateurs, mais pas pour d’autres. Ils se sont inquiétés de la vitesse à laquelle le corbeau pouvait voler, mais on appelle ça des 'impossibilités plausibles'. Et c’est précisément l’objectif qu’on essaie d’atteindre, plutôt que de tendre vers des 'impossibles plausibilités'. Donc je pense que nous avons mis le vraisemblable à rude épreuve, mais j’espère que la force de l’histoire repose sur d’autres éléments."

Surtout, il est important de rappeler que cette septième saison de Game of Thrones est constituée de sept épisodes, contrairement aux autres chapitres qui en comptent dix chacun. L’équipe de la série, scénaristes et réalisateurs en tête, a donc dû faire des concessions afin de satisfaire au mieux les fans. Leurs choix scénaristiques se font aussi un peu à l’aveugle, sans l’appui des bouquins de la saga Le Trône de fer de George R.R. Martin, l’écrivain étant un peu à la bourre.

Enfin, n’oublions pas que l’hiver est bien arrivé, que la menace des Marcheurs blancs plane plus que jamais sur le royaume des Sept Couronnes et que le temps est compté ; les longues scènes de voyages ne sont donc plus d’actualité. C’est un petit peu dommage, mais c’est comme ça. Au moins, nous sommes gâtés par des scènes de batailles phénoménales et le season finale promet d’être plus qu’épique. 

Publicité

Le season finale de la saison 7 de Game of Thrones sera diffusé le 27 août sur HBO et le lendemain sur OCS City en France.

Par Mégane Choquet, publié le 22/08/2017

Copié

Pour vous :