Microsoft met gratuitement à disposition la première saison de Dragon Ball Z

C’est l’occasion de revivre avec nostalgie la saga Saiyan qui marquait l’arrivée de Raditz, Nappa, Vegeta et Son Gohan dans la série animée.

dragonballz

©️ Toei Animation

En plein tournoi du Pouvoir pour divertir le roi Zen’ô dans Dragon Ball Super, Gokû et ses amis ont formé une sorte de "dream team" de l’Univers 7 composée d’éléments imprévisibles comme Freezer. Si les combattants préfèrent pour le moment se la jouer solo, ils ont activé la fibre nostalgique chez les fans de la première heure. Voir Krilin balancer des "Kienzan" tranchants, Piccolo utiliser sans temps mort son "Makanko Sappo" ou encore Tortue Géniale gonfler ses muscles pour créer un puissant "Kamé Hamé Ha" a quelque chose de jouissif. Et Microsoft compte bien s’emparer de cette nostalgie pour attirer de nouveaux adeptes.

Publicité

Le géant américain a récemment mis en ligne sur son site internet les 39 premiers épisodes de Dragon Ball Z. Cela représente la saison initiale de la série animée, diffusée pour la première fois entre le 26 avril 1989 et le 7 mars 1990 au Japon. Elle était arrivée dans l’Hexagone en décembre 1990 avant de connaître une remastérisation pour les vingt ans de la saga en 2009. Tout ce que vous devez faire pour visionner les épisodes est cliquer sur ce lien et créer un compte Microsoft. Et il faut avoir une bonne maîtrise de l’anglais, puisque les épisodes sont en version anglaise non sous-titrée.

Les possesseurs de Xbox pourront également retrouver la saison complète sur leur console. Pour rappel, la première saison de DBZ est découpée en quatre arcs : "Raditz", "Nappa", "Vegeta" et le début de "Voyage pour Namek". Elle chamboule complètement l’univers de Son Gokû : il meurt une nouvelle fois pour sauver ses amis, utilise le Kaïô-Ken pour la première fois, apprend ses origines et son lien avec la planète Vegeta et se trouve un rival en la personne du prince des Saiyan. Bref, elle compile probablement le meilleur qu’a pu nous offrir Dragon Ball, même si Freezer, Cell et Majin Boo auront toujours leur mot à dire.

Par Adrien Delage, publié le 06/07/2017

Copié

Pour vous :