Le Mur de Game Of Thrones à la rescousse de Fukushima

Élever un mur de glace autour du réacteur nucléaire de Fukushima : voici la dernière idée pour endiguer les fuites d'eau radioactive dans les nappes phréatiques et l'océan Pacifique. Et tant pis si la technique rappelle un peu trop l'oeuvre Game Of Thrones.

Game Of Thrones

Le Mur de la série Game Of Thrones, abri contre les peuplades sauvages du Nord et - pire encore - les terrifiants Marcheurs blancs. (Capture d'écran GoT)

272 550 litres, soit près de 300 tonnes. C'est le volume d'eau polluée radioactive deversée chaque jour en moyenne dans l'océan Pacifique à cause de la catastrophe de Fukushima. Et cela dure depuis l'incident, soit le 11 mars 2011. L'autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA), clairvoyante, a déclaré par la voix de l'un de ses chefs d'équipe : "En ce moment, nous avons une urgence".

Publicité

Les ingénieurs ont beau travailler sur la brèche qui conduit à l'écoulement d'eau polluée, ils n'ont toujours pas réussi à endiguer l'extraordinaire fuite. Alors que la situation est tout à fait critique pour la santé de l'homme et de tout l'écosystème japonais, la Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) a peut-être trouvé la solution à cette catastrophe écologique : élever un mur de glace. Comme dans Game Of Thrones ? Comme dans Game Of Thrones. Lisez plutôt.

20 à 40 mètres de hauteur

La TEPCO envisage les dimensions qui suivent : 20 à 40 mètres de hauteur pour la taille et 1.600 mètres de diamètre pour sa circonférence. Le projet pourrait être mené pour l'année 2015. "Il n'y a jamais eu de précédent dans la création d'un mur d'eau avec un sol sol gelé à une si grande échelle", a déclaré Yoshihide Suga, ancien ministre de l'Intérieur du Japon et toujours parlementaire de l'archipel. Et il n'a pas tout à fait tort, même si ce genre de construction a déjà été élevé par le passé.

La technique du gel du sol a été théorisée par le scientifique allemand F.H. Poetsch pendant le XIXème siècle qui a refroidi une solution saline en utilisant la machine inventée peu avant par le Français Ferdinand Carre. Cette dernière permettait d'atteindre des températures extrêmement froides à l'aide d'une réaction chimique entre de l'eau et de l'ammoniac. Aujourd'hui, cette technique est fréquemment utilisée pour renforcer temporairement la construction de tunnels ou d'autres projets d'architecture.

Publicité

Le plan d'un méchant de film de superhéros

Alexis Madrigal, rédacteur en chef de The Atlantic commente : "Construire des barrières cryogéniques sonne comme le plan d'un méchant de film de superhéros", écrit-il, "mais c'est une technique bien établie dans le génie civil, utilisée régulièrement pour les tunnels et les mines."

Si la technique fonctionne à peu près dans Game Of Thrones pour arrêter des peuplades de pécores et d'affreux zombies métalleux bodybuildés, on imagine qu'elle sera alors tout à fait efficace pour arrêter un truc aussi "bête" que de la radioactivité. Pour l'instant, les autorités laissent les locaux se baigner dans l'océan en se bornant à écrire le taux de radioactivité contenue dans l'eau...

Publicité

On vous conseille également : 

Par Théo Chapuis, publié le 19/08/2013

Copié

Pour vous :