Le Kazakhstan produit son propre Game of Thrones pour faire taire la Russie

Piqué dans son ego par la Russie, le Kazakhstan surfe sur la vague Game of Thrones avec une série destinée à rappeler la richesse de son histoire.

Quelques mois seulement après la crise de Crimée, Vladimir Poutine déclarait que le Kazakhstan n’était qu’un "pseudo pays" avant la chute de l’URSS en 1991. Selon lui, le leader choisi par le Parti soviétique à l’ère communiste aurait "créé un État sur un territoire ou aucun État n’avait existé jusqu’alors."

Publicité

Des menaces à peine dissimulées au vu du contexte, dont le dédain avait tellement fait enrager le peuple kazakh qu’il a élaboré tout un plan  pour contredire le président russe.

Pour célébrer son 550e anniversaire, le pays a organisé en grande pompe plusieurs événements qui mettent en lumière son importance historique, et il aussi lancé la production de sa propre série, inspirée de Game of Thrones : Kazakh Khanate.

Filming for Kazakh Khanate (Photo: Kazakfilm)

Sur le tournage Kazakh Khanate (© Kazakfilm)

Publicité

Le but de cette production est clair : utiliser le pouvoir de la culture populaire pour promouvoir le patriotisme et tordre le cou à la réputation Borat-esque du pays. Cinq siècles d’histoire sont résumés en dix épisodes, à commencer par les événements trépidants qui ont donné naissance au premier État Kazakh en 1465, en pleine chute de l’Empire mongol.

"La ferveur du public pour Game of Thrones nous a inspirés", a déclaré le producteur Arman Asenov à la BBC. "C’est pourquoi nous utilisons les mêmes procédés narratifs : beaucoup d’intrigues et d’action."

Le président Noursoultan Nazarbayev, qui dirige le pays depuis vingt-cinq ans, date de l’indépendance, avait commenté en 2014 :

Publicité

"Janybek Khan et Kerey Khan ont crée le premier État Khanate en 1465, et le sentiment d’appartenance à une nation des Kazakhs remonte à cette époque. Ce n’était peut-être pas encore un État dans le sens moderne du terme, mais c’est important que ses fondations aient été posées à ce moment-là, et nous sommes le peuple qui perpétue ce que nos ancêtres ont commencé."

President Nursultan Nazarbayev signing a strategic partnership agreement with British Prime Minister David Cameron (Photo: Leon Neal)

Le président Noursoultan Nazarbayev  (© Leon Neal)

Prévue pour une diffusion début 2017, Kazakh Khanate existera en version russe, afin que Vladimir Poutine reçoive bien le message, mais aussi en version anglaise, turque ou encore chinoise.

Publicité

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

Par Matthew Kirby, publié le 31/08/2016

Copié

Pour vous :