Bienvenue à Miracle, la nouvelle ville de The Leftovers

Avant le début de la saison 2 de de The Leftovers, HBO a mis en ligne le site de la ville fictive de Jarden, miraculeusement épargnée par les disparitions.

Publicité

Welcome to Jarden, Texas. Population: 9261. Départs: 0. Plus de trois ans après la disparition inexplicable et instantanée de 2% de l'Humanité à travers le monde ( soit 140 millions de personnes), chaque ville, chaque village pleure encore ses disparus. A Jarden, les yeux sont restés secs et la population stable, car le Miracle a eu lieu : le 14 octobre, jour du Départ, absolument personne n'a disparu ici. Cette petit ville, nichée au coeur du bien-nommé parc national de Miracle, sera le théâtre de la saison 2 de la série The Leftovers, qui revient le 4 octobre sur HBO après une première saison aussi intrigante que réussie.

Pour faire patienter les fans pendant les quelques jours restants, HBO a donc mis en ligne le site welcometomiracle.com, pastiche d'un site touristique qui présente la bourgade texane épargnée, devenue lieu de culte pour les familles des disparus. Il propose d'acheter des souvenirs (qui, ceux-là, n'ont en revanche rien de pastiche) et redirige vers la page Facebook de la série, remise en branle à l'approche de la diffusion de la nouvelle saison.

Une ville miraculeuse ?

Selon le pitch officiel, la saison 2 suivra la nouvelle famille Garney, composée de Kevin (Justin Theroux), Nora Durst (Carrie Coon) et la jeune Jill (Margaret Qualley), qui quitte l'atmosphère tendue de Mapleton, New York, pour s'installer dans la miraculeuse ville texane. Où, derrière l'image idyllique diffusée par les fanatiques religieux du coin, la vie n'est pas forcément plus simple qu'ailleurs. En face, la couleur locale sera assurée par les nouveaux voisins des Garneys, l'étrange famille Murphy, décrite ainsi par Damon Lindelof, son créateur : "plus une famille paraît idyllique, moins elle l'est réellement". 

Publicité

Au vu des différents teasers, la rythme de la saison 2 devrait être plus énergique, après une première saison à l'atmosphère épaisse, marquée par le deuil, la perte d'espoir et l'abandon de soi. On avait quitté Mapleton en plein chaos, les différentes familles successivement éclatées puis reconstruites sous d'autres formes; cette nouvelle saison nous promet, enfin, le temps de la résilience.

Par Thibault Prévost, publié le 24/09/2015

Copié

Pour vous :