Série docu : "Making a Murderer", une plongée palpitante dans l'affaire Steven Avery

Pour sa nouvelle série-documentaire, Netflix nous plonge dans l'enquête ahurissante de Steven Avery. Un Américain qui, après avoir passé 18 ans en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, se retrouve à nouveau derrière les barreaux.

Steven Avery, héros maudit de la série-documentaire "Making A Murderer" © Netflix

Steven Avery, héros maudit de la série-documentaire Making A Murderer © Netflix

Le système judiciaire américain est-il criblé de failles ? C'est l'impression que l'on a devant les premiers épisodes de Making a Murderer, le nouveau bébé de Netflix. Réalisée par Laura Ricciardi et Moira Demos, cette série-documentaire met en lumière la vie de Kevin Avery, un Américain qui a passé 18 ans derrière les barreaux. À tort.

Publicité

Nous sommes en 1985. Steven Avery, âgé de 23 ans, est accusé d'agression sexuelle sur Penny Bernstein, une notable de Manitowoc, comté de l'État du Wisconsin. Jugé coupable, il est condamné à 32 années de prison.

Il en passera finalement 18 derrière les barreaux. En 2003, les avancées technologiques des tests d'ADN permettent en effet de prouver son innocence. Soit "dix-huit années perdues", comme le résume le titre du premier épisode de la série, mis à disposition par Netflix et visible plus bas.

Publicité

Retour par la case prison

Cette histoire, aussi injuste que véritable, pourrait s'arrêter là. Mais la libération de Steven Avery en 2003 n'est que la suite d'une longue, très longue affaire qui a tenu en haleine les Américains ces trente dernières années.

En 2005, alors qu'il a repris goût à la liberté et reçu les excuses de l'administration et de la victime, le jeune homme est accusé d'un nouveau crime : le meurtre de la photographe Teresa Halbach, qui aurait été aperçue pour la dernière fois dans la maison familiale des Avery. Bien qu'il continue de clamer haut et fort son innocence, Steven écope cette fois d'une sanction à vie.

Steven Avery © New York Times

Steven Avery, criminel ou innocent ? © New York Times

Publicité

Une narration captivante

Tout au long des dix épisodes, les réalisatrices Laura Ricciardi et Moira Demos reconstruisent peu à peu, de façon chronologique, les rebondissements du dossier Avery, entre images d'archives, enregistrements téléphoniques et têtes-à-têtes avec les principaux protagonistes, dont Steven Avery lui-même.

Comme la série-documentaire The Jinx, qui suivait le cas ahurissant du multi-millionaire américain Robert Durst, Making a Murderer nous plonge dans une enquête en temps réel, où les incohérences pleuvent et les interrogations se bousculent : Steven Avery est-il bourreau ou victime ? Les forces de l'ordre et la justice américaines sont-elles vraiment innocentes ? Réponses sur Netflix. En attendant et exceptionnellement, découvrez le premier épisode en intégralité :

Publicité

L'intégralité des épisodes de Making a Murderer est d'ores et déjà disponible sur Netflix.

Par Naomi Clément, publié le 21/12/2015

Copié

Pour vous :