Le meilleur du programme de "Summer of the 90s" sur Arte

Du 19 juillet au 24 août, Arte nous replonge tous les week-ends dans le meilleur des nineties avec sa série "Summer of the 90s", entre films cultes, documentaires et musique. Petite sélection des inratables de l'été.

20140626-arte-sumerofthe90s

Années 90, années bénies. C'est en tout cas ce que semblent clamer à l'unisson la musique, la mode et la télévision de ces derniers mois, dans lesquelles on ne cesse de retrouver des références et des hommages à cette décennie. Une époque qu'Arte nous propose de revisiter à travers son cycle "Summer of the 90's", où se côtoient chaque week-end pendant tout l'été documentaires, films cultes et concerts mythiques, le tout sous la houlette du père de la techno française Laurent Garnier.

Publicité

Cette semaine, le coup d'envoi a été donné avec un week-end "Faces of the 90's", dans lequel on a pu découvrir "Sexy", le premier épisode de La mode des années 90, la série de mini-documentaires réalisée par Loïc Prigent qui dissèque les tendances vestimentaires des nineties, suivi de deux autres films sur des figures incontournables mortes pendant cette décennie : Kurt Cobain et l'incandescent Freddie Mercury. Le dimanche a été l'occasion de voir ou revoir l'implacable Catherine Tramell dans l'un des (voir le meilleur) thrillers érotiques de ces vingt dernières années, avant de se mettre à l'heure musicale avec la diffusion du premier chapitre de la série The 90s in music, consacré aux clip musicaux.

Mais si vous avez raté ce premier week-end flashback, pas de panique. Non seulement tout est disponible en replay, mais il vous reste encore 10 soirs pour mettre en route le magnéto nostalgie. Et la programmation qu'Arte nous a concoctée pour le reste de l'été est exaltante.

26 et 27 juillet : Love, Peace And Ecstasy

Pour le deuxième week-end de son été version 90s, Arte s'intéresse de près à la musique qui a éclos au sein de cette décennie. Au programme, un zoom sur la Dance culture avec une plongée dans la première Love Parade à Berlin dans le documentaire signé Frank Ligner samedi à 22h15, suivi de celui réalisé par Dimitri Pailhe, intitulé Bienvenue au Club, qui revient sur 25 ans d'évolution de la techno et de la musique électronique à 23h20.

Publicité

De la vague Acid House anglaise du Summer of Love de 88 en passant par la naissance des raves jusqu'à aujourd'hui, avec un éventail d'interviews de Laurent Garnier, Juan Atkins, Nina Kraviz, Miss Kittin & The Hacker, Seth Troxler, Pedro Winter ou encore Para One.

"Bienvenue au Club", réalisé par Dimitri Pailhe

"Bienvenue au Club", samedi 26 juillet à 23h20

Entre-temps, côté mode, No Limit s'intéresse à tout ce qui a fait l'extravagance vestimentaire de l'époque. Le lendemain, direction Berlin avec la délicieuse comédie Good Bye Lenin ! à 20h45, suivi de Berlin, le mur des sons, un docu sur la jeunesse berlinoise après la chute du mur, qui clame son envie de changements au rythme des beats de techno.

Publicité

2 et 3 août : Total entertainment

Les années 90 sont aussi celles du culte du divertissement. Popstars, émissions, séries : tout est fait pour satisfaire le besoin de consommation du spectateur. Arte propose donc un rendez-vous nostalgique samedi à 22h40 avec les girls et boys bands de notre jeunesse, dans un docu qui s'intéresse de près à cette tendance, des Spice Girls au Worlds Apart en passant par TLC, All Saints et Take That.

Un peu plus tard, la recette du succès est analysée plus cyniquement dans le docu Fabrication 100% synthétique : Boys bands, popstars... et autres produits. Sera également diffusé en début de soirée (23h30) "Bling", le troisième épisode de la série mode de Loïc Prigent.

Au programme du dimanche 3 août, un des longs métrages inratables de l'été et l'un des plus beaux rôles de Jim Carrey : The Truman Show. Une satire qui raconte la vie de Truman, otage inconscient de la télé-réalité dans un film aussi drôle que poignant (20h45). Juste après, décryptage du succès fulgurant de l'une des chaînes musicales les plus révolutionnaires des années 90 : MTV.

