Pendant un moment, Netflix a surpassé Disney en Bourse

La firme aux grandes oreilles et le géant américain sont au coude à coude.

© Netflix

À ma droite, Disney, une société presque centenaire qui a forgé sa réputation sur ses dessins animés avant de racheter des firmes comme Pixar, Marvel, 21st Century Fox ou Lucasfilm, s’assurant ainsi de détenir les franchises les plus lucratives de l’histoire du cinéma, de Star Wars aux super-héros du Marvel Cinematic Universe.

Publicité

À ma gauche, Netflix, un service de vidéo à la demande par abonnement depuis à peine 10 ans, qui a misé sur du contenu original depuis seulement 6 ans (Lilyhammer, lancée en 2012, est la première série originale Netflix), bousculant au passage la façon dont les spectateurs consomment des séries. Les hits comme Stranger Things, Orange is the New Black ou 13 Reasons Why ont payé. Tout comme ce partenariat avec Marvel qui a permis à la plateforme de sortir des séries de justiciers plus sombres et adultes comme Daredevil ou Jessica Jones (un deal cependant menacé par la volonté de Disney de lancer sa propre plateforme).

Cotée en Bourse depuis 2002, Netflix a dépassé hier pour la première fois la valorisation boursière de Disney, en étant estimée à 152,6 milliards de dollars, quand sa concurrente s’arrêtait à 151,8 milliards de dollars. Si à la clôture des marchés, la firme de Mickey avait repris la tête, le symbole est fort. Pendant un court moment, la société fondée par Reed Hastings et Marc Randolph est devenue la plus grosse société de médias au monde. Mais contrairement à Disney, Netflix a besoin d’énormément de cash pour financer ses séries et films originaux, et de collaborations prestigieuses comme celle annoncée récemment avec le couple Obama.

Malgré une augmentation de ses tarifs fin 2017, Netflix n’a pour autant pas vu sa croissance ralentir. La montée en puissance de concurrents comme Hulu ou Amazon Prime Video n’a pas encore eu de réels impacts non plus. Mais l’arrivée d’une plateforme de streaming Disney, prévue quelque part en 2019, pourrait remettre en cause la suprématie de Netflix sur ce marché. La firme prévoit notamment une série Star Wars en live action.

Publicité

Pendant ce temps, en avril 2018, Netflix a annoncé avoir atteint les 125 millions d’abonnés dans le monde, et des revenus de 3,6 milliards de dollars pour le premier trimestre de l’année.

Par Marion Olité, publié le 25/05/2018

Copié

Pour vous :