Publicité

Jim Carrey dans "The Truman Show"

Jim Carrey dans "The Truman Show"

9 et 10 août : Alternative culture

Si les années 90 sont synonymes de popstars et de musique techno, elles ont aussi été nourries de plusieurs courants underground. Ainsi, le documentaire Grunge, riot grrrl, britpop, nu metal retrace la genèse de ces mouvements qui ont fait des émules, notamment aux États-Unis, à 22h15. La mode puise également ses inspirations dans ces courants, notamment le Grunge récupéré par les grandes maisons de couture (Grunge, diffusé à 23h10). Puis focus sur River Phoenix, acteur devenue l'idole d'une génération avant de mourir tragiquement à 23 ans dans un documentaire de Jobst Knigge.

Dimanche 10 août, pour notre plus grand plaisir, Arte diffuse la comédie culte de Harold Ramis, Un jour sans fin. Avec Bill Murray et Andy McDowell dans les rôles titres, le film raconte l'histoire de l'insupportable présentateur télé Phil Connors, qui se retrouve coincé dans le temps, condamné à revivre la même journée à l'infini. Juste après, on reste devant l'écran pour retrouver l'excellent documentaire de Wim Wenders, Buena Vista Social Club, qui suit Ry Cooder (qui a composé la musique de Paris Texas et de The End of Violence) dans un voyage à Cuba.

16 et 17 août : Street and Style

Crop tops, jeans taille haute, sneakers, look "street"... la mode des années 90 – qui revient en force aujourd'hui – a été très influencée par le hip-hop, qui représente l'un des courants musicaux majeurs de l'époque. Le documentaire L'âge d'or de la culture hip-hop (22h25) retrace l'émergence de cette culture urbaine, entre gangsta rap de la West Coast et rap engagé de la East Coast, en faisant un détour par la France et l'avant-garde du mouvement (IAM, NTM, MC Solaar...).

tlc

Le groupe TLC.

L'influence de la rue s'invite également sur les podiums, inspirés par les vêtements "sporty" des rappeurs mais également des skateurs (Street, à 23h20). Les 90s voient naître les premiers top models : Kate Moss, Claudia Schiffer, Cindy Crawford... les mannequins sont starifiées et elles représentent des marques à elles seules. Un phénomène planétaire analysé dans le documentaire L'ère des supermodels (23h30)qui raconte également les dérives liées à ces statuts.

Le lendemain, deux polars vibrants s'invitent sur la chaîne : Usual Suspects de Bryan Singer, qui suit cinq malfrats incarnés par une brillante brochette d'acteurs (Kevin Spacey, Chazz Palminteri, Benicio del Toro...) suivi de Ghost Dog de Jim Jarmusch, avec un Forest Whitaker au sommet de son art.

23 et 24 août : cool britannia

Pour le dernier week-end de ce "Summer of", Arte nous met à l'heure british. Dans les années 90, la pop anglaise connaît une renaissance : elle est de nouveau en vogue. Le documentaire La guerre de la britpop relate la bataille que se livre alors deux groupes pour s'imposer comme porte-parole de leur génération : Blur et Oasis (Samedi 23, 23h35). Juste après est diffusé un live des enfants terribles d'Oasis dans le stade de foot de Manchester, au cours duquel s'enchaînent les tubes repris en coeur par une foule survoltée.

Oasis

Oasis

En clôture de cet été de télévision nineties, on retrouve le poétique Arizona Dreams d'Emir Kusturica, qui dessine une carte surréaliste des États-Unis à travers le périple d'un pêcheur pas comme les autres (20h45). Le film est suivi par un documentaire sur l'une des femmes les plus médiatisées de l'époque, Lady Di, et sur le duel qui l'a opposée à Elisabeth II, une lutte longtemps restée secrète au sein de la famille royale.

Pour la programmation complète, c'est par ici.

Par Constance Bloch, publié le 21/07/2014

Pour vous :